Thursday, November 06, 2014

Encore un peu de broderie

Ce n'est pas tout ça, d'aller se remémorer ses cours d'histoire de l'art devant un petit Caravage, en buvant un cappuccino en terrasse et en mangeant des pâtes à tous les repas, mais qu'en est-il de la broderie? Que diantre! On dirait presque que je n'en fais plus! Mais détrompez-vous, amis lecteurs, car j'ai pris quelques actions radicales quant à mon apprentissage de la chose.
1. J'ai doublé mon stock de couleurs. J'ai à présent environ six nuances de beige, quatre nuances de rouge, et j'ai même des nuances de blancs tellement j'en ai. (Je n'en ai que trois de gris par contre, si vous vous demandez).
2. J'ai investi dans un stock de 15.000 motifs à broder, et cela fait deux semaines que je suis occupée à décortiquer la chose. J'ai des Disneys, Winnie et autres personnages pour enfants, mais aussi motifs floraux, culinaires, animaux de la ferme, Noël, etc etc etc, enfin bref, j'ai tout et plus encore.
3. Comme cela ne suffisait pas, j'ai investi dans un logiciel me permettant de créer moi-même mes propres logos. Mon premier grand succès a été de digitaliser une silhouette de teckel; depuis j'ai entre autres digitalisé un carton de mariage et un logo commercial.
4. Et puis, c'est en forgeant qu'on devient forgeron, et je me suis donc entrainée, encore et encore. Cadeaux d'anniversaires, de mariage, de naissance, remerciements, petites attentions spontanées, bref, j'ai fait le compte et j'ai créé 68 pièces différentes (parfois en multiples exemplaires) depuis que j'ai cette machine.
Vous pouvez voir les meilleures réussites ici. En attendant, voici un petit extrait:





Je crois que j'ai maintenant une bonne maîtrise du fonctionnement de ma brodeuse. Car il faut le dire, cela a beau être une machine, il ne suffit pas de pousser sur un bouton pour que tout se passe tout seul. Une amie anonyme (appelons-la Sophie) qui a tenté d'utiliser ma machine en mon absence en suivant mes instructions peut d'ailleurs en témoigner: elle a tout essayé mais la machine n'a fait que des crasses! En vrai il faut d'abord bien préparer le tissu, le centrer, le tendre, bien fixer le cadre, choisir les stabilisateurs ou autres films hydrosolubles; bien ajuster la tension du fil, qu'on ne retrouve pas du fil de canette sur le motif; bien préparer le motif aussi, chipoter un peu avec les tailles et les couleurs; et ensuite, quand la machine tourne, détecter tous les potentiels de foirages, blocages ou autres ruptures de fil; changer les couleurs en cours de route; et aussi, être hyper vigilant à toutes les étapes, car ce n'est jamais drôle de défaire et refaire. En fait c'est un hobby très chronophage! Surtout quand on y ajoute la recherche de matériel, de tissus et de motifs... On est vite débordé!

 

Et aussi, autant être honnête, l'afflux actuel de demandes dépasse de loin mes capacités en temps et budget. Comme je suis une éternelle enthousiaste, je n'arrive pas à dire non... Car oui c'est vrai, c'est un chouette cadeau de Noël, et oui c'est vrai, tel motif irait très bien pour telle personne. Mais au final il faut que la broderie reste un plaisir, et que je ne doive pas dégager du temps au détriment de mes autres loisirs, de ma thèse ou de mes heures de sommeil. J'aime beaucoup faire une pièce par-ci par-là, c'est toujours très enthousiasmant à chaque fois que quelqu'un vient voir la machine pour la première fois et s'extasie devant son potentiel. Mais pour les plus grosses demandes, qui impliquent de travailler seule pendant mes temps libres et qui entrainent de plus gros frais, je vais devoir commencer à demander une rémunération symbolique. Ce ne sera pas le même montant que chez les professionnelles, elles ont des machines autrement plus sophistiquées que les miennes et des années d'expérience (je vous donne des adresses avec plaisir!). Le but est juste de couvrir mes frais et de décourager les abus... Mais que cela ne vous rebute pas! Loin de moi l'idée d'instaurer une mauvaise ambiance, je ne suis pas une mercenaire, je le fais toujours avec joie et vos cadeaux n'en seront pas moins uniques. 
Et sinon, vous avez vu? 6 novembre et j'ai déjà mentionné Noël. Pas mal non? Pour votre info, je me suis déjà mise dans l'ambiance en prenant le spécial "terrine de marcassin" qui vient de sortir à la sandwicherie du coin. J'ai environ 4 sortes de potimarrons différents dans ma cuisine et je compte même en faire des tartes. J'ai ressorti la cannelle et la noix de muscade et j'en ai mis dans une soupe... Ca va faire mal! Heureusement qu'on ne me laisse pas encore acheter un sapin!

1 comment:

Esmeralda Vermeulen said...

Absorbe bien toute l'eau de ta puree de potimarron, parce que ta short crust sera trempee(j'ai du jeter la moitie de ma pumpkin pie tellement c'etait bizarre de manger une tarte qui a le gout de flan mouille)! D'apres une collegue americaine, tout le monde achete sa puree toute faite parce que la faire soi meme c'est trop mouille!