Wednesday, October 15, 2014

Une fan vidéo pour Esmé

Parce qu'elle me l'a demandé, et parce que je n'étais pas contre, voici une petite vidéo de cette fameuse brodeuse... Comme ça, quand vous vous demanderez "comment ça marche", vous aurez un support visuel.
Ce que la vidéo ne montre pas, c'est tout le travail de préparation avant et après: centrer le motif, vérifier que le tissus soit bien tendu, ajouter des stabilisateurs, etc. Et que la machine a tourné environ 30 minutes avec 3 changements de couleur pour réaliser le motif en entier! La vidéo montre 10 minutes avec un bel accéléré pour le condenser en 3.
Voici.
Enjoy!

Monday, October 13, 2014

J'ai une brodeuse!

Un événement de taille est survenu dans ma vie jeudi... Car oui, chers amis lecteurs, je suis à présent propriétaire d'une machine qui va me changer la vie, j'ai nommé une brodeuse! Cela faisait quelques années que j'en cherchais une, mais j'étais bloquée par le prix prohibitif de la chose. Puis je suis tombée sur une occasion de seconde main venant de quelqu'un de confiance, et j'ai sauté le pas... Je n'aurais pas pu faire meilleur choix!
Jeudi soir, ceux qui étaient encore réveillés auront pu voir sur facebook cette toute première création destinée à tester le bon fonctionnement de la machine. Elle a été postée dans les embouteillages du ring aux alentours de 22h30. Tout était d'ailleurs tellement à l'arrêt que j'ai pu l'envoyer par message à environ sept personnes avant de la partager sur facebook, et avoir de longues conversations avec elles, alors que certaines personnes devant moi sortaient de la voiture pour se fumer une cigarette... Ahlala mais je m'égare.

Le lendemain, vendredi, ma thèse a légèrement souffert d'un manque de motivation certain. L'après-midi j'ai craqué et je suis allée me chercher des fils. Beaucoup de fils.
Mon expérience du point de croix m'a beaucoup aidée à choisir les couleurs, notamment un stock de couleurs neutres à utiliser sur tous les motifs animaliers ou floraux, comme quoi le point de croix ça peut toujours servir!
Ensuite j'ai appris à télécharger des motifs sur internet, en format JEF (au cas où vous auriez quelques bons plans), notamment celui-ci. Oui, Eléonore a été mon crash test pour les cinq premières tentatives au moins...
Comme j'arrivais à court de stocks d'essuies et autres supports tests, j'ai filé chez Ikea pour faire le plein de serviettes invités et autres plaids, dont vous reconnaitrez aisément les références sur la photo (+ un miroir et trois cadres, parce qu'après tout on repart toujours avec des trucs qu'on n'avait pas prévus à la base).
Le soir-même je suis allée chez Diane, et là, j'ai libéré le pouvoir de ma machine en découvrant l'extension de dessins très sophistiqués qui avaient été achetés par la propriétaire précédente...
(Une citation d'une vérité criante)
Et bon, à partir de là, je n'avais plus de limites. J'ai brodé tout le weekend, et quand je dis tout le weekend, je remercie publiquement mes parents d'avoir pris soin de Knacki parce que moi j'étais juste sur une autre planète... Un peu comme un geek à la sortie d'un nouveau jeu vidéo, qui va s'enfermer dans sa bulle et se nourrir de junk food jusqu'à ce qu'il en ait épuisé toutes les possibilités. Sauf que dans mon cas j'ai plutôt mangé des quiches bio et répondu à tous les SMS enthousiastes que je recevais en disant, "mais oui venez, je vais vous broder des trucs!" En clair ça a défilé chez moi tout le weekend et je ne me lassais jamais de voir ma machine à l'oeuvre... Entre autres:
(Es-tu capable de débusquer le foirage de débutant sur la photo ci-dessus?)
(Problème de tension du tissus au niveau du "sewing", si jamais tu n'as pas vu.)
(De même, as-tu remarqué le foirage machine au niveau des bulles qui n'a plus reconnu où elle était et qui a commencé à broder à 5mm de là où elle devait le faire?)
Mais qu'importe puisque cet essai-ci était parfait! 
L'étape suivante: me trouver un logiciel qui me permette de transformer des images JPG (par exemple des logos ou images de faire-parts ou encore silhouettes de teckel) en format JEF, histoire que je puisse customiser à l'extrême l'art de la broderie... Affaire à suivre...
Ceci dit, tout comme pour un passionné de jeu vidéo, il s'agit d'un engouement temporaire dû à l'apprentissage de ma machine. Une fois que je serai passée pro, je vous rassure, je recommencerai le point de croix, le patchwork, la couture et la cuisine... Je ferai aussi mes lessives, je rangerai ma penderie et je ferai tourner des lave-vaisselles. Et surtout, cela vous rassurera de savoir que je suis actuellement en train de travailler sur ma thèse dans une localisation où ma machine à broder ne se trouve pas! 

Saturday, October 11, 2014

Tableau aimanté

Je suis un peu dans une folie des tableaux aimantés ces derniers temps. C'est Steph qui m'a mise sur la voie: elle en a réalisés quelques uns en cadeau de naissance, et j'espère que je ne fais pas de violation de copyright en montrant ceux-ci qui sont de sa propre main:
(Ils ont l'air d'avoir été offerts, à en juger par la photo, donc je pense que je ne commets pas d'impair).
Alors, du coup, comme c'était l'anniversaire de Guillaume,et que j'ai comme tradition de lui offrir soit des nouveaux caleçons, soit un recyclage d'anciens caleçons dans des bricolages multiples, et bien...
 Vous voyez sur la gauche la peinture, sur le centre le panneau, sur la droite le caleçon...
Et ici, le produit fini. J'ai rajouté quelques aimants moustaches homemade (enfin c'est-à-dire que j'ai trouvé des formes en bois que j'ai simplement peintes et sur lesquelles j'ai collé des aimants). 
Puis, satisfaite de ce challenge-ci, je me suis lancée dans un projet de plus grande envergure... Que vous découvrirez très bientôt! (C'est encore un work in progress à ce stade...)

Wednesday, October 08, 2014

Londres!

Mais oui, cela faisait longtemps! L'excuse, cette fois-ci - non pas que j'aie réellement besoin d'une excuse pour aller à Londres, mais c'est toujours mieux - l'excuse, donc, était la conjonction de deux facteurs favorables: 1. une promotion Eurostar, et 2. mon frère y était. Mon frère, donc, qui s'appelle William, comme vous pouvez le voir ci-dessous (Et moi je m'appelle Sybine) (Vous verrez au passage un cendrier réalisé par Eliane et qui a, ma foi, aussi dû servir de repose-sachet de thé).
Et avec qui j'ai pu manger un fabuleux Sunday Roast, avec yorkshire pudding et sauce à la menthe et tout le classique.
Et puis, bon, puisque j'étais là... Autant en profiter pour voir les autres, hein.

Admirez le beau ventre de Dgé!
Cette fois-ci, j'ai été relativement sage en shopping... J'ai trouvé quelques livres, dont quelques livres de couture (oh yeah baby); des vêtements pour bébé (ah bon, mais quelle surprise, mais pour qui?); quelques trucs un peu kitsch quand même pour ma collection personnelle; et puis, surtout, des denrées alimentaires, du style:


Du thé.
Pas encore le shopping de Noël, en somme. Mais c'est parce que j'ai compensé par l'aspect culturel de la ville: expositions, musées, galeries d'art, etc, etc...Oui bon en vrai il faisait beau, et je crois qu'on peut résumer mon weekend par des grandes promenades intercalées de repas! (Les promenades n'ayant pas comme but de me déplacer d'un lieu de repas à un autre, mais c'était pas loin).
Et mon frère a goûté un pumpkin spice latte et a déclaré: "en fait, ce truc, c'est juste du jus de cannelle avec du sucre."

Friday, October 03, 2014

Et sinon Knacki ça va?

Ben, je dirais que globalement oui, même si elle est, comme qui dirait...
... Un peu jalouse.
- Elle se fait engueuler par Maman quand elle dort dans le baby bjorn ou le siège voiture
- Elle se fait engueuler par Alice quand elle veut lécher les bodys sales
- Elle se fait engueuler quand elle aboie parce que j'ai le bébé dans les bras
- Elle cherche en vain mon lit chez mes parents, mais il a été remplacé par un lit pour bébé, quelle bonne blague
- Elle aime bien ce bébé, hein, mais curieusement personne ne lui laisse lécher son visage.
Bref.
Elle est jalouse.