Tuesday, November 13, 2012

La routine

Kant, parait-il, avait développé une routine. Il se levait à 5 heures du matin, fier de pouvoir dire qu'il ne dormait jamais plus longtemps, même s'il trouvait cela difficile. Après s'être levé, il buvait deux tasses de thé et fumait la pipe. Il dédiait le temps où il fumait à la méditation. Après, il préparait ses cours et travaillait sur ses livres jusque 7h. De 7h à 11h, il donnait cours. Puis il travaillait à son écriture jusqu'au repas. Le reste de sa journée se passait de la sorte, gouverné par ses petits rituels, de sorte que le respect de sa routine en devenait obsessionnelle.
Ah, la routine, dites! Elle fait toujours l'objet de débats. Quand quelqu'un partage sur facebook la fameuse citation de Paul Coelho, ("Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine… Elle est mortelle."), il se trouve toujours une dizaine de contacts pour aller la liker. (Et un autre pour remarquer que "facebook n'est-il pas une forme de routine?" mais je me perds). 
Et bien, aujourd'hui (puisque j'ai l'habitude d'updater ce blog tous les deux à trois jours, finalement), je vous écris un petit post en défense de la routine. Pas de la forme obsessionnelle de Kant, mais des petites habitudes qui reviennent à une certaine fréquence et qui font que le quotidien est un peu régulé. Par exemple:
- Tous les lundis, je vais nager avec des amis.
- Tous les mercredi, j'ai écriture créative.
- Le dimanche matin, j'aime écouter "Lazy Factory" sur Pure FM
- Le matin je mange du porridge (trop bon le porridge).
- Le soir, avant de dormir, je prends une tasse de tisane (trop bon la tisane). Je note aussi des idées d'écriture pendant cette période de limbe entre le moment où on a décidé d'aller dormir et le moment où on éteint effectivement la lumière. Ou alors j'ai des livres de chevet, qui sont surtout des livres de cuisine ou des manuels de point de croix pour planifier mes prochains projets.
- J'ai toujours un projet de couture en cours pour les soirs où je ne fais rien.
- Deux fois par mois, je vais manger des sushis à midi avec D. et M (trop bon les sushis).
- Je pars du bureau vers 18h30, pour observer depuis ma super vue sur Bruxelles les embouteillages qui se forment puis se résorbent juste au moment où je pars.
- Le lundi soir, j'ai toujours un certain soulagement de savoir que je n'ai plus allemand. Mais par contre je regrette les fish sticks que j'avais l'habitude de me faire avant d'y aller. (trop bon les fish sticks).
Bref. Tout ceci forme, il me semble, une certaine routine, qui est bien sûr adaptable de semaine à semaine, mais qui sont des activités récurrentes que j'aime bien faire. Le reste de la semaine comporte sa part de diversité et de surprise, ce qui fait que je n'ai jamais vraiment l'impression que ma vie soit répétitive. Je pense que si j'ai tellement stressé quand j'étais à l'étranger, c'est parce que je manquais d'un certain ancrage dans mes activités quotidiennes. Au final c'est rassurant de savoir que certaines choses sympathiques vont se répéter, que mon avenir proche est en quelque sorte planifié selon une grille de base assez flexible, et que je peux développer des automatismes pour certaines choses.
Et vous, dites-moi, quelle est donc votre routine?
(Bon ici vous devez me laisser au minimum un commentaire, sinon vous n'imaginez pas le vent).

4 comments:

Alice said...

Oulala alors moi vraiment j'ai pas de routine comparé à ça! Je vais y réfléchir tiens...
(voilà, tu ne t'es pas prise de vent)

Maman said...

Tous les soirs, avant de me coucher, je recherche mon GSM pour l'avoir dans ma chambre au cas où un enfant appellerait. Et j'en profite pour voir si ils n'ont pas envoyé un message...

Strep said...

Tous les matins, je me lève.
Tous les soirs, je me couche.
Parfois, je me couche aussi le matin, mais ça c'est quand je ne me suis pas couché le soir et que donc je n'ai pas dormi depuis le matin qui précède le soir ou je ne me suis pas couché.

Anonymous said...

Tous les jours, quand j'allume mon ordi, je checke le blog de Bibil pour voir si elle l'a updaté récemment.

Sinon je n'ai pas de routine. Je prends un plaisir énorme à répondre "aucune idée" quand on me demande où je serai ce soir, dans 3 mois, dans 1 an... Je me demande si ça ne viendrait pas avec l'âge, avec les instincts de bon père de famille qui nous poussent à éviter l'incertitude pour assurer une bonne situation à notre potentielle future progéniture.