Thursday, January 03, 2013

Bonne année deux mille thèse!

(Copyright de l'Assistant pour ce bon jeu de mot)
Depuis mon bureau, le ciel est totalement laiteux, on n'y voit pas la fin du campus. C'est le premier jour où je retourne travailler depuis les fêtes, et en ce jeudi 3 janvier, vers environ 10h14 ce matin, je me suis attaquée à une de mes bonnes résolutions de l'année deux mille thèse: j'ai entamé la rédaction. Mes premiers mots ont été "Chapter (2? Numérotation à voir): European Union. 1. Generalities.". Un début prometteur ma foi, mais après cela ça a été un peu plus compliqué. J'ai tellement d'informations éparpillées dans tous les sens, et l'impression en même temps de tellement peu connaitre mon sujet, puis quand je récupère des bouts de textes déjà rédigés je me rends compte que tout est tellement incomplet... Bref, c'est un boulot de dingue qui s'annonce.
A la maison (de mes parents, donc) il y a six cousins bloqueurs. Mes parents sont en vacances, donc je m'occupe de l'intendance, un peu comme à un camp de redressement, mais version volontaire. Les étudiants évidemment ce n'est pas totalement comme nous, même si ça a été nous, dans une version plus jeune et plus naïve et moins soucieuse de ses capitons graisseux. Et c'est très dérangeant, parce que tous ces bloqueurs qui viennent depuis des années connaissent en fait mieux la maison que moi. Mais aussi, ils me donnent l'impression d'être ultra-ringarde, parce que j'ai un PC qui a l'apparence d'un PC, et non un Mac Book ou un PC qui donne l'impression d'être un Mac Book. Ou parce que je ne suis pas sur Reddit. Ou parce que je ne regarde pas Norman fait des vidéos.

Et ça me regarde bizarrement quand j'ai une commande amazon qui arrive avec un cadeau pour un anniversaire ("hein? Mais tu amènes déjà une boisson, tu vas en plus amener un cadeau si?"). Ca regarde les cartes de voeux que je reçois et ça me dit, "ouah c'est trop le bad, tous tes potes sont déjà chauves, ça craint blindé d'avoir 30 ans". 
Un étudiant en blocus, aussi, il faut savoir que ça bouffe sévère, et quand ça ne bouffe pas, ça boit des litres de Coca, et malgré cela ça ne stocke rien comme graisse. Je peux faire un lot de 36 muffins, en 48 heures ils sont exterminés (parce qu'ils sont trop "swag"). Un étudiant, ça te rajoute sur la liste de courses des aliments bizarres, comme du Nalu (?), ou qui ont disparu depuis belle lurette, comme le nutella ou la mayonnaise ou de la salade de poulet andalouse, "mais prends bien celle qui piquouze hein Sybille, celle du Colruyt elle ne piquouze pas assez". Et puis tout à coup il y a un examen le lendemain, et là soudainement ça ne mange plus du tout. Mais plus rien. Ça chipote avec sa fourchette en récitant son cours et en disant que c'est trop "badant" et comment est-ce que je peux faire une thèse.
Bref.
A ma maison à moi, celle dont vous n'entendez plus parler depuis décembre 2011 et pour cause il ne s'y passe rien depuis, j'arrive péniblement au bout d'un long processus administratif. J'ai obtenu un permis de rénover qui en fait ne me permet pas de rénover comme je l'entends, donc j'ai fait une demande de modification du permis de rénover, mais qui me permet quand même de commencer à rénover malgré tout, si vous suivez. J'ai deux entrepreneurs qui sont sur le point de me rendre leur devis (ça fait un mois que c'est le cas, mais maintenant apparemment c'est la bonne, enfin peut-être). J'ai choisi ma cuisine, mais je ne l'ai pas commandée parce que tout le plan va changer après la visite de l'ingénieur en stabilité. Ce mois-ci je vais choisir des parquets et des carrelages, le mois suivant je vais choisir des salles de bain, et quelqu'un quelque part a émis la date du 1er février pour le potentiel début des travaux (traduire: mi-mars). 
A part ça, la commune m'a aussi refusé mon introduction de dossier pour un remboursement partiel des centimes additionnels communaux au précompte immobilier (hein?), parce qu'en fait je devais l'introduire avant l'anniversaire de mon acte de vente, mais aussi après avoir reçu mon premier précompte immobilier, soit dans une fenêtre de deux semaines entre fin novembre et début décembre, ce qu'évidemment je n'avais pas suivi. Donc du coup on ne me rembourse rien, alors qu'il n'y avait pas plus éligible que moi pour cette affaire. Je râle blindé, c'est pas du tout swag.
Évidemment quand j'explique tout ça aux étudiants bloqueurs, ils me regardent avec de grands yeux, et ils me disent, "en fait 30 ans c'est tellement le bad, je comprends maintenant pourquoi tu fais du point de croix".
Norman n'a pas encore fait de vidéo sur le point de croix, donc ce n'est pas encore swag, mais vous allez voir petits bloqueurs, ça va venir...

1 comment:

Maman said...

Avant l'examen : léger croque monsieur Herta.
Après l'examen : big Mac avec frites grasses.
Oublie fruits et légumes lors des stress.