Monday, February 04, 2013

C'est fou hein la technologie, de nos jours.

Imaginez, vous êtes en train de travailler à votre thèse un soir au hasard vers 19h30, et dans un accès de procrastination vous prenez une photo.
OK, bon, ne me jugez pas, je suis en fin de thèse, je prends les photos que je veux. Et comme vous avez un smartphone, ben, la conclusion logique, c'est que vous l'envoyez à des gens, pour prétendre que malgré cette marque très distincte d’asociabilité académique, vous restez néanmoins au fond de vous quelqu'un de sociable. Ou du moins qui a besoin d'un contact social, fut-il virtuel. 
Mais je me perds.
Dans le quart d'heure qui suit, vous recevez quatre réponses.
1. Votre pote allemande, elle aussi plongée dans un travail académique passionnant:
Bon jusque là on se sent relativement soutenu. Oui. Sauf que,
2. Par contre votre soeur, elle, vous répond:

 3. Votre frère, qui fait un master à Barcelone (on se sent un peu seul sur sa thèse, là):

4. Et forcément, vous l'avez aussi envoyé à votre pote qui habite au Congo, et voilà:


 Ahlala. On se sent un peu différent des autres en fin de thèse, quand même...

No comments: