Sunday, January 29, 2012

Soph & Manu à Paris

Vous n'avez pu ignorer lors du post précédent la présence de deux têtes familières en territoire non-familier. C'est normal. C'est parce que le weekend passé, Manu et Soph sont venues me rendre visite à Paris. Juste à temps pour la seconde démarque des soldes; autant vous dire que le programme du weekend était tout tracé.
Entre les magasins, il nous est arrivé de nous poser. Souvent. Parce que faire les magasins ça fatigue, et parce qu'il n'y a rien à faire, un bon ragot est mieux échangé autour d'une tasse de café.
Nous avons, entre autres, trouvé ce que d'autres mettent un épisode entier de How I Met à débusquer: The Best Burger in Town. La tâche m'avait un peu été prémâchée (remarquez le choix hautement approprié du vocabulaire) par la chaude recommandation qu'en avait faite ce blog. Et il n'avait pas tort, pain et frites homemade, viande et légumes bio, et des associations de goût à tomber par terre... (Comme je suis une aventurière du goût j'ai pris un burger au fromage bleu; Sophie et Manu n'ont pas osé, elles ont juste pris un classique). Et voici.
The Best Burger in Town!
Never mind ma tête de blocus, pleine de cernes et de traits tirés, dans exactement trois jours j'ai une autorisation de dormir et croyez-moi que je ne vais pas m'en priver.
Et puis bon, un autre highlight est venu peu après, où fortes d'une envie d'approfondir notre culture littéraire et historique, nous sommes allées prendre un verre au Café de Flore.
Café de Flore
6€ le verre de Coca. Mais bon. Nous avons pu checker une case supplémentaire dans la liste des choses à faire une fois dans une vie. On n'a pas vu de célébrités. Mais par contre, il y avait des caméras qui étaient à l'affût. Je pense qu'ils n'en ont pas vues non plus, ceci dit entre nous.  
Mais je vois déjà vos têtes épanouies me demander la nature des ragots qui se sont échangés lors de ces nombreuses ripailles.
...
...
(Création d'un effet de suspense)
...
Ben en fait, pas grand chose. Mais parfois il faut un peu de brainstorming mutuel pour parvenir à cette conclusion bien naturelle, en fin de compte: quand je ne suis pas en Belgique, il ne se passe rien.
(Libre à vous de me donner tort. J'accepte aussi les messages privés si ledit ragot est particulièrement croustillant). 
(Pfou dites quel usage subtil de la psychologie inversée, j'aurais bien besoin d'un peu de frangipane pour m'en remettre).

No comments: