Sunday, March 06, 2016

Fräulein Doktor

Pour célébrer ma fin de thèse, mon père et moi avons brassé une bière spéciale, à édition limitée (18 litres seulement!) à boire après ma défense de thèse... Papa l'a appelée la Fräulein Doktor, en référence à mon nouveau statut et au temps que j'ai passé sur le cas de l'Allemagne dans cette recherche, mais aussi à un film d'espionnage des années 60 aux affiches un peu suspectes. Nous vous avons tout (mais alors tout!) documenté. Enjoy.

Concassage du malt (les tuyaux à l'arrière c'est parce que nous sommes une brasserie super professionnelle) (non en fait c'est la chaudière)
Cuisson des flocons d'orge (pour la tenue de la mousse)
Mise en place du filtre (ça devient sérieux)
Trempage du malt (que nous avons concassé à l'étape un, si vous avez suivi)
On touille, on touille, pour rendre le mélange homogène (vous remarquerez au passage le tablier Pater Dominicus)

Et là c'est le brassage!
Ce n'est pas fini! Filtrage du moût (les drêches seront donnée aux poules) (elles pondent bien, curieusement) (les poules, pas les drêches)
Rinçage des drêches
Refroidissement du moût après ébullition et houblonnage (ça va, vous suivez toujours?)
Transfert dans la cuve de fermentation et ajout de levure
Tadaaaam! Voici la cuve avant ajout du barboteur
Et la touche finale...  ça barbote. Enfin, ça fermente. Bloup. Bloup.
Et voilà, on se revoit trois semaines plus tard pour la mise en bouteille!

1 comment:

Anonymous said...

C'est bien de ne pas oublier de mettre le filtre. Il se passe des choses non-désirées quand on oublie de mettre le filtre.

On se réjouit de goûter ça!