Tuesday, May 31, 2016

Knacki

J'aimerais bien tout le temps pouvoir partager de bonnes nouvelles... Mais cette fois-ci malheureusement je serai un peu pessimiste. Ce matin, on a trouvé une tumeur chez Knacki. 
Cela n'est pas vraiment une surprise en réalité, cela faisait longtemps qu'elle n'allait pas bien. On riait un peu de moi parce que j'avais la visite au vétérinaire un peu facile, parce que je me faisais des films sur ses problèmes digestifs. Mais je voyais bien que cela n'allait pas, que les médicaments ne marchaient pas et que les mêmes symptômes revenaient sans arrêt. Pendant des mois, j'ai été la seule à m'en faire, avec occasionnellement mon vétérinaire qui était frustré de ne pas trouver la source de ses problèmes. 
Puis il y a six semaines, l'état de Knacki s'est dégradé. Le vétérinaire m'a envoyé faire une première échographie, qui a dit que tout allait bien, mais a identifié, presque en note de bas de page, les restes d'un ancien ulcère sur ses intestins. Rien d'alarmant. Pourtant, plus d'un mois après, la situation ne s'était toujours pas arrangée, et Knacki a commencé à avoir des spasmes de façon régulière. Une seconde échographie a découvert une masse dans son système digestif, identifiée comme un corps étranger qui était bloqué. Mais personne n'était inquiet, on faisait des blagues sur ce qu'elle avait bien pu manger qui ressemblait à ça. Ce matin, l'opération était décrite comme une opération de routine, et on allait enfin savoir ce qui la faisait tant souffrir, et en être libéré. Et en ouvrant, et bien, voilà. En réalité, cette masse, c'est une grosse tumeur qui obstrue son système digestif. Il va falloir attendre les résultats de la biopsie pour décider de l'étape suivante, s'il y a quelque chose à faire ou si la situation est déjà trop avancée. 
Le scénario optimiste serait que la tumeur soit encore opérable, que le reste du système digestif ne soit pas encore atteint. Il y a plusieurs éléments en faveur de ce scénario, notamment l'absence de métastases ou de ganglions à l'échographie, et le jeune âge de Knacki. La tumeur est placée à un endroit difficile, à côté du pancréas. L'opération serait difficile mais pas impossible si un spécialiste s'en charge. Il y aurait sans doute des conséquences futures sur la qualité de vie de Knacki. Mais ce serait toujours mieux que le scénario négatif, que je ne dois pas vous décrire. Le vétérinaire était assez pessimiste après avoir vu l'apparence de la tumeur. Mais de nouveau, tant qu'on ne sait pas à quoi on a affaire, on ne sait pas ce qu'on doit faire. 
Une photo prise hier, avant l'opération
Ce n'est pas la première fois que je m'inquiète pour Knacki. Il y a eu toutes les fois où elle n'est pas rentrée et où elle a été recueillie plusieurs pâtés de maison plus loin; ou celles où il a fallu la déterrer de terriers de lapins quand on l'entendait couiner sous terre après des heures de recherche; ou encore les plaies impressionnantes ramenées d'on ne sait quel barbelé. J'ai toujours pensé que c'était son côté casse-cou qui lui jouerait l'ultime mauvais tour. Mais plus le temps passait, plus j'avais l'impression qu'elle s'assagissait. Elle voulait moins sortir, elle courait moins vite. "C'est l'âge, sans doute". Tant mieux. 
Quand je repense à tous les moments où on m'a dit que ce n'était rien, que mon chien était en bonne santé, et où j'étais soulagée de constater que c'était juste moi et ma paranoïa. Je rigolais en disant que si j'étais comme ça avec un chien, il ne valait mieux pas savoir ce que ça donnerait avec des enfants. A chaque fois que Knacki avait des spasmes après avoir mangé, "c'est parce qu'elle mange trop vite", à chaque selle noire, ah non, "brun foncé, il fait sombre Bibil tu vois mal", qu'est-ce qu'elle me colle ce soir quand même, "elle est jalouse de Salami", et son habitude de boiter chaque fois qu'elle devait faire son affaire, "c'est drôle quand même cette manie, mais elle n'a pas vraiment mal, hein". Et puis Bibil, ce focus sur les douleurs de digestion de ton chien, c'est de l'anthropomorphisme enfin! Ce n'est pas parce que tu as une gastrite que ton chien a lui aussi forcément mal quand il digère. Mais maintenant que la science me donne raison tout prend du sens. 
J'essaie de m'imaginer fêter mes 40 ans, avec Knacki qui aurait dix ans, Salami qui en aurait huit, et les invités qui se demanderaient où a filé le temps. Mais pour l'instant j'ai à côté de moi un petit chien qui tremble de douleur. Je dois résister à la tentation de déjà faire son deuil, alors qu'on ne sait pas, finalement. On ne sait pas à quoi on a affaire. 
On ne peut qu'attendre. 

1 comment:

Anonymous said...

Je suis très triste de lire ces nouvelles... J'imagine à quel point ce doit être difficile. Knakki est un membre de la famille. Mais comme tu dis, on ne sait pas, donc tout est possible. Espérons le meilleur pour elle, pour vous.
En attendant, profite de tous les instants avec elle, serre la dans tes bras, donne lui tout ton amour, parce qu'après, ce qui compte c'est l'intensité de votre relation, même si bien sûr on voudrait avoir nos animaux auprès de nous le plus longtemps possible.
Je pense fort à vous et espère de tout mon cœur que les nouvelles seront meilleures!