Wednesday, February 10, 2016

Rendue!!!

J'ai l'immense bonheur de vous faire part de la naissance de Thèse, déposée le mardi 9 février à 14h18. Elle fait 374 pages en Calibri 11. La maman se porte bien et est ravie!

Quelle beauté.
Mis à part les jeux de mots évidents sur la durée de la grossesse, la douleur de l'accouchement et la menace du baby blues, qu'est-ce que cela fait de rendre sa thèse?
Et bien, curieusement, ce n'est pas ce qu'on imagine. Moi j'avais en tête la sensation de soulagement instantanée, avec les cieux qui s'ouvrent et la lumière céleste qui éclaire mon oeuvre alors que m'envahit un sentiment de liberté débridée. Et en fait, c'était comme si j'avais rendu un chapitre: c'est clair que c'est cool, mais c'est une étape. Il parait qu'il faut plusieurs jours pour réaliser que non ce n'est pas une étape, en vrai c'est terminé. Et là, devant tout ce temps libre, apparemment on est déchiré entre le baby blues et le syndrome de Stockholm: la thèse nous manque, sans elle on ne sait pas quoi faire, sans elle on n'est rien.
Je ne sais pas si ça va me concerner, ceci dit, j'ai tellement de choses à faire! Je n'ai pas trop l'occasion de ralentir le rythme. J'ai mes cours de néerlandais intensifs, la recherche d'emploi, les travaux que je dois finir (depuis juillet), la rétrospective, sans doute un bon grand rangement de fond de ma maison, et surtout... je vais pouvoir ressortir ma machine à coudre. Et puis je suis tellement contente de ne plus rédiger, je ne vois pas trop comment ça pourrait me manquer, enfin pas tout de suite en tous cas.
Par contre, ce qui va être bizarre, c'est récupérer la notion de weekend. 
Avant, je faisais quoi de mes weekends? (de la couture je crois?)

1 comment:

Anonymous said...

Weeeeeeeeeeeeeeee bravoooooooooooooooooo!!!!!!!!!!