Tuesday, March 16, 2010

J'ai comme qui dirait une TODO list (2)



Eh oui, quand un nerd maintient une liste de choses à faire, il écrit ça TODO. Et ça se prononce 'tout doux', pas /'to.ðo/ (comme dans 'todos los de base son pertenecen a nosotros'). Un point bonus à celui qui identifie la référence hautement culturelle que je viens de faire.

J'ai oublié de me présenter: my name is Nicholas; je suis une source de cookies au peanut butter pour certains, ou un 'petit salopard' pour d'autres (quand je suis en forme pour la redoutable sortie en vélo dominicale avec le père de Sybille), même si pour le moment, je me sens plus l'âme d'un geek/no-life/über-nerd que d'un Eddy Merckx ou d'un Auguste Escoffier (cette dernière comparaison n'est bien sûre pas exactement appropriée, je crois que les biscuits au pindakaas sus-mentionnés seraient plutôt du registre 'Krispy Kreme Kuisine' à la Paula Deen).

Ma vie ces dernières semaines, pour citer Mos Def sur le dernier album de Gorillaz (que je recommande à tous, ça s'appelle Plastic Beach et ce fut la soundtrack pour l'écriture de ce post):

Love electricity, shockwave central
Power on the motherboard,
Yes.


D'où les multiples références à la subculture "Internet", tirées de ma connaissance quasi-encyclopédique ce monde à part.

Bref, mon ordinateur devient lentement une extension de mon corps, et ça me fait peur.

Mais il me semble que je n'ai pas encore tapé ma TODO list. En avant...

  1. Guest-poster sur le blog de Bibil.
  2. Raconter ma vie à des inconnus sur Internet (voir 1)
  3. Courir les 10 Miles de Louvain-la-Neuve.
  4. M'entraîner pour les 10 Miles (il paraît que ça peut servir).
  5. Féliciter Alice et Cédric
  6. Noyer mon désespoir dans le lac de Louvain-la-Neuve (eh oui c'est ma piste d'entraînement officielle pour les 10 Miles, il paraît qu'en Chine la vue de carpes échouées pourrissant dans la vase porte bonheur). Pour info, j'avais un pacte avec Alice, depuis l'âge de 12-13 ans, selon lequel on se marierait vers 77 ans si aucun de nous deux n'était marié d'ici-là.
  7. Convertir 10 Miles en kilomètres... OH MON DIEU MAIS C'EST PHYSIOLOGIQUEMENT IMPOSSIBLE DE COURIR DES DISTANCES AUSSI LONGUES MAIS DANS QUOI J'ME SUIS ENGAGÉ MOI ‽‽‽
  8. Consulter brièvement la liste des temps pour l'année dernière... Bon j'abandonne toute idée de placer honorablement. Ça fait quatre ans que le même type gagne la course (il gère le triathlon), quelque chose me dit qu'il va rempiler cette année. Tant pis.
  9. Me trouver un autre exutoire pour mes frustrations et autres indésirables, un meilleur défouloir que le sport, un passe-temps qui m'aiderait à libérer de la vapeur sans que je libère mon petit déjeuner. Je penche soit pour les jeux vidéo violents, soit devenir supporter d'un club de foot.
  10. ME TROUVER UNE MONTRE (de sport, en cuir, en or, petite ou grosse, mais vite!)
Bon assez babbelé, je retourne à mes étirements.

Encore mille félicitations à l'heureux couple!

Nicholas

PS: pour ceux qui seraient intéressés, voici un aperçu de mon historique de recherche récent:

5 comments:

Anonymous said...

Your mother would add Study to your "toutdoux" list

Anonymous said...

Moi j'ai tous les points geek.

Je connais les burgers aux donuts, je connais la fameuse référence, j'utilise l'expression über, mes dernières recherches google incluent uniquement des termes du genre videodub, flux rss et libITKCommon.so.3.10 (ok, je rigole pour celui-là, j'ai dit geek, pas UBERNERDINGENIEURINFORMATICIEN).

J'ai gagné, j'ai gagné ?

Anonymous said...

J'ai rien compris...

Bibil said...

Heeeey moi aussi j'utilise le mot über. Dans übersetzen, par exemple. Ich übersetze, ich habe übersetzt...

Fabienne said...

il me semble que toute la famille de Nicho s'appelle Anonymous.
A ajouter à la TODO list : se préparer à la rando bestiale de Pâques (commentaire de celui qui te traite de "petit salopard" quand il est battu)