Saturday, April 09, 2016

Un petit update?

Mais oui, un petit update! (Ou une update, le débat reste ouvert). Cela fait longtemps que je n'ai plus vraiment posté et pour cause: après la remise de ma thèse il y a deux mois, j'ai été assommée par une énorme fatigue. Cette fatigue, mes cours de néerlandais, la recherche d'emploi et une petite trachéite derrière les fagots, couronné par les événements du 22 mars, tout cela m'a complètement raplatie. Je n'ai pas connu le baby blues qu'on m'avait tant décrié, ni le syndrome de Stockholm, croyez-moi la thèse ça ne me manque pas! Mais j'ai par contre enclenché le mode survie, ma préoccupation principale étant mes heures de sommeil et garder ma tête au dessus de l'eau. Il a fallu les vacances de Pâques pour que je puisse commencer à récupérer, et dites donc, deux semaines ce n'est pas assez, j'ai l'impression qu'il me faudrait des mois à ce rythme pour pouvoir de nouveau ressembler à un semblant d'être humain! Mes collègues docteurs me disent que chez eux, cette phase a duré entre trois et six mois, c'est encourageant... Mais donc, updatons-nous, les amis.

1. La thèse

La date fatidique de la défense se rapproche et globalement je suis presque prête. Le texte est presque prêt, le powerpoint est presque prêt, l'organisation de la chose, ben, presque... Il n'y a que les invitations qui soient définitivement lancées, et au vu du monde attendu on m'a donné un auditoire de 125 personnes, bam, comme ça. C'est dans un bâtiment glauque et sans lumière mais c'est ça qui donne tout le cachet de la défense, ça n'aurait pas de sens de m'avoir donné un beau bâtiment historique avec un jardin intérieur comme celui qui est par exemple juste à côté. Mais cela ravivera les souvenirs des plus studieux d'entre nous, aaaaah le charme d'un bel auditoire éclairé aux néons, rien de tel. Et comme toutes les salles de réception du bâtiment ont été transformées en salles de séminaires, je ne sais pas trop où pouvoir organiser mon drink d'après-défense...
Ceci dit, après la phase de motivation initiale, je commence doucement à comprendre les collègues qui ont à peine invité la famille proche parce que plus la date se rapproche, plus la pression monte! Je commence à me demander si je ne vais pas me ridiculiser et j'espère vaguement que le public ait déjà décroché quand ce sera au tour des membres du jury les plus incisifs de prendre la parole... 

2. La recherche d'emploi

Ah ça aussi c'est la galère! Je postule déjà depuis pas mal de temps, mais j'avais toujours l'excuse de la thèse pour ne pas avoir de trou dans mon CV... Mais comme cette excuse ne sera bientôt plus là... Du coup je postule à tour de bras, tous les jobs liés de près ou de loin aux institutions européennes, tous les jobs de la fonction publique, tous les jobs liés à la recherche... Mais en matière d'entretiens d'embauche c'est comme d'habitude le désert. Quand je postule à un job d'eurocrate, je suis en compétition avec 300 autres personnes, dont certaines ont des réseaux que je n'ai pas. Quand ce job demande spécifiquement d'avoir un doctorat, on n'est plus que 100, quelle chance... Mais là je me retrouve dans le même piège que les jobs liés à la recherche, à savoir que je n'ai pas vraiment de publications, pas le soutien de mon promoteur, et pas vraiment la motivation de continuer dans l'académique non plus. Quant aux jobs de la fonction publique, je ne dis pas que je n'ai pas mes chances, mais le processus de recrutement se fait à un autre rythme... C'est long, très long. Et en plus le système est un peu incohérent: je me suis fait recaler dès le début pour les jobs liés à l'immigration (alors qu'on ne va pas dire que j'ai presque un doctorat dans le sujet), mais par contre je cartonne les tests d'économistes alors que je n'ai aucune compétence en la matière. Mais qui sait, peut-être que cela doit juste m'envoyer un message par rapport à mon choix d'orientation de carrière...
En attendant je fais des cours intensifs de néerlandais, 3,5 heures par jour, je peux vous dire que c'est tuant. Je termine un module fin avril, et j'hésite à peu à compléter tout le cursus avec des cours en mai et juin. Je me demande si je ne dois pas me garder une poire pour la soif au cas où je n'ai toujours pas de job en septembre... 

3. Les chiens




Ils sont séparés! Non pas que ça n'aille plus entre eux, au contraire, cela allait un peu trop bien. Knacki est de nouveau dans une période intéressante et le plan anti-inceste a été mis en place. Du coup c'est plutôt cool: je me retrouve avec Knacki qui pionce toute la journée et qui ne cherche que des câlins et une place au soleil, tandis que mes parents se retrouvent avec Salami l'hyperactif en plein éveil hormonal qui n'obéit à personne, aboie sur tout et surtout détruit tout, spécialement quand c'est en tissu et que ça a soit mis beaucoup de temps à coudre, soit a coûté très cher.
Exemple ci-dessous avec mon si beau canapé de chez BoConcept, paix à son âme. (Evidemment c'est un tissu qu'ils ne font plus).

Ceci dit sur cette photo je ne peux m'empêcher de remarquer que Knacki a l'air plus sensible à l'engueulade que Salami... Ce n'est pas gagné.

4. La couture

Mis à part les réparations des bêtises de Salami... 
J'ai fait quelques robes trapèzes! Une première pour ma filleule Blanche, avec un appliqué teckel qui m'a généreusement été donné par Delphine

Et puis, comme j'étais lancée, j'en ai fait deux autres, pour Eléonore et Astrid (qui se reconnaîtront même si elle n'apprendront à lire que dans six ans).
Et d'ailleurs, cela nous a tellement inspirées qu'Alice en a faite une elle aussi... Ca, c'est l'influence Cousu Main... L'ourlet est à raccourcir un peu mais aura-t-elle le courage de le faire, ou attendra-t-elle que le modèle grandisse?
Et sinon, je suis dans une phase tote bags! Cela se voit à ma boutique Etsy (il y en aura plus à venir après la défense de thèse) et aux cadeaux que je fais... 

Et enfin, j'ai cousu quelque chose pour moi-même! Aaaah ça, les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, j'ai plein de projets de couture pour moi et je n'en fais jamais aucun... Mais là c'était urgent, Salami ayant mangé mes pantalons de pyjama, j'ai été forcée et contrainte de m'en faire un!

Il est super confort et méga chaud! (Oui bon l'été arrive mais il n'arrive pas très vite quand même)
Et sinon la bonne résolution pour les mois qui viennent: faire des barbecues avant l'arrivée des guêpes! Cette année je n'ai plus de fin de thèse et mon estomac va mieux donc je pourrai un peu en profiter! Je looke forward évidemment...
A fort bientôt!

No comments: