Wednesday, May 06, 2015

Bon, j'ai toujours mal...

... médy.
(Malmédy).
(Oui, bon.)
Malgré mon orthorexie stricte, mon heure de marche quotidienne, mon oméprazole, mon syngel, et parfois même mon jus de pomme de terre, j'ai toujours mal. Heureusement, la plupart du temps c'est tolérable. Sauf qu'il y a certains jours où c'est l'horreur, je brûle de l'intérieur, je pète un câble et je pleure au téléphone en harcelant tous les médecins que je connais, même s'ils sont dermatos. L'évidence est devant nous: si c'était juste une gastrite, je n'aurais pas mal à ce point. Les options qui sont sur la table sont donc soit un ulcère de l'estomac (causé par le stress ou par une bactérie), soit un ulcère du duodénum, soit une hernie hiatale. 
Au risque de sombrer dans le TMI, l'étape suivante du diagnostic est la gastroscopie, un excellent moment de détente et de convivialité qui aurait fait un post lyrico-gore; mais comme j'ai choisi l'anesthésie complète, je ne pourrai pas vous raconter le détail. Faut pas déconner hein, jouer les super-héros à ce stade-ci de la douleur juste pour le bénéfice de dire "je me la suis joué hardcore et j'en suis fière", je dis non. Et tant que j'y suis, si un jour je dois accoucher, clairement je demande la péridurale, mais c'est une autre histoire. Pour votre bonne information, l'examen aura lieu le vendredi 22 mai en fin d'après-midi.
Ceux qui ont déjà pu vivre cette expérience savent ce que cela signifie: dès le mercredi 13, j'arrête l'oméprazole, parce que cela peut fausser les résultats des prélèvements sinon. Oui oui, c'est bien mercredi prochain. Donc, entre le mercredi 13 et le vendredi 22, vous aller commencer à recevoir des insultes, du hate mail, des larmes et des menaces de suicide. En clair, je vais vivre l'enfer, et je vais vous l'imposer. D'autant plus que mon médecin a tenté de me prescrire un anti-anxiolitique sédatif pour tenir ces dix jours et que j'ai fait une très mauvaise réaction, donc tout cela sera sans aide médicale. Enfin si. Avec du gaviscon. Ha. Haha. Purée. Je looke forward.
Vous pouvez lancer les paris:
- Combien de posts sous la catégorie "ô rage ô désespoir" dans ce blog?
- Combien d'assiettes de riz au fenouil et aux artichauts sans assaisonnement?
- Combien de visites aux urgences juste parce que j'aurai envie de gueuler sur un médecin?
- Et par conséquent, combien d'amis médecin qui vont bloquer mon numéro?
- Combien de kilos perdus? (J'en ai déjà perdu 5, pour votre bonne information, détestez-moi si vous voulez mais je vous assure qu'ils ont été perdus dans la souffrance)
- Vais-je parvenir à écrire une seule page de thèse dans cette partie-là?
- Knacki va-t-elle manger à la demande, se gaver de friandises pour chien, aboyer sur chaque piéton, dormir dans mon lit et piquer les affaires de Fourchette sans rencontrer aucune résistance de ma part?
- Vais-je aller jusqu'à prendre un rendez-vous d’acupuncture malgré ma phobie des aiguilles?
- Et surtout... Vais-je parvenir à maintenir une certaine dignité malgré cela (quoique c'est déjà mal parti)?
Bref, ça va faire mal. Et je le dis littéralement. 
Mais ne soyons pas pessimistes, il me reste encore une semaine avant d'expier tous les péchés que j'ai déjà pu commettre sur cette Terre, et d'expier ceux des autres si jamais il n'y en a pas assez. Relaxons-nous, voulez-vous. 
Je crois que c'est le bon moment pour commencer à rédiger mes remerciements de thèse. 

2 comments:

Maman said...

Reviens chez ta maman... Je souffre pour toi.

Line said...

Alors... j'ai fait une gastroscopie sans anesthésie... et j'ai accouché sans péri ... franchement la gastroscopie c'est pire!!! Mais bon là je ne te rassure pas ahem ^^
Un petit truc tester ici qui marche un peu : le riopan! C'est un pansement gastrique mais bien plus efficace que le gaviscon. C'est sans ordonnance ;) je n'ai pas d'action chez eux mais j'aurai du en acheter car je crois qu'à moi seule sur ma petite vie j'ai dû engloutir la moitié de leur production ^^
Plein de courage en tout cas et n'hésite pas si tu veux en parler je te comprends mieux que quiconque :)