Thursday, March 08, 2012

C'est la journée de la femme

Et, coïncidence ultime, derrière ce pseudonyme un brin masculin, je suis une femme (au cas où certains d'entre vous en douteraient) (on ne sait jamais, hein). Un peu comme si je m'étais appelée Fête Nat un 21 juillet, depuis le début de la journée on me dit que c'est mon jour, et cela mène forcément à quelques réflexions.
1. Dans la vie, il y a des dates auxquelles il vaut mieux ne pas naître. Et je donne à parier que quelque part dans le monde, il y a un pauvre bébé qui s'est appellé "Femme" pour être né(e) un 8 mars. Ce serait encore plus le bad s'il s'agissait d'un garçon.
2. Je me dis souvent, heureusement que je suis une gonzesse quand même. Si j'avais été un mec, j'aurais eu vachement du mal à assumer mes après-midi muffins, couture ou scrapbooking. Mais vachement, quoi. Et je suis bien contente que la société ne me pose pas l'oeil sévère du jugement quand je mets un pull rose ou une housse de couette mauve. Ou quand je prends un bain aux huiles essentielles avec un CD de Norah Jones. Ou quand je gagatise sur le chien en toute impunité (certains y verront même une forme certes un peu agressive d'instinct maternel). Ou quand au Delhaize je fais passer à la caisse quantité de fruits et légumes et autres laits de soja sans qu'on me regarde bizarrement. Par contre, il est vrai qu'il existe une série de situations dans lesquelles j'aurais volontiers échangé mon genre, comme:
- Quand mes colocs se font des soirées bières-pizzas à répétition et qu'ils ne grossissent JAMAIS.
- Quand l'été arrive et que la plupart des mecs se coupent les cheveux très très court pour avoir moins chaud, ce qui leur permet aussi de ne plus les coiffer/les laver sans que ça se remarque.
-Face au constat que la pilosité masculine est tout de même bien moins problématique. Parce que mine de rien, l'homme a le droit d'avoir des poils sur ses jambes, sous les aisselles, sur ses sourcils, dans le nez ET MÊME sur ses joues.
- Le matin, quand je dois mentalement faire le plan de ma journée, des gens que je vais rencontrer, du temps qu'il fait dehors, avant de choisir le type de vêtements que je porterai; pour de toutes façons les changer en rentrant du bureau parce que bon, je ne peux pas toujours planifier le matin pour le soir. Un mec, il met une chemise et un pantalon, il passe partout, tout le temps. Il n'a même pas besoin de se maquiller, le bougre.
- Le soir, quand je nettoie ma peau, que je gomme ma peau, que j'hydrate ma peau, que j'inspecte ma peau pour y déceler la moindre apparition de rides, tout cela pour tenter de vieillir avec grâce en sachant que de toutes façons tout cela est une question de génétique et que mes tentatives sont vaines; alors que le mec de base il se brosse les dents, il se met en slip et il est dans son pieux.
- Quand le moment arrive de faire des tests médicaux annuels que jamais homme ne devra subir, pour dépister des maladies que jamais homme ne connaitra ou rectifier des situations hormonales qui lui demeureront à jamais inconnues. Bon je dis ça, mais j'ai amèrement regretté le jour où j'ai demandé en toute innocence "et très concrètement, comment ça s'est passé ton dépistage du cancer de la prostate?"
- Quand un homme est célibataire et que malgré tout ça se passe bien quand il fête ses 30 ans. 
- Ou quand sa mère se retrouve à un mariage l'année où la soeur cadette s'est mariée. ("et ta fille que je vois là, dis-moi, c'est bien celle qui s'est mariée?" Ma mère: "Non, c'est celle qui fait un doctorat" (possible équivalent intellectuel du mariage?) Et son amie de répondre: "Ah... [moment de pause caractérisé par l'incapacité cérébrale à enregistrer l'information] Mais pourtant c'est bien elle l'aînée?").
- De même, on reprochera peu à un mec d'acheter un bien immobilier seul, on verra ça comme "un investissement sur le long terme". On n'ira pas lui dire que c'est imprudent d'acheter avant de se marier. Et on ne lui demandera pas s'il comptera vraiment y habiter seul.
- Mais bon. C'est quand même super louche quand un mec adule Jamie Oliver et connait par coeur les détails personnels de sa vie de famille. Ou quand il lit des livres de Sophie Kinsella. Ou quand il appelle ses amies pour regarder Grey's Anatomy, boire du thé et lui montrer ses nouvelles chaussures. Donc finalement je suis assez bien tombée je dirais.
Sur ce je vous laisse parce qu'il est temps de me changer et de me maquiller avant le diner de ce soir; à cause de ce blog je n'ai pas eu le temps de prendre un bain aux huiles essentielles de rose. C'est vous dire le sacrifice.

No comments: