Wednesday, March 17, 2010

Alice in Wonderland

Très cher Blog,

Te voyant larmoyant par l'abandon de ta génitrice, je m'en vais te remonter un peu le moral. Cette quinzaine tombant durant le carême, je ne vais pas trop vous parler de nourriture. Les grandes orgies de nourriture nous rappellerons assez vite que le petit Jésus est de retour. L'agneau pascal à peine saigné, nous abuserons des petits neuneufs en chocolat comme des enfants. Mais trêves de bavardage, le tenant de ce message est un bijou de poésie graphique proposé par Tim Burton.

Ce grand monsieur du cinéma ricain, qui vit dans un monde un peu différent du notre (les martiens explosent sur un air de yodle et ses personnages principaux sont souvent très différents de nos canons de beauté), a revisité Alice au pays des merveilles. Et je n'ai qu'un mot à dire; waow!!! Au casting Johnny Depp (acteur fétiche de Burton), mais aussi Anne Hathaway (qui avait fait ses débuts dans "The princess diaries") et plein d'illustres inconnus. Mais comme la majorité des personnages sont grimés, on n'a pas vraiment besoins de gueules d'amour.

Les effets spéciaux sont magnifiques et je retournerai sans doute le voir en 3D au vu de certaines scènes. Mais en 2D, cela reste remarquable. Nous retrouvons la trame d'une histoire que nous vu ou lu des dizaines de fois pendant notre enfance. Nous retrouvons Alice au jour de ses fiançailles (Félicitation à l'autre Alice qui vient de l'annoncer ;) et là, en plein milieu de la demande, le lapin apparait. Pressé, pressé, il attire Alice dans un traquenard qui la ramène à Wonderland. Nous voila retourné au pays de la dame de cœur, où les cartes sont des gardes et les pièces d'échiquier des soldats. La brave Alice va passer les multiples épreuves de sa jeunesse et vaincre la reine de cœur. Mais je ne vous apprends rien, vos souvenirs de jeunesse sont encore vivaces.

Une seule chose à faire, casser son petit cochon pour en retirer de quoi ce payer le sésame de cette nouvelle œuvre burtonienne.

Chers lecteurs,

A bientôt,

No comments: