Monday, May 13, 2013

Biscuits pour chien

Biscuits pour chien
Ce post est né de la conjonction de deux facteurs favorables. Le premier émane de la transmission de savoir dont m'a fait part Sophie concernant les biscuits pour chiens qu'elle faisait pour Fourchette. Le second est une réflexion sur base de ce bon conseil: "si jamais tu te sens stressée, cuisine un truc où tu dois jouer avec de la pâte". Cette conjonction de facteurs s'ajoutant à la fenêtre d'opportunité que constituait ma visite chez Knacki, bref, j'ai fait des biscuits pour chien.
Puis comme à mon habitude j'ai pris une photo et je l'ai mise sur facebook, on m'a demandé la recette, je l'ai mise sur facebook, on m'a redemandé la recette, j'ai dit que je l'avais mise sur facebook, on m'a redemandé la recette, et j'ai fait un post.
Voilà.
Sophie ne m'en voudra d'ailleurs pas de rendre publique sa recette ancestrale, qui je l'imagine lui a aussi été transmise via google ou pinterest.
Il vous faut:
- 1 tasse de farine complète (genre sept céréales, enfin cette que vous utilisez pour votre pain et pas pour votre pâtisserie)
- 1/2 tasse fécule de mais
- 1 œuf
- 1/4 tasse bouillon de poule (ou bœuf en fait), 
- 30gr margarine. 

Mélangez tous les ingrédients ensemble. Vous vous en foutez s'il y a des bulles d'air ou des grumeaux, votre chien ne verra pas la différence. Par contre, dès le moment où vous ajouterez le bouillon de viande, son attitude généralement très passive se transformera soudainement. 
Ensuite farinez votre plan de travail, et découpez des osselets grâce au moule que vous avez acheté sur Amazon (ou ailleurs).
Mettez sur une plaque pour aller au four (et oui je sais j'ai mise la mienne à l'envers)
Et puis hop! 25 minutes à 180 degrés. Et si c'est cramé ou pas assez cuit vous vous en foutez, votre chien ne verra pas la différence. Par contre - et ce en dépit de son intelligence relativement limitée - il aura très vite compris ce qui est en train de se tramer. Et si d'aventure vous partez quelque part alors que les biscuits refroidissent dans le four, il risque de très fort embêter vos parents (dans l'hypothèse bien sûr où vous habitez chez eux passé vos trente ans) qui ne comprendront pas son attitude, et se désespéreront de voir que non il ne veut pas sortir, non il ne veut pas son doudou, non il n'y a pas de feux d'artifices, mais pourquoi il est comme ça, et se demanderont si par hasard on n'est pas la pleine lune. Tout se résoudra dans une mise en scène dramatique de résolution de conflit où vous ouvrirez le four et lui en donnerez un. Tout ça pour ça, finalement.
Cette odeur de bouillon de viande doit vraiment titiller l'odorat de la gente canine parce que une fois arrivée chez Knacki, c'est bien la première chose qu'ont remarqué les sept teckels adultes. Par contre si vous voulez goûter à votre oeuvre, je vous préviens, vous serez relativement déçus. Ca goûte le bouillon de viande et la farine complète.

1 comment:

Sophie M. said...

Je tiens quand même à sauver mon honneur de mémé à chiens en précisant que je n'ai jamais cuisiné de biscuits pour chien à Fourchette. Elle se les cuisine toute seule :D