Monday, July 10, 2017

Le Fil de Bibil

Hé oui, pour vos yeux ébahis, laissez-moi vous présenter mon petit bébé!
Mais non, pas ma thèse.
Mais non, pas mes chiens.
Je veux dire, le Fil de Bibil. 
Figurez-vous que j'ai professionnalisé la chose... Et bien c'est super gai! J'ai eu la chance de rencontrer une chouette graphiste qui m'a créé ce logo:
Et depuis... Cartes de visite, étiquettes, tote bags, enfin ce logo est déclinable sur tous les supports! Les couleurs (rouge corail et bleu marine) ont été pensées pour s'assortir avec toutes les couleurs. Je ne vous dis pas l'enthousiasme le jour où vous recevez ceci:
500! Il y en a 500 dans cette boite!
Alors, me direz-vous, ça marche bien?
Et bien la réponse honnête est oui, ça marche bien. D'ailleurs j'ai hésité pendant plusieurs semaines avant de faire ce post de crainte de créer un engouement et de devoir décevoir celles et ceux qui voudraient un bavoir, là tout de suite. Autant vous le dire directement: je n'ai plus de disponibilité avant le 20 août... 
Ce n'est pas tellement que je croule sous les commandes, c'est plutôt que combiner un travail à plein temps, tout l'admin et le marketing autour du lancement d'une activité professionnelle, et une vie sociale à côté (aaaah la belle saison qui revient), ça fait beaucoup... En semaine c'est tout simplement impossible, et le week-end dès que j'ai une activité en journée ou même juste des courses à faire c'est fichu. Finalement si j'ai 4 heures par semaine pour coudre je suis heureuse! Du coup pour éviter que les commandes ne deviennent un stress je suis obligée d'espacer mes délais... 

Moi je vous dis ça marcherait beaucoup mieux si j'avais une machine à broder professionnelle!
* se perd dans une petite rêverie *
Hein? Ah oui. 
Et est-ce que je n'en ferais pas mon activité à temps plein?
Ben les gars, comment dire, ce n'est pas exactement comme si j'avais le business plan du siècle et que cela pouvait réellement être rentable comme activité principale. Déjà, j'ai créé un site web (vous avez vu comment je le place discrètement?) pour automatiser la procédure parce que discuter avec les gens des différentes options qui s'offrent à eux c'est très chronophage. 
D'ailleurs c'est effarant de se dire que j'ai bien coupé de moitié les tissus que je proposais à la confection de bavoir et qu'il m'en reste toujours 60... Sans compter les Liberty et les Petit Pan! Rho je ne sais pas me limiter, c'est dingue!
Je ne vous dis pas la crise de stockage que je traverse pour le moment, je suis en train de virer des meubles pour pouvoir mettre des caisses de tissus à la place, et en attendant elles s'entassent dans l'entrée, dans le salon, dans ma chambre, enfin partout, ça t'envahit sournoisement comme de la cellulite après les fêtes, j'hésite à en proposer le rangement comme activité sur un groupe de crossfit... 
Je vous montrerai une photo.
Mais si.
Un jour. 
En attendant, pour les courageux/ses qui peuvent attendre jusqu'au 20 août, n'hésitez pas!

No comments: