Friday, March 22, 2013

Alors, ça fait quoi d'avoir 30 ans?

C'était hier les amis, si vous l'avez raté tant pis pour vous, j'ai fait une liste des gens qui ne me l'ont pas souhaité et je vous en tiendrai personnellement responsable jusqu'à la fin de mes jours.
(Joke hein).
Donc, ça fait quoi d'avoir 30 ans, me demanderez-vous? Et bien, jusqu'à hier, j'étais persuadée que la réponse à cette question rhétorique (puisque bon, on n'attend pas vraiment de réponse quand on pose une question comme celle-là) allait être: ben, rien n'a vraiment changé. A l'intérieur de soi, peu importe son âge, on se sent toujours la même personne que quand on était enfant ou adolescent ou à n'importe quel stade de l'âge adulte... 
Mais en fait si, il y a des choses qui changent. Avoir 30 ans ce n'est clairement pas la même chose que d'en avoir 29. Tout à coup, j'appartiens à une nouvelle décennie, à un club où je ne suis plus la plus âgée des gens qui ont la vingtaine, mais la plus jeune des gens qui ont la trentaine. En fait c'est carrément le début de quelque chose de nouveau.
Pendant ces deux dernières années, je me suis prise la tête avec l'imminence de ce cap, le regardant comme la fin de quelque chose plutôt que de le voir comme une transition vers quelque chose d'autre. Pendant deux ans, je me suis mise une pression temporelle folle pour remplir ma liste des choses à faire avant la deadline, un peu comme si je devais remplir une série de conditions de maturité pour pouvoir être en accord avec mon âge. J'anticipais de vivre très mal la marque du temps qui défile. Parfois je me poussais à aller de l'avant sans vraiment profiter de l'instant présent, par simple anticipation que si je ne le faisais pas, je ne pourrais pas profiter des instants futurs... Et au final? Je ne suis pas mariée, je n'ai pas d'enfants, je n'ai pas fini ma thèse, j'habite de nouveau chez mes parents et je n'ai pas encore publié mon premier roman. Mais ce n'est pas grave, à bien y réfléchir, rien de tout cela ne compte. Ce qui compte c'est où on en est dans sa tête, et je pense que cela fait un petit temps que la transition avait été effectuée, que je n'appartenais plus à la vingtaine. 
Il y a des gens qui vivent très mal leurs 30 ans, qui s'enferment chez eux et ne veulent voir personne et se lamentent sur le temps qui passe. Mais moi je dirais que je suis plutôt soulagée. J'y étais over-préparée, ça c'est sûr, et maintenant j'ai l'impression que ce cap a pris plutôt l'allure d'un très joyeux rite de passage. 
Et puis au final, quand on fait le bilan de ma vingtaine, je pense que je les ai vécues à fond et que je n'ai aucun regret... J'ai fait toutes les choses qui appartenaient à cet âge, et je suis impatiente de faire toutes les choses qui appartiennent à l'âge suivant! Il parait que la trentaine est la meilleure des décennies, et bien que la meilleure des décennies commence donc!
...
...
...
PS: J'avais prévu dans ma liste des choses à faire une série de posts à thème pour le blog. Mais ils attendront jusqu'à la fin de la thèse, voulez-vous. Après tout cela coïncidera peut-être avec la période où vous, vous aurez 30 ans...

No comments: