Wednesday, June 17, 2015

Il est né!

Ce lundi, Knacki a donné naissance à un chiot. Un mâle, teckel nain roux arlequin, comme ce que j'avais prédit, ce qui m'étonne parce que j'ai toujours tort là dessus... Je suis très contente d'un roux arlequin, c'était cela mon but en choisissant un père roux!
Comme vous avez pu le constater, Knacki était très en retard dans sa gestation, le chiot était prévu pour le mercredi 10 et finalement elle a mis bas le lundi 15... 5 jours en retard, ce qui équivaut à presque un mois en termes de gestation chien. (Imaginez ça pour vous-mêmes et frissonnez un peu). J'avoue que je suis soulagée, parce qu'une césarienne était prévue quelques heures plus tard, donc c'était vraiment tout juste!
Mais soit. Sans plus tarder, je vous présente son chiot:

... Qui n'a pas encore de nom. Techniquement, c'est l'année des O pour le pedigree. Mais bon, je peux choisir un nom pour le pedigree et l'appeler autrement... Knacki a bien un nom officiel qui commence en W! Les deux noms sur la shortlist sont Salami et Bifi.
Salami était le nom que je voulais lui donner à la base. Cela fait plus d'un an que je dis que le chiot que je garderais s'appellerait Salami, mais on m'a récemment argumenté que trois syllabes c'était trop long pour un chien, qu'il faut un nom à deux syllabes pour le rappeler facilement.
Bifi, par contre, a deux syllabes, et Knacki et Bifi ça donne bien... Mais je trouve que le marketing autour de la marque n'est pas top, avec un personnage moche et agressif et une campagne qui cherche à être drôle sans l'être. Et puis donner tout le temps des noms de marques, à la fin... 
Il y a aussi le danger que Knacki et Bifi soient trop proches phonétiquement et qu'ils ne parviennent pas à faire la différence. Quoique si je shortcute Salami pour Sami au final la confusion peut être pire... Enfin la question n'est donc pas encore tranchée.

Disclaimer: Le paragraphe suivant va vous raconter la mise à bas, donc si vous êtes un peu des phobiques des récits d'accouchement je vous conseille de skipper directement à la photo suivante. Car la grande question que tout le monde se pose, est évidemment: mais Bibil, tu as géré ça toute seule? La réponse est que c'est surtout Knacki qui a géré ça toute seule. Moi j'étais en back up avec mon véto au téléphone pour intervenir si besoin, et à part des interventions mineures (que je ne vous raconterai pas car on a tous envie d'avoir encore faim au moment de passer à table), tout s'est passé comme sur des roulettes. Knacki a commencé les contractions vers 4 heures du matin et a eu son chiot à 6 heures, sans aucune complication. Elle a directement su ce qu'il fallait faire quand il est né. Par contre, l'instinct maternel a mis un peu de temps à venir, donc heureusement que j'étais là pour la suite. J'ai dû la forcer à accepter son chiot et à l'allaiter, mais au final elle est maintenant très protectrice et l'accepte totalement.
Un petit peu d'ingénierie autour de la puppy box que vous voyez ci-dessus... J'ai commis l'erreur de laisser Knacki dormir et accoucher dans sa petite niche qu'elle aime tellement, sans vraiment réaliser qu'après, elle me ferait vivre l'enfer jusqu'à ce que la niche entre dans la puppy box. Or, ce que Knacki aime par dessus tout, c'est se coller le long des parois de sa niche, et de s'y appuyer de tout son poids, au risque d'écraser son chiot. Ce qui, convenons-en, serait fort triste après s'être donné tellement de mal... Donc, big bricolage, j'ai ouvert la niche sur l'arrière, et j'ai ajouté des petits rebords en carton épais à l'intérieur (la boite de mes stores s'en est trouvée sacrifiée). Dans la puppy box en elle-même, j'ai full couches: une protection plastique pour mettre sous les chaises de bureau, puis des cartons, puis un drap, et tout autour j'ai sacrifié des caisses de déménagement pour faire un pourtour que le chiot ne pourra pas franchir, mais Knacki bien. L'étape suivante, m'a rappelé Sophie, sera de sécuriser la cage d'escalier et la rambarde de mon balcon: Knacki ne passe pas entre les barreaux, mais un chiot bien... 

Sinon, depuis lundi, cela va relativement bien. Bien, parce que tout se passe selon l'ordre des choses: le chiot tète bien, grandit bien, Knacki n'est pas malade et ne le rejette pas. Mais relativement, parce que tous les mauvais comportements de la grossesse nerveuse ont refait surface version fois dix. Knacki est très anxieuse, et elle a mal pendant les montées de lait. Elle pleure, elle gratte son panier, elle repleure, elle vient me chercher en tremblant ou en haletant, elle pleure encore un coup, puis le chiot pleure, et là elle panique, et je ne sais rien faire pour elle. Elle n'accepte de manger que quand on lui amène une cuillère, et elle ne boit qu'à la seringue; pratique et économe en temps. Elle refuse de quitter sa niche, et quand je n'ai pas le réflexe de la forcer à la mettre dehors, il y a des accidents... Mais le plus ennuyeux c'est qu'elle me réveille la nuit. Elle hurle à la mort et est toute paniquée quand j'arrive, sans raison véritable, et plusieurs fois par nuit. Bref, elle n'est pas au top de sa forme. D'après le vétérinaire c'est normal et ça peut encore durer un petit temps, tant qu'elle mange, qu'elle boit et qu'elle n'a pas de température il y ne faut pas s'en faire; mais la bonne nouvelle c'est que "ça ne peut qu'aller mieux". (Ah ben j'ai déjà entendu ça pour ma thèse, tiens).
En théorie, les visites se feront à partir de la cinquième semaine, quand le chiot aura eu sa première vague de vaccins et que Knacki sera un peu plus cool. Si on la stresse trop elle risque de rejeter son chiot, voire de lui faire du mal... Donc avant cela ce ne sont que les gens qu'elle connait très bien, et sans chiens ni enfants. Mais prévoyez donc cela dans vos agendas: à 5 semaines le chiot sera en plein dans sa phase de sociabilisation, donc il faudra le laisser se faire traumatiser par un maximum d'enfants et de chiens pour qu'il n'en ait pas peur après...
Bon et sinon, Bifi ou Salami? Qui en pense quoi?

1 comment:

Eliane said...

Je me suis déjà trop habituée à Salami pour te suggérer un autre nom.