Sunday, September 20, 2015

Faire un blocus

Faire un blocus à 20 ans et à 30 ans, ce n'est pas, mais alors là pas du tout pareil. Ambiance blocus du weekend: Alice (qui a repris les études) et moi (qui ne suis pas sortie des études), dans la salle à manger familiale, en tenues à la limite du pyjama, old-style... Sauf que...
1. Il faut faire avec les heures de sieste d'Eléonore.
2. Il faut résister à facebook (à l'époque on n'avait que MSN et ça n'avait aucun intérêt en dehors des heures de pointe).
3. Dans la to-do list urgente s'ajoute des trucs qui ne se trouvaient pas du tout dans celle d'il y a 10 ans. Comme, gérer les problèmes de plomberie de sa maison, emmener Knacki chez le véto, éduquer Salami ou s'occuper des cadeaux de mariage, naissance ou baptême.
4. On est super fatiguées. Mais le café nous fatigue encore plus, et depuis le temps on ne le digère plus, alors on est à la tisane. Et aux médicaments aussi: l'estomac, le foie et les yeux pour moi, les maux de tête pour Alice. Et les vitamines, cette fois, ce n'est pas parce que notre mère nous pousse à les prendre.
5. Bref, on ne se fait plus tout jeunes. A l'époque, je m'enchaînais 14 heures par jour sans souci et ça pouvait durer des semaines. Je dormais comme une masse. Les pires des maux de ventre étaient causés par l'alcool cheap et les frites de Jean-Lou. Ahlala ce n'était pas pareil.
Ceci dit, on avait aussi 3 mois de vacances en été.
Aaaaaah, des vacaaaaances.

No comments: