Thursday, February 16, 2012

Tapis de jeu

J'ai une fâcheuse tendance à m'enthousiasmer quand il se passe un grand événement dans la vie de mes potes. Un anniversaire? Un mariage? Une naissance? Une pendaison de crémaillère? Un test d'une recette de Jamie Oliver? Ma réaction va suivre une évolution graduelle:
1. Trop cool! Trop génial! C'est super!
2. Ah ben pour l'occasion je vais te faire un cadeau d'anthologie que tu pourras garder toute ta vie. Je vais refaire toute ta cuisine à mains nues.
4. Heu, enfin, si jamais je sais un jour comment le faire. Rho Bibil, faut rester réaliste, hein.
5. En attendant, je t'offre l'intégrale de Jamie Oliver.
Cependant, parfois, je ne m'accorde pas suffisamment de temps de réflexion entre la phase 2 et la phase 3. Et j'arrive avec des idées comme: un tablier fait avec des tissus symboliques, des projets de point de croix titanesques, des baby books et autres maniques ou vêtements pour enfants. J'ai comme ça trois ou quatre projets créatifs d'envergure dont la deadline de fabrication est longuement overdue (genre, février de l'année passée). Et j'ai donc une certaine fierté quand je mène l'un de ces projets à bien, et surtout, dans des délais de retard relativement raisonnables.
Ainsi, quand ma cousine A. m'a annoncée qu'elle attendait famille (et qu'elle allait possiblement l'appeler Sybille si jamais elle naissait en mars, mais à priori c'était quand même prévu pour janvier), je me suis emballée un truc de folie et je lui ai dit: "ah ben n'achète pas de tapis de jeu pour ton parc, je t'en fais un".
Oui.
Mais pour ma défense, j'étais persuadée de pouvoir le terminer avant de partir en terrain à Paris.
Enfin, au final, je n'avais que 10 jours de retard (le bébé étant lui-même né avec 10 jours de retard, donc ça fait 20 jours en tout). Et je suis fière de vous présenter ceci:
Avant
Playmat
Arrière
Playmat
Chaque case a sa petite histoire. J'ai récupéré des formes de scrapbooking pour faire les chiffres et j'ai essayé de les faire plus ou moins correspondre avec ce qu'il y avait sur la case: 1 fleur, 2 yeux, 3 flocons, 4 triangles, 5 pâtisseries au point de croix, 6 rayures, 7 étoiles, 8 lichettes, 9 boutons, et 0 rien du tout, mais j'en ai fait une poche du coup. Et aussi un !, un ?, un & et un @. Je remercie Delphine de m'avoir prêté sa machine à broder pour réaliser certaines formes, le reste a été fait en appliqué ou brodé main. Le but était d'avoir un maximum de tissus différents, on a même du tissus qui crisse en dessous du !.
Coton:
Playmat
Essuie:
Playmat
Point de croix:
Playmat
Mais aussi différentes sortes de velours et variations autour du coton. Maman reconnaitra les tissus à pois qu'elle m'a offerts, et Guillaume les tissus champignons que j'ai achetés avec lui (il était là de son plein gré, si vous vous demandez). Et Sophie, j'ai le malheur de t'informer qu'un incident malheureux d'encre a ruiné l'essuie-main cupcake que tu m'avais offert, alors je l'ai récupéré sur la case 7.Tu ne m'en voudras pas de lui avoir ainsi insufflé une seconde vie...
Il y a eu un instant de drame lorsque j'ai réalisé que je n'avais pas les pieds adéquats pour faire du quilting (l'aiguille n'arrêtait pas de se bloquer dans la doublure en polyester). Pour info c'est dans ma wish list, et ma machine est une PFAFF ClassicStyle Fashion, achetée chez Espace Machines à Coudres Chaussée de Wavre, et mon annif est mi-mars (voilà, ça, c'est dit). Bref, heureusement que je me suis souvenue des bons conseils de mon autre cousine M., et j'ai pris une couverture en polar à la place, double couche, bien confort bien chaud.
Playmat
Playmat
La bordure c'est pas encore ça, mais je sais comment le faire correctement maintenant.
Playmat
Et voilà le résultat dans le parc! La réaction des jeunes parents a été éminemment positive, avec quand même une mention que c'était moins kitsch que ce à quoi je les avais habitués (vous avez vu hein, je me suis modérée).
Et le modèle est entièrement inventé par moi-même.
Par contre pour la suite je m'inspirerai de modèles que d'autres personnes ont déjà testés, ça sera sans doute plus sage...

4 comments:

Line said...

waw!!! c'est magnifique! qu'est-ce que j'aimerai apprendre à coudre... faut que je me décide et que je m'y mette lol

Bibil said...

C'est pas si compliqué! La prochaine fois que je viens chez toi je peux te montrer comment faire :-) Mais bon, ça prend du temps, c'est juste ça. Et de l'espace. Les deux étant souvent mis à rude épreuve par le quotidien, nous sommes bien d'accord...

Delphine said...

Première fois que je lis ton blog, première fois que j'écris quelque chose dessus. Mais je voulais te féliciter Sybille !! Ce tapis de parc est juste magnifique et je comprends les parents qui ont certainement été ravis. Alors, leur petite fille s'appelle Sybille ??
Félicitations en tous cas et je me réjouis de refaire des séances de couture, à défaut d'avoir pu faire du scrap ensemble ;-) Encore bravo bravo !!!

Sophie M said...

Moi je veux bien aussi participer aux séances avec mes deux maîtres de la couture : Sybille et Delphine!