Friday, January 29, 2010

Bibil, il y a 3 ans

Voici qui commence à se rapprocher dangereusement dans le temps, tout ça. Quelle débâcle de ma vie privée, vous allez me dire. Mais croyez-moi: même pour des journaux d'il y a 3 ans, je sens quand même la distance du temps! Alors accrochez-vous: 2007, je suis à Londres depuis un an et demi.

"Le 9 février 2007

De Londres, je pense que ce sont les lumières qui m'enchantent le plus. Il y a des lumières partout, elles éclatent, elles étincellent... Et les rues ici sont surréalistes. Il y a tant de gens, tant de visages, tant de choses à faire, et tant d'histoires à raconter. Ma tête est prise dans un tourbillon d'euphorie. Je pense sérieusement à rester ici encore plus longtemps. J'aime tellement Londres! Je ne sais pas si je parviendrai à rentrer en Belgique.
En Belgique, justement, tout change. Charlotte va avoir un bébé. Alexis a acheté un appartement, un bel appartement où tout sent le neuf et la peinture fraîche. Maintenant, quand je reviens en Belgique, je regarde les meubles de mes amis et je me rends compte qu'ils sont... nouveaux. Que les meubles sont adultes. Rien à voir avec ces canapés sauvés de la poubelle, récupérés à 1€ sur eBay pour des commus de kot étudiants. Tous mes amis commencent à avoir cela à présent, on appelle ça des investissements sur le long terme. En Belgique, tout est sur le long terme. Il n'y a plus de spontanéité, plus d'insouciance, et puis cette sensation que tout commence... C'est terminé. Je ne sais pas comment je vais faire pour rentrer - moi pour le moment, mes préoccupations principales sont de savoir si [insérer ici commentaire mystérieusement élusif], ou si finalement cela n'aura aucune importance, puisque je suis à Londres, que je fais partie de cette spirale vibrante! Et que zut, j'ai bientôt déjà 24 ans."

Aaaaah, comme cela se rapproche délicieusement de maintenant, vais-je oser vous sortir 2008? Ou même... 2009? Ah il ne faut pas rêver. J'ai beau avoir un blog, j'ai quand même un minimum de vie privée. Si, si, un peu, juste pour faire bien.
...
...
...
Bon, d'accord, si ce post-ci atteint le nombre record de 100 commentaires, alors peut-être vais-je considérer l'option?
* Edit * 100 commentaires de 20 lecteurs différents. Sinon c'est trop facile. Mais j'admire la capacité de Fix à poster 50 commentaires en moins d'une heure... (Et Anonymous, ne t'avises pas d'inventer de nouvelles signatures pour me faire croire à de nouveaux lecteurs, ça ne marchera pas.)

Thursday, January 28, 2010

Bibil, il y a 6 ans

Attention, je balance, je balance.
20 ans, 1e licence.

"Le 27 janvier 2004

J'ai eu mes points. Exactement la même moyenne que l'année passée, et je suis déçue. Chaque jour je fais tellement d'efforts pour avoir de meilleurs points, et j'ai exactement la même chose.
Les autres sont dans le commu en train de faire des jeux à boire. Ce sont surtout des amis d'Amaury. La vie de kot est quand même très différente de ce que j'aurais imaginé: on s'amuse bien, il y a tout-le-temps du monde, mais je pensais que ce serait plus propre. Mais en fait, c'est souvent moi que la saleté dérange. Avant le blocus, j'ai passé à l'eau, et personne ne l'a fait après moi. Et puis il y a la vaisselle... A chaque fois qu'on veut une assiette, on doit la nettoyer. Il arrive que la vaisselle reste pendant 15 jours, et quand on la nettoie il y a du moisi dessus. Et puis maintenant que Diane est avec Amaury, elle n'est plus jamais là, et Charlotte est tout le temps au CESEC, donc il n'y a que moi devant cet évier dégueu.
Il y a quelques jours je suis allée chez Christophe, et je suis tombée en pleine soirée bac de bière, je suis restée toute la soirée là et je suis partie juste avant qu'ils ne se mettent à vomir partout. Et le plus drôle c'est que Christophe n'était même pas là!"


Je m'excuse moultement pour Diane et Charlotte qui sont à présent de respectables mères de famille, mais il faut dire ce qui est... On avait vraiment un sérieux problème de vaisselle :-)
Bon, dans le prochain post, je vais zapper 2005: relativement inintéressant, je ne parle que de mon mémoire. Et je vais aussi zapper 2006 aussi: rien ne vous sert de savoir ce que je faisais réellement à Londres. Et 2007... Aaaah, je vais voir ce que je peux faire pour 2007, tiens. Tenez-vous prêts.

Wednesday, January 27, 2010

Bibil, il y a 7 ans

Accrochez-vous, parce que là ça commence à vraiment devenir croustillant.
[On m'a signalé un anachronisme certain, et je dois l'avouer: j'ai combiné deux entrées afin de faire tenir celle-ci ensemble! Mais après vérification, il s'avère que ces deux entrées (prises dans deux carnets différents) ne se suivent pas de deux mois, mais d'un an et deux mois. Autant pour moi. Voici qui est rectifié.]

"2 février 2003

Mes examens se sont terminés. J'aurai les résultats demain. Je sais que j'ai 10 en heuristique de l'histoire contemporaine, je suis un peu déçue, mais j'espère quand même que le reste ne sera pas mauvais.
Sinon, je reviens de vacances. C'était vraiment génial! Il y avait Charlotte et [nom du copain de Charlotte en 2003] (mais ils ne skiaient pas), Diane, Gaëlle (qui est dans mon cours), [+ autres noms de gens que je n'ai plus jamais revu après], et finalement 3 personnes se sont rajoutées à la dernière minute: Strepy (c'est un surnom), sa copine Manu et Charles. En fait je ne les connaissais pas très bien. J'ai rencontré Strepy il y a peu de temps. J'avais déjà vu Manu une fois et jamais Charles, et en fait cela s'est très bien passé! On a vraiment eu de chouettes vacances. Par contre il y avait 2 couples, ça commence à faire beaucoup, enfin Gaëlle est aussi casée donc ça en fait trois, mais je n'ai pas encore rencontré son copain.
J'ai oublié de mettre de la crème solaire et donc maintenant je pèle. C'est horrible! Je n'oserai jamais aller comme ça demain à l'unif."

(Ah ben oui, forcément, en cette période de l'année, j'étais plutôt branchée examens et sports d'hiver, il ne faut pas s'étonner).

Tuesday, January 26, 2010

Bibil, il y a 8 ans

Après cet édifiant extrait tiré tout droit de mes 16 ans, pourquoi s'arrêter en si bon chemin? Bon, il y a un trou dans mon journal en 2001. Voici donc ce que cela donnait en 2002. (J'allais sur mes 19 ans). (Oui, à ce moment-là, c'était encore la honte de dire qu'on avait juste 18 ans, alors on passait déjà à l'année au dessus). (*Soupir*)

"23 janvier 2002

J'ai mon dernier examen après-demain. Mon premier blocus et mes examens se sont bien passés en moyenne, mais très "en moyenne". C'est curieux, en rhéto, j'avais toujours cru que je travaillerais d'arrache-pieds, que je donnerais le meilleur de moi-même. Et en fait, non. Je ne m'attends à rien d'extraordinaire. Je manque totalement de volonté. Après tout à quoi cela sert-il d'étudier? A assurer son avenir? Et en quoi l'heuristique assurerait-elle mon avenir? Ca me fait trop ch*er.
Et puis les beaux points c'est joli, mais à côté de ça il ne se passe rien dans ma vie. Je n'ai pas de conversation, pas d'humour, je sonne creux. Et puis j'ai au moins trois kilos à perdre."

Des baffes. Donnez-moi des baffes.

Monday, January 25, 2010

London 2009

Voilà enfin l'intervention de Dgé dans le blog de Bibil ...

Le 28 novembre 2009 ... Bibil et Dgé se sont embarquées dans un city trip à la sauce Bibil à Londres. Pour ceux qui ne le savent pas encore, il ne reste pas grand chose à savoir à Bibil pour obtenir le diplôme de la parfaite Londonnienne ou encore le diplôme da la guide originale des endroits loufoques londonniens, des secrets cinéma, des comédies musciales ou des ben's Cookies !

Londres ne se visite premièrement pas sans passer par la voie 9 3/4 de King's Cross Station, la célèbre voie dans laquelle Harry Potter et ses compères se projettent tous les ans pour accéder à leur train vers Poudlard. Pour les non-connaisseurs, il est inutile de tenter de vous lancer dans le mur en espérant déboucher sur la voie mystérieuse, je vous rappelle que cela sort d'un film.

Ensuite, nous avons été reçues par Esmé et Nico (J'espère qu'ils lisent ton blog Bibil) qui nous ont gentillement acceuillies avec des muffins très originaux (vous voyez l'addiction de Bibil pour les muffins est très contagieuse) mais néanmoins délicieux et nous ont offert le gîte le temps de notre séjour à Londres ! MERCI !


Je ne citerai ensuite pas les nombreux sites touristiques par lesquels nous sommes passées à part évidemment le London Eye, qui assez impressionnant de part sa taille, offre une magnifique vue sur les beautés de Londres (bon d'accord j'en rajoute, il pleuvait, ce qui toutefois est assez typique à Londres, n'en déplaise à Bibil).

Nous avons également fait un détour par le Cambden market où pour votre information l'"avant-marché" est presque plus intéressant que le marché lui-même. Imaginez des rues bondées où se baladent par-ci par-là des personnes presque comme vous, à l'exception faite des percings qui leur sortent de partout, des vêtements d'une mode vétuste ou réinventée ou encore de crâne partiellement rasé d'un côté et coloré en vert fluo de l'autre... La second partie du marché nous a cependant permis de faire des achats qui ont sans doute fait très plaisir à nos amis/familles respectives car ils en ont reçu un exemplaire pour leur Noël ou anniversaire. Je parle bien sûr de ces magnifiques colliers ...

Ensuite Bibil et moi nous sommes rendues dans un bar de glace (où pour votre information, il faisait vraiment gelant). Et sur le chemin (et je vous en donne une photo car c'est le genre de kitch de notre Sybille apprécie vraiment), nous sommes passés par la Canarby Street où les coeurs en ampoules, l'espoir en arc-en-ciel et les petits cerfs traversant le ciel se rencontrent à merveille ...



Dans le fameux bar glacé, nous avons pu siroter un cocktail dans un verre de glace, faire des photos absurdes (pour nous et évidemment quelques autres touristes) et finalement regarder notre montre en espérant désespéremment que les quelques minutes restantes passent plus rapidement car le froid ... était vraiment froid :-)




Je passerai ensuite l'épisode des délicieux sushis que nous avons dégusté car Sandrine en a déjà fait un bon commentaire (je ne me lasserai cependant pas de rajouter que les sushis étaient délicieux et à volonté :-))

Nous avons été le lendemain faire du patin à glace (sous la pluie encore, désolée Bibil, mais la pluie était réellement présente) près du castle. Très agréable étant donné que nous étions pratiquement les seules sur la patinoire. Informez-vous auprès de Bibil, elle a expérimenté la version "je patine en m'accrochant à la rembarde avec mes gants, qui épongent tellement l'eau qui se trouve sur la rembarde que je me vois obligée d'essorer mes gants toutes les 10min". Les versions Sandrine et Géraldine sont évidemment plus indépendantes de la rembarde!


Pour vous dire que les anglais sont vraiment bizarres, nous sommes passées devant une vitrine des plus surprenantes, devant laquelle nous n'avons pu nous empêcher de "poser" ... quoique la mannequin posait sans doute plus que nous ... A cela certains vont certainement rajouter: "Mais qui pose vraiment sur la photo?"



Je vous éviterai ensuite les vidéos dans lesquelles Bibil et moi nous amusons à faire monter sur nos jambes de malheureux petits écureuils qui croyaient qu'on avait de la nourriture pour eux ... Pour tout vous dire, nous avons d'abord essayé de les attirer ; ensuite un passant voyant nos laborieux efforts presque récompensés, nous a donné des biscuits que nous avons utilisés pour appâter les bêtes, qui n'ont compris l'intérêt du biscuit que lorsqu'il n'y en avait plus... (tiens cela me fait penser au chien de quelqu'un). Résultat des courses, Sybille s'est transformée en dompteuse d'écureuils ("ils lui grimpaient réellement dessus") et moi en caméraman intrépide (bon d'accord, pas si intrépide que ça).

Je terminerai donc ce "petit" post en vous montrant comment Sybille a réussi à bien terminer son WE ... la Miss s'est fait maquillée chez Dior dans un de ces magasins où tout est hors de prix... elle a demandé des conseils innocents à la demoiselle du stand qui a ensuite maquillé son oeil (de façon admirable) ! Du coup Sybille a quand même demandé si elle pouvait elle-même se maquiller l'autre oeil, histoire de ne pas avoir un oeil au beurre noir dans la rue !

Les anectodes étaient nombreuses à raconter et ici n'en sont relatées qu'une partie... La conclusion de ce post est que si vous désirez visiter Londres, n'hésitez plus et bookez votre guide dès à présent ... Bibil :-)

Bibil, il y a 10 ans

Attention les amis, ce que je m'apprête à faire c'est ENORME, oui, je vais vous publier un extrait de mon journal intime! Quoi? Que fait la police? Où se trouve la presse à scandale? Accrochez-vous bien, la date est le 24 janvier 2000. (Non, non, pas 2010, mais 2000.) (J'allais sur mes 17 ans, donc).

"24 janvier 2000

Cher Journal,

Diane m'a dit que dans un an, on irait s'inscrire à l'université ensemble. Mais l'université c'est si grand! Je ne sais pas du tout comment ça va se passer. D'un côté j'ai hâte d'y être. Tout, du moment que je parte de cette école. Mais d'un autre côté... Ca me fait assez peur. Est-ce que je connaitrai des gens? Ou plutôt, est-ce qu'il y aura des gens que je n'ai pas envie de connaître? Et puis, les cours... Est-ce que j'en serai capable? Je stresse déjà pour les examens. On nous dit que ce sera beaucoup plus difficile qu'ici.
Dehors il pleut. C'est beau le bruit de la pluie qui tombe, mais c'est quand même déprimant. Sans lumière, je n'ai pas vraiment le moral, et même quand il y a de la lumière, pour le moment, elle est fade et transparente. La lumière est vide. Je voudrais qu'on soit au printemps.
Et puis, je suis grosse. Aujourd'hui, j'ai atteint avec horreur les [Censure] kilos. [NDLR: 4 kilos de moins que mon poids actuel]. J'ai fait moi-même la cuisine. J'ai mangé le plus possible de légumes et de fruits: aubergines, épinards, oranges, citron... Mais j'ai aussi pris 2 crêpes. Et puis Papa est venu m'engueuler parce qu'il paraît que je suis impolie. Peut-être que si j'étais moins grosse je serais plus polie!"




...
... Rho mon Dieu. Rho MON DIEU.
Et ça continue sur des pages et des pages.
Ce journal vaut de l'or.

Sunday, January 24, 2010

C'est l'histoire d'un Flamand qui glisse sur une peau de banane... et vlaaaaaaams.
(Je précise que cette blague nous vient directement de l'ami Strepy)

Tuesday, January 19, 2010

C'eût été trop beau

On dirait bien que ma saga avec foto.com n'est pas encore terminée.
Voici qui va finir par me donner des rides.

Le bout

Aujourd'hui, j'ai sacrément investi dans l'avenir de ma peau, à savoir dans cette crème.
Première crème anti-age
Pourquoi est-ce le bout? Me demanderez-vous. Une crème anodine à première vue. OK, ça a l'air d'être le superman des pots de crèmes, avec les vitamines, oligoéléments, minéraux et autres omégas qu'il promet, mais ce n'est pas cela le problème.
Le problème, si vous vous concentrez bien, est le suivant.
.....
.....
....
....
...
...
..
..
.
.
.
..
..
...
...
....
....
.....
.....
Première crème anti-age
Ceci n'est ni plus ni moins que ma première crème anti-rides.
Le bout.

Monday, January 18, 2010

Ah! La neige

Voici un post qui fera hautement plaisir à Christophe, qui va pouvoir faire pêter le champomy pour accompagner son sandwish jambon-fromage GB de midi quinze! Car oui, je vais parler de météo. En effet, après presque un mois de températures glaciales (à comprendre: en dessous de 0°C, ce qui par définition signifie que l'eau devient glace - glacial, donc), (mais je me perds). (Je disais) Après un mois de gel, la température a de nouveau atteint un tropical 4°C, ce qui signifie: "beau temps pour la saison", d'accord. Mais aussi, plus de neige.
Ah, la nostalgie.
Bon, d'accord, la neige comportait une bonne dose de situations dans laquelle on a toujours l'air intelligent, comme glisser en descendant les poubelles ou en abandonnant la défunte Cocotte dans le jardin. Mais à côté de cela, il y avait le côté Winter Wonderland de la chose:

(Oui, un petit moment de kitschité dans ce blog, je m'en excuse d'avance.)
Promenades dans la forêt, batailles de boules de neige, dérapages frein à main sur le parking de mes parents, bonshommes de neiges...
Ci-dessous, un bonhomme construit avec Caro (sur lequel nous avons harmonieusement disposé le lost & found du 302, et ce chapeau de feutre lâchement abandonné depuis octobre s'est avéré appartenir à Maïdi). (Blâme collectif sur Maïdi, allons-y). Et qui a malheureusement fondu, ah, quelle tristesse.
Bonhomme de neige
Enfin, on va à présent entamer une longue et laborieuse période de jours qui ralongent mais pas assez vite, et de pluie verglaçante mais pas assez pour être de la neige, enfin - Il n'y a plus de saison. Et puis aussi, Diantre! Que ce post est décousu. Il est grand temps que prenne le relais pour un guest post tant promis.
En attendant, faites attention à vous aujourd'hui, nous sommes le Blue Monday! (et paf, par ce lien, tu pensais avoir une photo compromettante d'un de mes amis - et bien non, c'était un leurre).

Mais par quel miracle?


6 emails et 4 réimpressions plus tard... Bon, maintenant il faut que La Poste fasse son office. :-)

Wednesday, January 13, 2010

"Malheureusement votre commande est toujours en production. Veuillez nous en excuser."

Aaahlala je vous jure.
Ces deux laconiques petites phrases sont la réponse au 5e email que j'ai envoié à foto.com concernant une commande passée le 25 novembre, originellement un cadeau de Noël, qui a été imprimé à trois reprises et qui n'est toujours pas livrée.
Ces deux phrases ont mis 10 jours à arriver dans mon inbox.
Dans cet email je disais clairement, "laissez tomber, remboursez-moi". Preuve qu'on n'a même pas lu ce que j'ai écrit.
Cela me frustre les amis, oui, cela me frustre. Et que fait Bibil quand elle est frustrée? Sondage dans la sidebar :-)
1. Elle cuisine des muffins
2. Elle se mate Grey's Anatomy
3. Elle transforme son énergie négative en énergie positive et en profite pour terminer un chapitre pour sa thèse
4. Elle update son status facebook
Une cinquième option serait évidemment qu'elle crée des sondages inutiles dans sa sidebar, mais ce serait trop facile.

Sunday, January 10, 2010

Petit guestpost de Sandrine

Le post original se trouve ici. Cela relate ma visite à Londres avec Gé, en décembre donc, très brièvement.
[Quote]

Mais non, je ne fais pas que manger (la nouriture anglaise, c'est pas trop ça), je fais du sport aussi. Afin de faire passer notre orgie de sushis, nous voici Sybille, Dgé et moi sur des patins aux premières lueurs de l’aube (enfin à 10h du matin quoi) au pied de la Tour de Londres. Presque que nous sur la glace. Il faut quand même remarquer que le temps n’était pas exactement au grand soleil mais est-ce que ça nous empêche de nous amuser, non. Même si Sybille a eu quelques légères petites (mais alors là si petites ^^) difficultés à lâcher le bord, peu importe à quel point son gant était trempé.

[End Quote]
(T'as vu Sandrine, je t'ai fait de la pub).

Sinon, comme tout le monde en Belgique, je suis coincée chez moi par la neige. Je pourrais en profiter pour bosser un peu sur ma thèse, étudier mon allemand, écrire pour mon cours d'écriture créative, trier mes photos, mais... J'ai comme une baisse d'énergie existentielle. Je suis devant Grey's Anatomy, je ne peux plus bouger, c'est affreux. J'en appellerais bien le Dr Karev au secours si je n'avais pas eu la flemme de ressembler à quelque chose aujourd'hui :-)
Vue depuis ma fenêtre prise depuis ma webcam:

Bon, allez, on irait bien manger, là.
* Edit: je précise bien entendu que j'ai posté ça un dimanche, et que le lundi j'étais au boulot. Non mais il ne faut pas croire, hein. *

Monday, January 04, 2010

Rétrospective 2009

Bonnes résolutions obligent, voici à quoi j'ai passé mon premier week-end de 2009...

Rétrospective 2009 from Sybille Regout on Vimeo.


Ca dure exactement 15 minutes. Full résolution disponible chez moi. Bonne année 2010 à tous!
(Maman, si tu veux le regarder en plein écran: quand tu passes la souris sur la vidéo, il y a un carré avec 4 flèches vers l'extérieur - tu cliques.)

Saturday, January 02, 2010

Gingerbread House

Pour passer un réveillon mémorable, il faut... un dessert mémorable. Et oui. Inspirées par notre récente visite au village de pain d'épices de Bergen, Alice et moi nous sommes dites... Et bien, on en construirait bien une, aussi. Sur le modèle de ma maison.
Voici ce que ça donne.
Etape une: choper des instructions sur internet.
Etape deux: dessiner un plan de maison.
Etape trois: cuire les murs.
Baking the walls
Etape quatre: se rendre compte que les murs ne sont pas assez solides, et donc, consolider par une structure en carton.
Building the structure
Etape cinq: coller les murs (avec du glaçage au sucre)
Etape six: décorer.
Et huit heures plus tard, voici ce que cela donne.
Entrée et côté gauche:
Entrance & left side
Dos et côté gauche:
Back & left side
Entrée et côté droit:
Entrance & right side
Close up déco:
Gummy bears
Close up déco: (sur l'idée des Merriman, feuilles de houx recouvertes de chocolat)
Living room
Entrée:
Entrance
Cuisine et kot à poubelles
Kitchen
2010 sera culinaire ou ne sera pas!

Friday, January 01, 2010

L'efficacité incarnée

J'ai eu une journée très constructive aujourd'hui.
Ca, et j'en suis aux 50 dernières pages du premier tome de Millenium - Blomkvist, décédé d'une overdose de café, comme Strepy me l'avait si gentiment spoilé. Je sais aussi que certains d'entre vous sont dans un piteux état. Je vise particulièrement celui/celle qui a dû faire un arrêt stratégique après 150 mètres de voiture, celui/celle qui n'a pas reconnu qu'il/elle était au Carrefour Léonard, ou encore celui/celle qui m'a envoyé un sms à midi pour me faire part de son état d'ébriété. Bonne année à eux (et aux autres aussi).