Wednesday, August 22, 2012

La vie des autres - Laura

ou 

Laura, moi l’expatriée parmi tant d’autres 


Bonjour à tous, fidèles lecteurs et lectrices du Bibilblog, 

Pour les présentations, j’ai 28 ans, je suis plus ou moins un mélange des deux cotés de la Manche, et vis à Bruxelles depuis 2007. Je connais Sybille depuis nos études en Angleterre, dans cette prestigieuse école qui a accueilli en son sein John F Kennedy, Friederich von Hayek, Amartya Sen, Mick Jagger, le fils Kadhafi, Monica Lewinsky, et tant d’autres illustres personnages (à se demander ce que Sybille et moi y faisions). 

Je fais partie de cette masse opaque et peut-être un peu clichée qu’est la communauté expatriée de jeunes européens installés à Bruxelles pour travailler dans les « affaires européennes ». Je tiens à préciser que notre vie ne se résume pas aux conférences au PE (parlement européen), aux lunchs chez Exki, aux after-work à Place Lux, et aux passages par l’aéroport de Zaventem (avec un peu de chance, en évitant celui de Charleroi). Il nous arrive d’aller aussi loin que Place de Londres! Blague à part, je travaille principalement avec des Belges, des vrais, de ceux qui parlent même flamand, voire qui le sont à moitié pour certains (c’est fou, de nos jours). Ce que j’aime depuis que je suis en Belgique, c’est de découvrir de nouveaux belgicismes, encore 4 ans et demi depuis mon arrivée. Pas plus tard qu’hier, mon collègue me disait qu’ici on disait « dia » et non pas « diapo » pour parler des diapositives. C’est juste génial. 

Ce qui m’amène au cœur de ce post : ce que j’aime en Belgique/à Bruxelles et qui lui est plus ou moins unique : 

Apprendre à aimer la bière (sans encore bien réussir à les distinguer…); Pure FM, Vanessa Klak ; (déesse des médias), sa complicité avec Sébastien Ministru; le spéculoos ou le chocolat avec le café (ça compense le fait qu’on n’ait pas le droit à l’eau du robinet au restaurant); Cinquante Degrés Nord; Hep Taxi; Victoire Mag; Place Lux quand il fait beau; écouter les conversations du bus 12 pour l’aéroport et sortir en se disant qu’on a absorbé l’équivalent d’une conférence sur la réglementation européenne dans l’agroalimentaire; Hugues Dayez (le meilleur critique cinéma au monde); le Musée royal de l'Afrique centrale (parce que j’ai l’impression de me retrouver dans l’ambiance de Tintin et les 7 boules de Crystal); les bars flamands à Bruxelles; la coolitude et l’humour des Belges (ouf, par rapport à certains voisins); le fait de toujours tomber sur une tête familière quand on se balade en ville; pouvoir sortir du boulot et enchainer une soirée dans plusieurs lieux différents car les distances sont gérables et l’offre est importante; les festivals de musique l’été; les concerts du Botanique; les films en noir et blanc de la Cinématek; les soirées éléctro au Bozar; parler politique belge avec des Belges (parce qu’il faut bien compter 6 mois d’acclimatisation pour que l’expatrié y comprenne quelque chose et se fasse ses propres opinions); l’importance du scoutisme (très formateur, si si); le folklore estudiantin (les cercles, les costumes, les chansons); la cohésion sociale en Belgique (comparé aux autres pays où j’ai vécu); l’accessibilité de la culture; les événements un peu barrés tels que le picnic sur le boulevard Anspach; le Red Bull Soapboxes Race au Mont des Arts; et j’en passe et des meilleures, puisque cette liste a vocation à être complétée. Bref, Belges, Belges, vous avez de quoi être fiers ! 
PS : Si vous voulez en savoir un peu plus sur la vie dans la nébuleuse communauté des jeunes européens expatriés, en ce en vous bidonnant sec, je vous recommande la lecture de l’excellent blog suivant, où quasi-tout y est véridique!

***

Merci Laura! Si je puis préciser que quand je suis à l'étranger, j'écoute Pure FM en webradio et que je me sens un tout petit plus à la maison? (surtout quand j'entends parler des embouteillages sur le ring et de la météo)...
Petite note additionnelle: tu n'ajouterais pas les 20km de Bruxelles sur ta liste, par hasard? Une fois? Dis?

No comments: