Wednesday, July 06, 2011

De retour en Belgique

Hé oui, ce fut bref, mais me voici définitivement hors de Londres et back in Brussels. J'ai tellement bien repris mon rythme de vie habituel que j'ai l'impression de ne jamais être partie... Heureusement que j'ai tous ces nouveaux vêtements (soldes!!!! iiii!) et un nouveau surplus pondéral pour me le rappeler!
Alors, la réadaptation? Me demande-t-on. Et bien, il y a pas mal de choses auxquelles je n'ai aucun mal à me réhabituer.
1. Le décalage horaire. Manger plus tôt, dormir plus tôt. Aaaah, manger, dormir. Que demander de plus?
2. Revoir ma famille et mes amis. (J'ai mis "ma famille" en premier sinon Maman n'allait pas être contente). Bon, ce n'est pas comme si la séparation avait été très longue, mais c'est cool quand même. Et puis quand on voit le nombre de nouveaux bébés et nouveaux ragots qui ont débarqué de nulle part ces trois derniers mois (quoique pour les bébés on sait généralement d'où ils viennent), on se dit qu'on a du temps à rattraper. Mine de rien, je constate qu'en Belgique, mon agenda social a une tendance à se remplir tout seul, alors qu'à Londres je connaissais forcément beaucoup moins de gens, mais qui par contre étaient éparpillés à beaucoup plus d'endroits, et tout cela demandait donc un effort d'organisation et de logistique un peu pénible par moment.
3. Avoir de nouveau ma chambre. J'ai beaucoup aimé squatter des chambres d'amis et des canapés-lits, cela me permettait de revoir des gens de façon beaucoup plus assidue que d'habitude, et dans certains cas de me forger de nouveaux liens, et je remercie d'ailleurs moultement mes hôtes de leur hospitalité. Mais j'avoue que là, tout à coup, me retrouver de nouveau chez moi, dans ma chambre, dans mon lit hyper confort (aaaah, dormir), avec l'entièreté de ma garde-robe et de mes bouquins, c'est plutôt cool.
4. Avoir un jardin. Oui bon là j'ai conscience de me mettre à dos mes lecteurs qui n'ont pas de jardin, mais il n'y a pas à dire, c'est hyper agréable: on revient du boulot, on se met dans le jardin avec ses colocs, ou alors seul avec un petit bouquin, et hop! On enchaine sur l'apéro, puis sur le barbecue. Puis on va dormir. Aaah, manger, dormir. Que demander de plus?
5. Etre de nouveau maîtresse de ma cuisine. Aaaah, manger. De nouveau pouvoir chercher des paniers de fruits et légumes bio, inviter des gens pour tester la dernière recette de Jamie, squatter le mix soup de ma mère, cuisiner avec de l'ail, tout ça.


Parmi les choses difficiles, par contre:
1. C'est quoi cette histoire, les supermarchés sont fermés le dimanche? Et à 20h en semaine? Comment ça je dois me dépêcher d'aller faire mes courses avant que ça ne ferme?
2. La big cicatrice de Danio. Pour me rappeler que j'étais à l'étranger au moment où elle a failli y passer. (Elle va bien maintenant, merci beaucoup).
3. Ne plus aller faire des sushis orgies avec Esmé, ou aller voir des comédies musicales, ou se faire arnaquer dans un tapas bar. (Et après ça on se demande d'où vient le surplus pondéral).
4. Ne plus aller boire des afterwork pintes au pub avec mes collègues de Londres, qui étaient quand même vachement sympas. (Et après ça on se demande d'où vient le surplus pondéral).
5. Bon c'est très cool, j'ai fait un tas d'interviews, mais maintenant je dois... les retranscrire. Yipeee ôde à la joie, fête et débordement de réjouissances. Et après ça le mieux c'est que je devrai les coder. Puis les analyser. Je ne peux pas attendre.

Enfin bref. Je suis de retour, quoi.

2 comments:

Barbra Streisand said...

Barbra Streisand!

Bibil said...

Ouhouhouhou...