Friday, May 29, 2015

J'ai fait un plaid! (ah bon, cela vous surprend?)

Les dernières semaines ont été pour le moins particulières, ponctuées de visites chez des médecins ou chez des kinés, de recherches culinaires créatives pour sublimer le fameux riz-légumes, et surtout d'une grosse diminution de mes activités sociales... En clair j'ai l'impression de ne voir presque plus personne, au vu de la fatigue, des douleurs, des réactions bizarres aux médicaments, et du fait que globalement si j'ai tous ces problèmes c'est à cause d'un surmenage et excès de stress que j'ai trop longtemps ignoré. Quand on y pense, combiner une fin de thèse, une fin de travaux, un déménagement, s'habituer à habiter seule, etc, avec mon planning déjà bien chargé, à savoir: la piscine du lundi, les cours de couture du mardi, l'écriture créative du mercredi, et les activités sociales des jeudis, vendredis et samedi... Et s'occuper d'un chien et d'une maison en plus... Comment dire... Il y a forcément un moment où cela devait me tomber dessus. C'est même presque une surprise que je n'ai pas craqué plus tôt. Et pourtant les signes avant-coureurs étaient déjà là dès le mois d'août de l'année passée, mais je me suis entêtée, parce que d'un côté je fonctionne au stress et aux to-do lists sinon j'ai l'impression de faire du sur-place (et quand on est célibataire et sans boulot à 32 ans le sur-place apparaît comme un luxe); et d'un autre côté parce que je suis hyper perfectionniste et que quand j'ai décidé de faire quelque chose, j'y vais à fond et jusqu'au bout. Il y a un moment on ne se rend même plus compte qu'on en a tellement sur la patate, et on s'auto-blâme de ne pas être plus résistante, on se force et on tourne dans le vide. Bref, la situation n'a fait que s'empirer, des maux de dos par-ci, des soucis digestifs par-là, des grippes et des pharyngites et des sciatiques et des tendinites et des petits tracas jusqu'à ce que bon, voilà, mon corps se rebelle pour de vrai et je me choppe une véritable tuile. 
Le truc avec les maladies de stress, c'est que tant que le stress est toujours là, la maladie va revenir. Donc pour le moment j'ai tout laissé tomber (sauf la thèse mais avec un horaire light), en espérant qu'en me soignant bien mes problèmes disparaissent bien, et en espérant que je ne me sois pas créé un problème à vie (parce que prendre de l'oméprazole et me restreindre de bouffe pour toujours, ce serait les boules). Certains diront que j'ai juste remplacé les to-do list maison et vie sociale par des to-do list médicales, ce qui n'est pas totalement faux, mais il me faut une raison de me lever le matin, sinon je trouve cela juste extrêmement dur de traîner sans objectif... Les jours où je vais bien (cad où mon estomac va bien et où l'oméprazole n'a pas trop d'effets secondaires), je vais à l'ULB, et le weekend je revois la famille et les amis proches, surtout autour de promenades et activités non liées à la bouffe (il faut être créatif, parce que tout est toujours lié à la bouffe!). Et sinon, j'ai beaucoup de temps devant moi pour me "reposer", et les activités ultimes du repos pour moi... Ce sont le point de croix, les promenades, le jardinage, et surtout la couture.
En clair vous allez être servis dans les prochains jours: j'ai fait un super rattrapage de mes cadeaux de naissance, spécial baby boom du printemps 2015 (j'en ai fait cinq dans les sept "en retard" - et s'il n'y en a que sept c'est parce que j'ai été à temps pour les quatre autres). On pourra aussi dire que je n'ai enterré des to-do list que pour en ressortir d'autres, et que contrairement à mes bonnes résolutions je n'ai rien cousu pour moi. Mais soit.
Enfin voilà, ceci étant dit, tout cela pour arriver au sujet principal de ce post, à savoir: j'ai encore fait un plaid. Cette fois il est pour Alexiane, née en mars.
Il est fait dans une seule pièce de tissu, mais je me suis bien donnée sur le ouatinage (pour les néophytes ça veut dire que c'est moi qui ai cousu les zig-zags ci-dessous)

Et comme d'habitude à chaque fois que je fais un plaid, Knacki le veut. Et pour votre info, non, je n'ai pas lavé le plaid avant de le donner, et oui, il est possible que Knacki se soit roulée dans des substances douteuses dans les jours qui ont précédé. Mais c'est un bébé qui est habitué aux chiens, alors ça va...
Félicitations aux heureux parents!

No comments: