Tuesday, January 03, 2017

Bonne année!

Hé oui! Comme de coutume, je vous souhaite les meilleurs voeux pour 2017... Le temps de regarder brièvement en arrière, et de voir que 2016 a été bien remplie:
1. Knacki est toujours en vie (et ça n'a pas été une mince affaire!),
2. J'ai fini ma thèse,
3. J'ai appris le néerlandais,
4. J'ai lancé le Fil de Bibil
et 5. J'ai trouvé un job.
En dépit de l'actualité internationale, 2016 a donc été une bonne année. Pas une année d'éclate, mais une année sérieuse où beaucoup a été fait. Si les années précédentes me semblaient traîner en longueur et se terminer toujours de la même façon, celle-ci est différente, et le réveil très tôt ce matin me l'a bien rappelé (ah oui mais tout a un prix que voulez-vous). Cette année, j'ai pu clôturer certains dossiers qui étaient ouverts depuis trop longtemps et aller de l'avant. Ca s'annonce chargé pour la rétrospective mais promis, j'ai quelques photos chantage pour rendre le tout plus light.

Bon, il y a encore du boulot pour 2017. J'ai beau en avoir beaucoup fait en 2016, je n'en suis toujours pas là où je voudrais être pour mon âge. Je dors mal, je digère mal, je suis sur les rotules en permanence, je n'ai pas d'énergie pour faire changer les choses qui ne me satisfont pas, et je les subis à la place, me laissant me manger. Ma gastrite est toujours là, j'ai pris énormément de poids à cause d'elle (j'ai faim en permanence et je préfère manger que prendre un médicament), et point de vue professionnel, je traîne une fragilité de ma thèse qui fait que la gestion du quotidien n'est pas la plus évidente. Cette année, la bonne résolution s'impose d'elle-même, et les excès de toutes sortes des fêtes de fin d'année ne la rendent que plus criante: soigner cette gastrite (nom d'un pantomed). Cela implique d'agir sur les causes du stress, et non seulement sur les symptômes.
J'ai déjà pris les premières étapes: un meilleur suivi médical, avec rendez-vous médicaux réguliers et régime spécial (sans gluten, lactose ni fructose - 2017 bring it on!) jusqu'à ce que cela aille mieux, et perdre du poids. Ca, c'est le côté purement mécanique. Il y a aussi l'aspect gestion du stress, et il y a du boulot. Tant au niveau personnel que professionnel, il y aura des adaptations à faire qui nécessiteront que j'aie le courage (et l'énergie) de sortir de ma zone de confort. Enfin, cela, je n'en parlerai qu'une fois que ce sera fait. Le but est d'aller mieux physiquement, histoire de laisser ma thèse mais aussi tout l'héritage de la thèse derrière moi une bonne fois pour toutes!
Et vous, quelles sont vos résolutions?

No comments: