Monday, August 30, 2010

Scrap scrap scrap

Allez, encore un peu de scrapbooking, avec pour commencer la carte de voeux de mes parents pour 2009.
Carte de voeux
Un petit week-end à Londres, et remercions tous Dgé pour les lettres du titre et pour les autocollants.
Londres, juin 2008
Une expérimentation avec la perfo ronde de Théo, c'est bien pratique ces petits trucs là. (Le C est en feutre, une dédicace spéciale à Kev & Gwen).
Commission Traineeship
Et enfin deux expérimentations avec les tampons de Théo et ma découverte récente que oui, on pouvait mettre plusieurs couleurs sur une seule forme, et que non, on n'était pas obligés d'utiliser une forme, on pouvait aussi juste mettre de l'encre comme ça, au pif.
Week-end à Fontaine-Libion
Malte
Allez, une petite dernière, un gros plans sur mes nouveaux mousses adhésifs, permettant d'introduire un peu de volume.
Libellule
Bonne journée! (Et si vous voulez faire du scrap avec moi dépêchez-vous, j'en suis à la moitié de mon album).

Thursday, August 26, 2010

FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

18h15, sms de Bibil: "Tu n'auras officiellement terminé tes études que lorsque tu auras exprimé ta joie sur mon blog..."

Et bien c'est chose faite. Et vous savez ce que je vais faire de mes cours et SURTOUT de mon mémoire??? ça:



niark niark. Ce soir c'est la fête!

Alice

Suède

Bon, et bien il semblerait que mon séjour en Suède, prévu pour tout le mois d'octobre à Linköping, se réduise à une semaine à Norrköping, plus trois semaines de cours à distance. Bon, je suis plutôt mitigée.
Pour: Norrköping est près de l'aéroport Ryanair de Stockholm Svastas, et ce n'est pas plus mal vu que les déplacements sont à mes frais.
Pour: le reste des frais (logement et cours) sont à charge de l'université qui me reçoit.
Pour: Norrköping, c'est aussi beaucoup plus proche de Stockholm.
Mais aussi, Contre: ouais ben je passe d'un mois en Suède à une semaine, je suis un peu déçue.
Et Contre: une telle clarté dans le programme de l'autumn school, ça dit peut-être quelque chose sur la gestion de l'université dans laquelle je vais aller.
Ah mais mais mais, Pour: je vais pouvoir rester une partie du mois d'octobre en Belgique. C'est bien octobre en Belgique, mis à part qu'il fait dégueu: il y a plein d'activités qui s'organisent, des conférences à l'université, des potimarrons qui arrivent à maturité, l'arrivée des légumes d'automne dans les supermarchés.
Mais contre: à la place, j'aurais pu être en Suède, quoi.
Enfin bref, mitigée, je suis.
Un peu comme la météo.
(Métaphore qui n'a rien à voir mais qui devait être exprimée d'une façon ou d'une autre.)
Espérons que les "cours à distance" impliquent un minimum d'interaction avec les profs et autres participants, sinon je vais me faire une overdose de butternut squash (si possible avec du beurre et des petits oignons).

Wednesday, August 25, 2010

Vaches and co







Sybille délaissant quelque peu son blog pour s'occuper de son potager, voilà l'occasion de prendre possession du lieu, le temps d'un article.

Je resterai toutefois dans l'esprit bucolique de ces pages en parlant d'une activité de saison pour le moins originale : le golf fermier (ou golf champêtre, c'est comme on veut).

Le principe est simple. Chaque équipe reçoit un club de golf en bois et un ballon de handball. Il faut ensuite aller de trou en trou en frappant le moins de coups possible.

Pour rendre le tout plus sportif, cela se joue dans un champ, au milieu des vaches. Chaque bête touchée vous donne 5 points de pénalité et il n'est malheureusement pas rare de faire un triplé de bovidés car, en plus d'être con et de ne pas se bouger, l'animal a tendance à se déplacer en troupeau.

En pratique, c'est franchement sympa quand il fait beau, surtout la pause Peket et/ou jus de pomme artisanal qui est servie au milieu du parcours par une fermière sexy.

A bonne entendeur.
Sophie



Monday, August 23, 2010

Grand-Papa

La plupart d'entre vous le savent, j'ai perdu mon grand-père il y a quelques jours. Je choisis de ne pas en parler sur ce blog, j'estime que cela fait partie de la vie privée.
18 ans d'Alice, novembre 2004
Mais en son hommage, je me demande combien de lecteurs parviendraient à compléter l'adage suivant:
"Un baiser sans moustache, c'est comme..."
Comme?

Friday, August 20, 2010

Cap symbolique...

Hé oui, voici qui ne nous rajeunit pas.
(Et voici aussi qui prouve que contrairement aux rumeurs, je fais plus que 10.000 km par an).
Cap symbolique

Wednesday, August 18, 2010

Quel livre de Jamie choisir?

Une question récurrente de la part de nos amis lecteurs (ou prétendant lire mon blog) (ou allant vite y faire un tour pour voir de quoi je parle avant de me voir, histoire de ne pas me vexer) est:
"Ô Bibil, si je ne devais choisir qu'un seul livre de Jamie, lequel me recommanderais-tu?"
Et bien, il existe plusieurs réponses à cette question. D'instinct, j'aurais tendance à vous dire:

Jamie Oliver, "Version Originale" (Jamie's Dinners en anglais), c'est de la balle. Vous trouvez tout ce que vous voulez là-dedans. Genre, tout. Ma recette de carbonara-petits pois-menthe? Elle est là. Mon poulet au citron? Il est là. Mon gigot d'agneau aux pois chiches? Pareil. Ma salade de haricots à la moutarde? Ma soupe à l'oignon? Enfin vous voyez le topo. Tous mes secrets culinaires se trouvent dans ce recueil. Mais il a une valeur émotionnelle aussi, c'est le premier livre de Jamie que j'ai reçu, et par conséquent celui qui a entrainé tous les autres.
***
Mais je sais aussi que les gens cherchent des choses différentes dans la vie, et cherchent des choses différentes dans leur cuisine. C'est pourquoi je vais vous présenter quelques livres adaptés à quelques situations.
Cas de figure numéro un.
Bibil vous donne des pommes de son jardin en vous disant, ce sont des pommes à compotes, il faut les cuire avant de les manger. Panique. "Mais, heu, je n'ai jamais fait ça de ma vie, moi." Résultat, Bibil vous explique patiemment que pour cuire des pommes, ben il faut juste les couper et les cuire dans une casserole avec un peu d'eau et du sucre, et après bon, on a une compote. Mais après on peut faire un crumble, ou une tarte, ou... Et là, vous suez à grosses gouttes, ne sachant comment lui expliquer qu'à part les pizzas surgelées et à la limite les frites, vous ne savez rien faire, et qu'aucun livre de cuisine ne vous a enseigné jusqu'à présent comment vous attaquer aux basiques.
Vous avez besoin de:

Jamie Oliver, "Cook". (Titre original, "Cook with Jamie").
Ou, le livre des recettes de base, expliquées aux cuisiniers de base. Avec ce livre vous saurez comment vous attaquer à tous types de viande et de poissons (avec explication détaillée des pièces de l'animal, genre où se trouve l'entrecôte et où se trouve le filet). Mais vous aurez aussi une longue liste de pâtes et de risottos super bons et économiques, des tonnes de légumes, et quelques très bons desserts... 
Cas de figure numéro deux.
Le potager de Bibil a le vent en poupe. Nous seulement il lui délivre pléthore de courgettes et de salades, mais il commence à la menacer de moultes potimarrons, butternut squashs, fenouils, panais et autres poivrons. Et par là-même, il vous menace également, car elle n'hésitera pas à se débarrasser chez vous de son surplus, et vous vous demanderez: "elle est marrante Bibil, mais je fais quoi avec une butternut squash, moi?"
Vous avez besoin de:

Jamie Oliver, "100 recettes de saison de mon jardin". (Titre original: "Jamie at Home: Cook your way to the good life").
Le livre où les recettes sont classées par type de légumes. Mais attention, cette fois-ci, il ne s'agit pas vraiment de recettes classiques. Vous y trouverez, par exemple, une salade de fraises au jambon, ou du porc à la rhubarbe. Il y a également une excellente section sur le barbecue. Des recettes un peu décalées lorsque vous en aurez plus que marre de faire des soupes de courgettes et de mettre des patates dans la braise du barbec.
Cas de figure numéro trois:
Vous en avez assez de faire toujours les mêmes plats. Tout ce que vous cuisinez vous semble une redite d'un plat que vous avez déjà fait; tout vous semble dérivé d'un même livre, utiliser les mêmes règles. Bref, vous vous ennuyez, et vous avez envie de voyage.
Vous avez besoin de:

Jamie Oliver, "Jamie's America" (Titre original: "Jamie's America").
Là où vous trouverez toutes les excentricités culinaires d'Outre-Atlantique, du cornbread au macaroni & cheese, aux pancakes, au Gumbo, à la salade Waldorf, à la chilli sauce ou au beer butt chicken. Une infinité de variétés devant lesquels vous serez d'abord perplexes. Puis il vous faudra prendre un leap of faith (la palme cinématographique à qui me trouve le film d'où sort cette citation) et vous lancer, parce que bon, il y a des chances que vous n'ayez jamais entendu parler de ces plats auparavant, et il y a des chances que vous n'ayez aucune idée de ce à quoi pourrait ressembler le résultat...
***
Voilà, ce fut ma sélection! Par contre je vous déconseille son tout nouveau livre, "Jamie Does"... Voyez-vous le problème avec la célébrité, c'est que plus un bouquin rapporte, plus on la pression d'en produire un suivant. Quitte à ce que le suivant contienne plus de photos de Jamie que de recettes de Jamie. Ce commentaire peut s'appliquer à tous ses livres récents d'ailleurs, excepté Jamie's America. En cas de doute, essayez toujours de prendre un livre qui a été rédigé à ses débuts!

Sunday, August 15, 2010

Bon, ben moi je suis partie.

Oui, la Belgique, la météo, l'automne précoce, la deadline, tout ça, ce n'est juste plus possible. Alors je pars. Oh, hé, ne vous affolez pas: je pars juste pendant une semaine, afin d'échanger la pluie belge contre la pluie suisse, et de terminer la deadline que je n'ai pas su compléter cette semaine.
Youpidou.
Et respirer le bon air des alpages. Et dormir, aussi. Et en fait je suis sûre que je serai faible et n'aurai même pas la volonté de terminer mon article là-bas. Un jour. Il me manque juste un jour de travail...
Mais par contre je vous ai programmé quelques posts automatiques, vous ne remarquerez même pas que je ne suis plus là! Allez, à plus, hein. Je vous ramènerai du fromage (ou pas).

Thursday, August 12, 2010

Vous ne remarquez rien sur cette photo?

Potimarron dans l'arbre
Non? Bon c'est un arbre, j'en conviens. Un arbre contre une grille. Mais vous regardez mieux, vous pourrez constater ceci:
Potimarron dans l'arbre
Et oui, il y a un potimarron qui a grandi dans l'arbre. Je l'avoue, devant la pléthore de plants de potimarrons ayant germé avec succès et la capacité limitée du potager à tous les contenir, j'ai lâchement planté le surplus au niveau du compost, et constatant que l'endroit se faisait envahir par des mauvaises herbes de toute sorte, j'ai laissé tombé l'affaire. Je me suis dit, ces potimarrons n'auront jamais la place de grandir, il vont se faire étouffer, c'est dommage, mais c'est la vie.
Et puis, bon, la nature m'a donné tort. J'ai été surprise de constater que le potimarron est une plante grimpante. S'il n'a pas de place sur le sol, il ira la chercher en hauteur...
Ouais ben c'est pas tout ça, mais j'ai une deadline demain, moi.

Tuesday, August 10, 2010

Oh Jamie, you've done it again!

Papa: "Bon, le principe du poulet à la bière, je comprends bien. Mais maintenant comment tu as fait pour mettre une canette de bière dans ton poulet?"
Moi: "Ben c'est pas hyper compliqué: tu la canette de bière, tu as le c*l du poulet, et tu fais en sorte que les deux se rencontrent."
Papa: "Quoi, tu veux dire que tu as s*d*misé ton poulet?"
Moi: "Emp*ler serait un mot plus correct."
Beer butt chicken
Pour ceux qui se posent des questions, oui, il s'agit d'une recette de Jamie Oliver, qui il faut le croire, aime bien les recettes portant atteinte à la dignité des poulets. C'est très simple à faire: appliquer un peu d'huile d'olive et de chilli sauce sur le poulet, ouvrir la canette de bière, la vider aux 3/4,et assoir le poulet dessus.  1h30 à 200°C, ou un peu plus longtemps au barbecue selon la taille du poulet et du barbec.Cela présente bien (par là, je veux dire que cela fait rire les gens), et au final c'est drôlement bon.
La preuve en image:
Danio mendie
En plus de ça les canettes de Grimbergen sont juste à la taille du *** du poulet. Enfin je dis ça, vous remplacez les astérisques par ce que vous voulez.

Sunday, August 08, 2010

Encore un peu de scrapbooking

Ben oui, je n'en peux rien, c'est mon activité de l'été. J'ai le plaisir de vous annoncer que sur mon année 2008, j'en suis à présent arrivée au mois de juin, et que cela donne ceci.
Les 59 ans de mon père. Soit la page où je commence à faire usage des tampons encreurs de ma coloc Théo, qui est autrement plus dotée que moi en matériel scrapbooking.
Scrapbooking
Enterrement de vie de jeune fille de Diane:
Scrapbooking
Avec un petit encart où je révèle ce qui s'y est passé (mais pas encore ce qui s'y est dit)(ça, c'est prévu en dessous de l'autre photo, celle que j'ai fermée avec un bouton.) (Mais c'est Diane qui va devoir l'écrire)(comme ça, Diane, tu peux te préparer mentalement):
Scrapbooking
Et le détail où l'on voit que ma motivation est allée très, très loin:
Scrapbooking
Vacances à Malte à l'initiative de Gaëlle, afin d'arriver toutes bronzées au mariage de Diane. L'idée de couper dans les fleurs du fond me vient de Théo également - cette fille est très inspirée.
Scrapbooking
Et enfin, un peu de kitschité dans ce monde de brutes. Remarquez que je suis parvenue à trouver des pétales de roses aux mêmes tons que celles se trouvant dans la photo.

Scrapbooking
Puis j'ai montré ça à Alice et je lui ai dit:
Moi: "Tu sais, on pourrait faire un truc pareil pour ton mariage, on préparerait l'album sans les photos mais seulement avec des petites enveloppes, on le laisserait à l'entrée au moment où tes potes viennent, comme ça ils peuvent y écrire des petits mots, et après on rajoute les photos, on fait un truc beau, ça te fait un super album, et dans quelques années tu le sortiras et tu seras toute émue, et un jour tes enfants tomberont dessus, et..."
(Petit signe de panique d'Alice).
Alice: "Euh, Sybille, surtout ne te vexes pas, hein, mais ton truc, là, c'est quand même super kitsch."

Friday, August 06, 2010

Oyez, Oyez

Previously on the Bibil Blog, vous avez pu voir le défi suivant: identifier l'objet que pourrait contenir cette housse.
Et bien c'est Toumsch qui nous donne la bonne réponse, il s'agit bien en effet d'un Handpresso
Pour ceux qui n'auraient jamais vu la chose, il s'agit d'une machine à espresso portable, très pratique par exemple lorsque vous allez faire du camping, allez à la plage, ou avez juste envie de faire quelques petites blagues grivoises. 
Voilà.
Laurent s'engage à faire un Handpresso au gagnant. (Toumsch, j'espère pour toi que tu es une fille et que tu es célibataire).

Wednesday, August 04, 2010

Butter va être maman

C'est avec grande émotion que j'ai constaté, ce matin, que Butter attendait famille.
Baby butternut squash
Hé oui, voici ce qui plus tard, deviendra une belle et saine Butternut Squash:
En attendant, j'ai prévu de tout faire pour que ses bébés se développent dans un environnement propice. A part les habituels arrosages et déposage de plastique entre la squash et le sol pour qu'elle ne pourrisse pas, je compte aussi leur raconter des petites contines, le soir, pour les aider à mieux dormir.
Puis quand elles arriveront à maturité, je les séparerai brutalement de leur mère, les découperai en petits morceaux, les ferai rôtir, bouillir, cuire à la vapeur, ou parfois même passer au mixer. Puis je les mangerai.
Hé oui, c'est ça la vie.

Monday, August 02, 2010

Hot Chilli Sauce

Ca se terminer mal, cette affaire.
Jamie's hot chilli sauce
Très mal.

Scrapbooking

Il y a des gens qui, dans la vie, n'ont pas beaucoup de patience; et jusqu'à il y peu, je pensais faire partie de cette catégorie. Après tout, ais-je vraiment donné une chance aux chicons, sur la liste noire des aliments que je ne mangerai jamais depuis 1986? Et puis, ce panettone que je n'avais jamais réussi, pourquoi Diantre n'ais-je pas persévéré? Et pendant toutes ces années de babysitting, comment ils m'énervaient ces gosses à ne jamais vouloir dormir? Et ce chapitre de ma thèse qui... Enfin, vous voyez le topo, quoi.
Puis j'ai découvert le scrapbooking, et le fait qu'on pouvait passer des heures sur de petites créations en apparence insignifiantes.
La preuve en images.
Ca, déjà, oui, rien que ça, ça m'a pris 1h30.
Scrapbooking
Ceci, 2h30.
Scrapbooking
(Et encore, je n'ai pas encore mis les titres).
Cela, 4 heures:
Scrapbooking
(Du gros dossier là, il me semble).
Et attention, vous n'avez pas tout vu: celui-ci, presque 5 heures (interrompues pour un morceau de chocolat, et ça on ne sait jamais combien de temps ça peut prendre).
Scrapbooking
Ca vous parait peut-être ne pas en mériter autant, mais admirez les multiples facettes d'une page comme celle-ci:
Scrapbooking
Ahaaa! Des mots cachés! (Et une toute vieille photo de Dgé, aussi). (Et des fleurs découpées à la main, rien que ça, ça met déjà 30 minutes).
Puis une spéciale dédicace à Guillaume, Gwen et Kev avec qui je suis allée visiter le musée du feutre:
Scrapbooking
Comme quoi le feutre a une utilisation de plus: découper des 25 dedans et les coller sur des ronds verts.
Enfin, bref, cela fut l'activité de mon dimanche, et aussi de mon mardi soir la semaine passée, et de mon samedi passé, et un peu de la semaine d'avant, si vous voulez tout savoir. Mais ce dimanche ce fut spécial, ce dimanche Dgé m'a accompagnée dans mes périples et s'est courageusement lancée dans son album photo de l'Islande. (Qu'elle dit qu'elle va faire depuis près d'un an, elle a même imprimé les photos en janvier pour montrer sa bonne volonté).
Scrapbooking
(Line, il y a dans cette image quelque chose qui te ravira de contentement).
Elle a fait six pages quand moi je n'en ai faite qu'une. Quelle efficacité redoutable. Mais elle avait avec elle des lettres prédécoupées pour faire les titres, quelle triche:
Le pot de lettres magiques
Elle avait aussi un carnet de voyage, qui était en fait un bloc-note dont elle détachait les pages au fur et à mesure, et les recollait à côté des photos appropriées. Petite note mentale pour les prochains voyages; enfin du coup je suis en train de recopier certains posts de mon blog sur mon album. 
Par ailleurs, Dgé avait aussi cinq ou six mosaïques à scrapbooking offertes par Steph, que je ne peux que féliciter d'une telle initiative: moi avec mes ronds et mes ovales de base, je ne pouvais pas aller très loin. Avis à mon lectorat: si vous possédez du matos à scrapbooking et que vous cherchez une occasion pour faire vos albums en bonne compagnie, lisez ceci comme étant un signe. (Hum, oui bon, si tu veux Maman, tu peux récupérer le matos que je t'ai piqué.)
(Mais pas tout de suite si ça te va).