Monday, July 23, 2012

Mohnkuche

Dorothy Parker avait jadis dit, "the cure for boredom is curiosity. There is no cure to curiosity". Cette bonne dame n'a jamais gouté de Mohnkuche il faut croire... Amis lecteurs, j'ai récemment pu faire l'expérience d'une grande leçon de vie, et de là j'en découle une précieux conseil pour votre survie en terre germanique: si jamais vous vous trouvez, comme moi, devant un stand de cakes inconnus, que votre curiosité vous pousse à en gouter un et que celui-là est celui qui vous tente le plus:
Cake au pavot
Considérez bien vos options.
Car dans la lignée des trucs singulièrement dégueulasses qu'on peut trouver en Allemagne, je vous présente un candidat de choix: le Mohnkuche, ou cake au pavot. Pourtant, me direz-vous, le pavot ce n'est pas mauvais. Quand vous demandez à la vendeuse de quoi est fait le cake, elle vous répond: de graines de pavot et d'amandes. Et vous vous dites, rien ne peut jamais aller de travers quand on associe ces deux aliments.
Et bien, détrompez-vous.
Parce que, croyez-moi ou non, après avoir mélangé des graines de pavot et des amandes, les Allemands se sont dit que c'était la meilleure des idées que d'y rajouter du sel. Oui, du sel, mais seulement dans la couche supérieure... Au point qu'on a en bouche un mélange de cake relativement fade (parce qu'ironiquement la couche inférieure manque de sel), ainsi que d'une couche style streusel faite d'une bonne pelletée de sel marin. 
En même temps, à la cantine, on nous le sert après que le repas principal soit un truc sucré à base d'airelles et de Griesspudding. "De temps en temps, oui, on mange sucré le midi".
Croyez-moi amis lecteurs, dans les cantines allemandes, il y a des jours où le buffet salade reste votre meilleure option...

2 comments:

Maman au régime said...

À vérifier : est ce la recette ou la cuisinière qui est mauvaise? Un point positif : tu n'as probablement pas fini ton assiette?

Bibil said...

Ben si, je l'ai mangé jusqu'au bout, pourquoi?