Thursday, August 29, 2013

Avoir un chien et être tendance

"Avoir un chien, c'est un peu comme faire partie d'une secte", m'a un jour dit une expat rencontrée au dressage. Je vois un peu ce qu'elle veut dire: non seulement les sujets de conversation commencent à être très monomaniaques, mais aussi les activités finissent par devenir très spécifiques. Depuis que j'ai Knacki, j'ai réalisé que quand on est dans la tranche d'âge 25-35, qu'on habite l'Est de Bruxelles et qu'on a un chien, il y a finalement une série d'endroits où tout le monde finit toujours par se retrouver et se reconnaitre.
1. Le dressage. Je ne vais pas faire de pub gratuite mais beaucoup de Bruxellois reconnaitront cet endroit (au pire je vous dis où c'est par email).
Dressage Knacki
Au dressage, on retrouve un peu de tout: des jeunes, des moins jeunes, des familles, des expats... Mais en général ceux qui investissent dans le dressage en sont à leur premier chien et donc sont relativement jeunes, donc on s'entend assez bien.
Knacki au dressage
Au dressage, on passe finalement autant de temps à éduquer les chiens qu'à éduquer les maîtres. En dehors des ordres qu'on leur apprend (et qu'ils apprennent assez vite d'ailleurs), le but est surtout de leur apprendre comment bien jouer, comment socialiser, de les familiariser à tout, et d'observer la façon dont les maitres sont avec leurs chiens pour voir s'il y a des comportements à corriger. Et puis bon, c'est trop mignon, tous ces chiots qui jouent ensemble. Il y a un break d'un quart d'heure entre les cours avancés et les cours débutants où tous les chiens sont lâchés et c'est la méga fête, après ça ils dorment pendant toute la journée.
Dressage Knacki
Si vous vous demandez, les races qu'on voit vraiment beaucoup parmi les chiots, ce sont les labradors pour les grands chiens, et les Boston terriers pour les petits. Il y a aussi les chiens de bergers qui sont très en vogue, les teckels à poil sanglier, et bon, les races indéfinies. En tous cas Knacki kiffe jouer avec tous les chiens de la catégorie terrier. Son meilleur pote est Hugo le Boston terrier et c'est vraiment dur de faire un cours quand les deux sont ensembles parce qu'ils déconcentrent tout le groupe.
Knacki au dressage
(C'est celui à droite)
Puis, en dehors du dressage, il reste six jours dans la semaine, et il faut bien que tout ce petit monde promène ses chiens quelque part... Et là on finit toujours par se retrouver soit au Parc de la Woluwe (si on veut que les chiens courent), soit au Parc du Cinquantenaire (si on veut que les chiens jouent ensemble). Le Parc de la Woluwe c'est très grand et donc c'est parfois un peu solitaire, par contre il y a:
2. Le Parc du Cinquantenaire, l'option préférée des expats parce qu'ils habitent tous dans le coin. On arrive tous à l'endroit où on peut lâcher les chiens, à l'heure qu'on veut, et on les laisse jouer ensemble pendant qu'on discute. Certains amènent même leurs provisions pour faire l'apéro.
Knacki au Cinquantenaire
C'est assez marrant parce que les promeneurs s'arrêtent aussi pour regarder les chiens jouer, les enfants veulent absolument les rejoindre, c'est une sorte de magnet! D'ailleurs tous les enfants foncent sur Knacki, quand ce n'est pas Knacki qui leur fonce dessus, ou les parents qui poussent les enfants car ils considèrent que vu sa taille, c'est un chien safe. Ce qui n'est pas toujours le choix le plus réfléchi au vu de la volonté de la saucisse à jouer! Je suis assez fière de dire que Knacki est très sympa avec les enfants, ils peuvent tout faire avec, la porter, lui tirer les poils... Elle aura juste une certaine tendance à essayer de leur lécher l'oreille (allez savoir ce qui se trouve là) et à leur sauter dessus. Mais bon à côté il y a Danio, et il est assez facile de rediriger les enfants vers elle.
Knacki au Cinquantenaire
D'ailleurs depuis que j'amène Danio, elle est devenue sociable avec les autres chiens, et parfois on la voit même jouer... (Fou, non?)
En tous cas le Parc du Cinquantenaire c'est hyper mondain, je ne l'avais pas réalisé mais je croise toujours quelqu'un que je connais parmi les promeneurs. Par contre parmi les propriétaires de chiens, on a tendance à s'appeler par les noms de nos chiens, puisque finalement on n'entend plus que cela... En tous cas Knacki est toujours reconnue où qu'elle aille, des gens l'appellent alors que je n'ai aucun souvenir d'eux!
Et enfin, cet aperçu ne serait pas complet si je ne mentionnais pas:
3. Le parcours d'entrainement des 20km de Bruxelles dans la forêt de Soignes. Ce dernier point n'a pas encore été testé avec Knacki, mais abondamment avec Danio, du temps où elle savait encore courir. La fréquentation du parcours coïncide surtout avec la période mars-mai où tout le monde s'entraine... Et là je vous jure que c'est people, et que vous êtes assurés d'être couverts de transpiration dans votre dernier t-shirt d'entrainement qui n'est pas encore sale (vous savez, celui que vous n'aimez pas trop) quand vous croiserez Brad Pitt. Mais bon, si Brad Pitt connait Knacki, ce n'est pas trop grave, il vous appellera Knacki et oubliera la référence à the Big Bang Theory qui se trouve sur votre t-shirt...

Thursday, August 22, 2013

Bon, et sinon Bibil, tu deviens quoi?

C'est vrai quoi, vous êtes nombreux à vous plaindre que le blog n'est plus updaté aussi régulièrement qu'avant, alors même qu'avec les vacances vous avez besoin de plus d'outils de procrastination qu'avant, et que quand il est updaté ce n'est de toutes façons plus que pour vous parler de chiens. 
Il est vrai, je vous l'accorde, le blog a une certaine tendance monomaniaque Knacki ces derniers temps. Or, cela ne correspond pas vraiment à la réalité. Dans la vraie vie, je parle avec obsession de trois sujets principaux. Knacki évidemment, mais aussi les travaux et la thèse. Alors, les travaux je ne vous en parle pas trop maintenant parce que la procédure est en cours et que je n'ai encore pris aucune décision pour la suite du chantier. Mais pour rétablir un juste équilibre des sujets de posts, et bien, je vais vous parler de la thèse.
Ah. La thèse.
Comme nous aimons parler de thèse, n'est-ce pas.
Et bien la thèse, cela ne vous surprendra peut-être pas, n'avance pas des masses ces derniers temps. Pourtant je suis tous les jours dessus, mais avec tout ce qui se passe pour le moment, je dois constamment interrompre ma journée, ce qui fait qu'au lieu de travailler 8 à 9 heures d'affilée je ne travaille plus que par tranches de 2 à 3 heures, avec de grosses interruptions entre. Et puis je vais (au choix) sur mon chantier, chez mon avocat, je me perds dans de longues conversations téléphoniques avec mes architectes, ou je vais en urgence chez le véto parce que Knacki a mangé des produits toxiques, etc. Bref, cela fait pas mal de temps que je ne parviens plus à faire de journée complète.
Or pour des tranches de 2-3 heures de travail, je ne vais pas au bureau, parce que je perdrais en plus de cela le temps du déplacement. Et donc je reste chez moi. Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, si j'y reste trop longtemps, cela a tendance à me rendre beaucoup moins efficace... Et quand bien même je suis dans un bon jour, quand on a un truc si énorme à rédiger, 2 à 3 heures ce n'est même pas assez pour rassembler ses idées. Il y a des partisans du "même pour 15 minutes tu peux travailler" mais moi ce n'est clairement pas mon cas, il me faut vraiment du temps pour que tout se mette en place dans ma tête.
Et puis bon, il faut dire qu'avec l'été, j'ai eu comme un sérieux coup de mou. Déjà, quand il fait chaud, j'ai le cerveau qui fond. Et puis, j'ai vraiment besoin de vacances, je suis vraiment fatiguée. Tout le monde a l'air d'être en vacances d'ailleurs, ou en tous cas de finir le travail vachement tôt, et la tentation est très forte de finir en même temps que tout le monde puisque c'est moi qui détermine mes horaires... Ajoutez à cela le fait que j'ai levé toutes mes restrictions en termes de vie sociale, et que je prends très sérieusement le dressage de Knacki pour éviter les problèmes à l'âge adulte... 
Bref, je n'avance pas beaucoup dans ma thèse, et je m'en sens très coupable d'ailleurs, il ne faut pas croire. Chaque jour je me mets à la tâche en me disant que je vais essayer d'avoir une journée productive. Mais je ne me sens pas encore suffisamment coupable que pour me remettre à un planning serré fonctionnant sur le stress et faisant un peu violence à mes velléités d'avoir aussi une vie sociale. Je réalise que je n'en suis qu'à la moitié de la rédaction et que si je veux pouvoir tenir sur le long terme, je dois aussi tenir compte de mes propres limites. D'ailleurs qu'est-ce que c'est long, rédiger, franchement c'est une épreuve sur la longueur.
A part ça, les plus perspicaces d'entre vous auront remarqué que je devais rendre ma thèse pour le 30 août. (Haha, ha. Ha, mais c'est pas dans 10 jours ça?). Et, bon. Comment dire. Cela ne sera pas.
La deadline provisoire pour le premier draft a été repoussée à mi-décembre, pour rendre définitivement en janvier. A moins évidemment qu'un concours d'entrée pour la Commission ou autre institution où j'espère avoir un avenir ne se profile d'ici là et ne m'interrompe dans ma ligne finale (ce qui, ceci dit entre nous, serait l'équivalent de courir les 20km de Bruxelles et de s'arrêter, comme ça, au km 17 sur la montée de l'avenue de Tervuren pour causer à un pote. Pas productif.) La bourse de recherche, quant à elle, ne dure que jusqu'au 30 septembre, ce qui convenons-en est fort fâcheux. Mais je travaille à une solution.
Enfin voilà, comme ça vous savez tout, je me coltine l'année deux mille thèse jusqu'au bout de l'année. Mais je vais la finir, hein. 
Hein.
Mais si, je vous le dis.
Et à ce moment-là, on fera une grande fête.

Tuesday, August 13, 2013

Une vie de chien

Knacki et Danio
Mais oui, il s'agit bien de photos de chiens. Je sais que vous avez envie de voir des photos de chiens, parce que ce sont les vacances. Ou justement vous n'avez pas de vacances quand vous êtes dans mon cas, mais malgré tout, ça reste l'été. Et de toutes façons je suis tellement naze que c'est tout ce que j'ai à vous offrir aujourd'hui. Parce que pour faire des blog posts plus élaborés, il va falloir que je travaille un peu mes photos, chipote avec des disques durs externes parce que j'ai épuisé tout l'espace disque dur de mon ordinateur, ce qui implique acheter un second disque dur externe parce que je ne peux pas tout mettre juste sur un disque dur au cas où il plante et que j'ai épuisé l'espace de tous mes autres disques durs externes, et donc me bouger jusqu'à un magasin, et puis ensuite il faut que je trouve l'énergie mentale de vous mettre à jour sur ma vie, ce qui implique de me sortir du mode rédaction-intense-avant-que-mon-promoteur-ne-parte-en-congé-sabbatique-pour-un-an, qui est en clash avec le mode bon-faudrait-résoudre-le-problème-sur-mon-chantier-quand-même, qui lui-même est confronté au mode dites-donc-il-est-pas-très-obéissant-ce-chiot-faut-le-dresser-un-peu-avant-qu'il-ne-soit-ado-et-qu'on-ait-de-gros-problèmes, teinté de quoi-on-est-déjà-mi-août-mais-il-est-passé-où-le-temps, et parsemé d'une condition médicale critique identifiée par ma soeur sous le nom simple et concis de "la flemme".
Je vous jure je suis crevée, je ne sais plus trop quoi faire pour me remettre en forme. J'ai épuisé toutes mes ressources en tolérance de caféine, je dors tout le temps et même la journée, je m'aère, je mange sainement, je bois de l'eau, je vais me coucher tôt, je ne travaille plus le weekend ni après 19h. Rien n'y fait, il me faudrait des vacances, mais je suis même trop crevée que pour m'organiser des vacances ou rien que des days offs, ou des activités sociales, et quand bien même elles viennent à moi, de trouver le courage d'effectuer des sorties qui impliquent de conduire plus de 30 minutes. Bref. Je pense que l'origine de la fatigue est mentale plus qu'elle n'est physique. Toutes les semaines il y a des rebondissements sur le chantier, impossible de laisser ça dans un coin de ma tête, ou même de partir à l'étranger l'esprit tranquille, et tant que je n'aurais pas résolu cette affaire j'aurai toute cette tension qui continuera à me rendre dingue. Et puis je n'avance pas sur cette thèse non plus qui est si gigantesque et que je n'arrive pas à organiser, et pour laquelle il faut que je profite de la présence de mon promoteur qui va bientôt partir à l'autre bout du monde. Bref, je suis très fatiguée. Et je suis éternellement reconnaissante à ma mère qui est actuellement en train de s'occuper de mon repassage.
Mais venons-en au vif du sujet, voulez-vous.
Knacki et Danio
J'ai pris quelques photos de Knacki et Danio comme ça, au quotidien.
Knacki et Danio
Et j'ai rajouté dans l'équation un os en peau de boeuf à tendance synthétique pour corser un peu la chose.
Knacki et Danio
Parce que bon.
Knacki et Danio
Le quotidien d'un chien reste quand même fait de choses très simples quand on y pense.
Knacki et Danio
On leur jette un os en plein milieu de l'arène et ils s'occupent tout seuls pendant deux jours (et se disputent aussi un peu, enfin jusque là aucun d'entre eux n'a perdu un oeil).
Knacki et Danio
Et vous ça va sinon? Non, je suis juste curieuse, parce que... Oh! Vous avez vu, mais voilà Fourchette!
Fourchette et Danio
Youpie super fête!
Danio, Fourchette et Knacki
Qu'est-ce que je disais? Ah oui, je me posais des questions sur votre vie. Ca m'intéresse figurez-vous, parce que... Ah mais dites! Voyez-vous ça!
Chansonnier
Oui du coup ça n'a plus rien à voir avec les chiens (souhaitez tous un bon anniversaire à Nicholas).
Phase biscuits
Mais ces photos sont sur mon compte depuis tellement longtemps, il faut bien que je les case quelque part sinon vous n'en saurez jamais rien...
Barbecue
Mmmmh bouffe.
Baby poulpe
Un baby poulpe c'est trop mignon
Et l'apéro c'est sympa aussi
Et la saison des moules, j'aime assez bien, surtout quand j'invite des gens pour les cuisiner à ma place (et que je charge mon frère de descendre la poubelle après six jours de fermentation, merci beaucoup d'ailleurs)
Et sinon ça vous aimez bien? Bon en vrai c'est beaucoup plus bordeaux et doré et c'est pour ma future salle de bain (j'ai bon espoir d'y arriver un jour)
 Oh! Un bébé.

Sinon les abeilles de mon père se portent à merveille, merci bien, et dès qu'on dépasse les 30 degrés elles sont toutes dehors. (Brrrr je sais pas pour vous, mais moi cette photo me fout les boules)

 Sieste!
Allez, c'est pas tout ça mais je vais vous laisser avec une photo qui vous permettrait de faire des jeux de mots douteux associant Fourchette, trous et balle.
Fourchette
Et le prochain challenge, ci-dessous.
Super os et Danio
Bonne journée et bon long week-end pour ceux qui font le pont!

Thursday, August 08, 2013

Knacki Shower

Avant toute chose, je souhaiterais ajouter un general disclaimer. 
*General disclaimer*
(Comme ça c'est fait).
Qui dit, globalement, qu'un chien n'est pas un bébé. Un chien est un animal, qui a besoin de discipline, d'un langage clair et concis, et l'humaniser ne lui rend absolument pas service. Voilà, maintenant que c'est dit, on peut continuer avec le post.
Parce que bon, ma réputation serait gravement entachée si vous saviez que j'ai organisé une Knacki Shower. La Knacki Shower, c'est un peu le même concept qu'une Baby Shower, mais version Knacki. J'ai invité tous les potes chiens de Knacki, et leurs maîtres qui se trouvent être mes potes à moi, et quelques autres personnes ne possédant pas encore de canidé mais je ne peux pas leur en vouloir, ils n'ont pas encore tous 30 ans. Parce que bon, ça grandit vite ces choses-là, et le laps de temps durant lequel les chiots sont tellement mignons qu'on pardonne leur indiscipline est généralement assez court. Après c'est le dressage, les fugues, les destructions de chaussures et les ingestion de produits toxiques, et ça c'est beaucoup moins funky (oui, oui, ça viendra, un peu de patience).
Bref.
Heureusement que j'ai dit ce disclaimer, sinon vous auriez bien ri en voyant ceci.
Knacki Shower
Ou le buffet pour chiens (disposé un peu trop proche du buffet des humains il parait, je ne dis pas qu'il y a eu confusion mais...).
Knacki Shower
Et je remercie d'ailleurs publiquement G et A pour leur magnifique costume d'abeille qui certes, est encore un peu trop grand pour Knacki:
Knacki Shower
Mais qu'ils se rassurent, une fois adulte, c'est la bonne taille.
Knacki Shower
Et bon, il y a aussi eu des biscuits
Knacki Shower
Des bières
Knacki Shower
(Regardez-moi ces deux-là, plus tard on va nous les marier!)
Knacki Shower
Et bon, quelques chiens punis aussi.
Knacki Shower
Boooo pauvres petits chiens.
Heureusement que j'ai mis ce disclaimer dites donc.
Et sinon, il s'agissait du premier brunch où le nombre de chiens dépassait le nombre d'enfants. Je suis assez fière de moi. Même avec ceux qui trichent et qui amènent deux enfants, contre ceux qui n'ont qu'un seul chien chez eux. 
Et cela a aussi été l'occasion de faire une commande absolument décadente à la boulangerie. Au moins une fois dans votre vie, il faut que vous commandiez plus de 70 viennoiseries et les transportiez dans votre toute petite voiture de ville, ça en vaut la peine.