Wednesday, August 10, 2011

Bon ben voilà, ça se calme (à Londres en tous cas)

Contrairement à ce que je l'avais pensé, les émeutes du Nord-Est et du Sud-Ouest ne se sont pas rejointes diagonalement à travers le centre de Londres, mais l'ont contourné par le Sud-Est. Sur cette carte on voit en bleu les événements du weekend, et en rouge ceux de la nuit de lundi à mardi. En orange, une seule incidence pour la nuit passée. (Source)
J'ai eu un peu de mal à comprendre leur stratégie. J'aurais été à leur place et j'aurais voulu faire passer un message, je serais allée faire du bruit du côté où cela aurait eu un impact. Genre, les ministères ou les banques, quelque part dans le centre. Mais à la place ces jeunes se tournent contre leur propre communauté. Ce qui me fait penser qu'ils n'ont pas de stratégie. Ce sont des jeunes qui n'ont rien à faire et rien à perdre. Ils restent là où ils sont, le long des rues commerçantes, et vont piller les magasins devant lesquels ils passent pour se rendre au métro, surtout de matériel électronique, de téléphonie mobile ou de vêtements de sport. Une petite pensée à la famille Reeves, qui a tout perdu suite à l'incendie volontaire de leur magasin plus que centenaire. Et dans une moindre mesure à l'ami Jamie, dont le resto de Birmingham a été saccagé, mais bon on va dire que vu son empire financier ce ne sont pas quelques vitres brisées qui vont le ruiner.
Ce qui surprend c'est là où ça éclate. Bon, à Lambeth, Lewisham ou Elephant & Castle, ce n'est qu'une histoire de plus de coup de poignard ou de jeunes à problèmes. Mais à Clapham par exemple, quartier jeune, dynamique et un peu bobo (équivalent belge, on va dire, le Chatelain), tout a été mis à sac.
J'ai checké avec mes amis sur place, ils vont tous bien. Certains se sentent juste un peu forcés de rester barricadés chez eux ou au bureau en écoutant les voitures de police passer. Mais ça se calme, cette nuit a été super calme (en même temps 16.000 policiers dans les rues ça calme bien, le seul endroit où il y a eu un incident est à Canning Town qui est juste l'endroit le plus au milieu de rien qu'on puisse imaginer). Les journalistes se déplacent à Manchester, et tout le monde sait bien que c'est là où les journalistes sont que les émeutes ont lieu.
Aujourd'hui, un Waterstones disait: "We are staying open and if they steal our books they might learn something".

1 comment:

Claire d'Alcantara said...

je like très fort le message de Waterstone's hahahaha