Monday, August 22, 2011

Le point de croix pour les nuls

Vous êtes quelques uns à m'avoir demandé comment, pratiquement, on faisait du point de croix, si j'avais suivi des cours, etc. Et bien à cela je vous réponds qu'il n'y a rien de plus facile que le point de croix! Sérieusement, pas besoin de cours, jusque quelques petits conseils avisés qui me viennent principalement de Diane et de Gaëlle (qui ont un copyright sur tout ce que je vais dire ci-après).
Etape 1
Choisir son matériel. Le mieux est d'aller chez Véritas, ils ont tout le matériel de base et c'est moins cher qu'ailleurs. Vous pouvez aussi aller chez CreaCorner si vous vous sentez un peu limités par le choix de Véritas, mais c'est plus cher.
1. Votre toile. Si vous n'êtes pas très branchés couture, sachez qu'il existe quantité de bavettes, essuies ou autres nappes prêts à l'emploi, avec une toile de broderie déjà pré-insérée. Sinon vous avez des rubans-toile, de largeur et longueur variables, à coudre sur l'objet désiré. Si vous voulez aller vers le grand format, il existe aussi des toiles vendues au mètre (qui se trouvent dans le rayon tissus chez Véritas, il faut le demander).
2. Votre patron. Dans votre nouveau boulot, sachez qu'il ressemblera plus ou moins à ceci:
Vous pouvez trouver des patrons DMC sur place assez basiques et simples à suivre, c'est pas mal pour commencer. Sinon contactez-moi, j'ai pas mal de patrons aussi.
3. Du fil. Les fils DMC sont ceux qu'on trouve le plus facilement et ils sont tous numérotés par couleur. Choisissez la couleur que vous demande votre patron.
4. Des aiguilles adaptées à la broderie, et si vous êtes vraiment motivés et avez envie de ressembler à votre mère et à votre grand-mère avant elle, des ciseaux pour broderie (pas nécessaire mais tellement plus drôle).
Et voilà, vous êtes fin prêts pour commencer!
Ah, oui, commencer. Vous vous sentez un peu désemparés? Il ne faut pas. Regardez votre patron, puis regardez votre toile. Chaque carré coloré sur votre patron représente un point de croix sur votre toile, et chaque trait représente, et bien, un trait (certains l'appellent un point lancé ou un point de piqûre, mais c'est si vous voulez paraitre professionnel). 
Etape 2
Commencez par préparer votre fil. Chaque fil DMC est en réalité un assemblage de six fils, et c'est bien trop gros pour ce que vous voulez faire. Séparez-le donc en deux ou en trois fils en fonction des motifs. Par exemple, sur le patron ci-dessus: je sélectionne trois fils pour faire les abeilles, deux pour faire la ruche (car le motif est assez compact et cela devient très compliqué avec trois fils qui donnent beaucoup d'épaisseur), et un seul pour faire les traits autour des abeilles. Pour Madame Bonheur dont je vous bassine depuis quelques posts: trois fils pour le contour noir, deux fils pour l'intérieur jaune. Mais chacun fait ce qu'il veut, c'est un peu au feeling. Une fois que vous aurez fait un ou deux motifs vous verrez ce qui vous convient le mieux.
Etape 3
Entrez dans le vif du sujet. Il est de notoriété publique que le point de croix s'effectue en faisant une croix avec son fil. Mais si je vous apprends quelque chose, alors voici une illustration détaillée (et le lecteur remarquera ici ma motivation à lui faciliter la vie, quand même). Imaginez-vous un carré sur votre toile.
1. Faites sortir l'aiguille.

2. Rentrez-la dans son coin opposé.
3. Faites sortir l'aiguille par un autre coin.
4. Rentrez-la dans le coin opposé.
Et voilà, vous obtenez une croix, et mieux, un point de croix! 
Facile, facile.
(Bon, dès qu'il s'agit de faire une rangée, les pros ont une technique différente, mais de toutes façons pour cela vous devrez investir dans des motifs, donc dans un manuel, et ce sera expliqué).
Etape 4
L'interminable débat sur les nœuds. Le but évidemment est d'éviter que votre motif ne prenne trop de volume, afin de pouvoir quand même le repasser de temps en temps. Mais en même temps il faut que le motif ne se défasse pas, car avant de le repasser le motif est souvent lavé (j'ai ouï dire qu'une bavette passait tous les deux jours à la machine, alors bon...). Les manuels de pros vous diront, au moment de commencer votre motif, de ne pas faire de nœud du tout, de coudre par dessus le fil, et quand vous terminez de glisser le fil sous les quatre derniers points. Mais bon là aussi chacun a sa méthode, perso je fais un noeud au début, mais essayez quand même de ne pas accumuler trop de volume à l'arrière de votre toile.
Conseil pratique
Il vaut mieux toujours estimer les dimensions d'un motif avant de le commencer. Si vous avez une toile aux dimensions relativement définies (par exemple sur une bavette), cela vous permettra de centrer votre motif ou de ne pas manquer d'espace. Pour cela, comptez le nombre de points à broder sur votre patron, tant en hauteur qu'en largeur. Puis, comptez le nombre de points sur votre toile. Voilà.
Et là où je me la pète un peu
Au bout d'un certain temps, évidemment, vos créations commenceront à se cumuler et il vous faudra organiser vos couleurs.
La boite est une boite vintage qui vient du grenier de chez mes parents! Mais bon, si vos parents n'ont pas ça, vous le trouverez chez Véritas. 
Et que je vous prévienne, en fait...
En dépit du miniaturisme apparent de certains motifs, le point de croix va vous prendre du temps, beaucoup de temps! Mais une fois qu'on a fait deux ou trois motifs et qu'on a un peu la main, on peut le faire presque sans regarder, devant la télé ou en parlant à des gens par exemple. Ca vous occupe les mains et vous empêche de chipoter et/ou de grignoter. Mais bon, assurez-vous que la personne à qui vous parlez aime un peu la broderie, sinon ça fait vite asocial.

Si vous avez un peu de patience, donc, vous allez kiffer grave! Bon amusement, n'hésitez pas à me demander des patrons et à me montrer le résultat! Evidemment par reconnaissance j'accepte avec joie vos offrandes de produits finis sur le thème de mon prénom, ou bien que vous appeliez vos futurs enfants "Sybille". Mais c'est vous qui voyez.

1 comment: