Monday, February 15, 2010

Avec menthe, mais sans chicons

Profitons lâchement, cher amis, de l'engouement que ne manquera pas de susciter le blog de Bibil après la publication de cet extrait tout à fait croustillant des ses carnets intimes, pour insidieusement insérer un petit guest-post culinaire. Eh oui, notre chère rédactrice nous fait l'honneur de nous inviter à une des aventures littéraires du siècle en nous autorisant à laisser ici ce petit compliment. Sybille nous a d'abord demandé de reprendre la recette de cabillaud au légumes que nous avons commise sur notre blog. L'honneur est immense, mais nous ne pouvons accepter. Tout d'abord, cette recette, nous l'avions déjà dédiée à un ami, et Dieu sait s'il nous en reste d'autre à dédier à chacun selon ses goûts. En plus, si nous l'avons dédiée à cet ami, c'est parce qu'elle est toute indiquée pour la petite diète que son médecin lui a prescrit, et qu'il ne suit d'ailleurs pas, car nous savons de source sûre qu'il a commis un filet de dinde au poivre pas plus tard que samedi il y a deux semaines. Quel goujats aurions-nous été, en  dédiant à Sybille une recette pour maigrir, vraiment!
Face à cet empêchement, nous avons donc pris le parti de proposer à Sybille une autre recette que nous aurions pu lui dédier sans scrupules. Le couperet est tombé avec sa réponse, dans laquelle on peut lire ceci:
j'ai un faible pour toutes les recettes impliquant de la menthe et n'impliquant pas du chicon... Je sais, en une seule phrase, je parviens à renier ma Belgitude pour adopter les coutumes anglaises, et je m'en excuse grandement.
Mis face à un défi à la hauteur de nos ambitions - pour ce qui est du résultat, je vous laisse juge - il a fallu nous remémorer la dernière fois que nous avons ramené un petit plant de menthe du magasin, pour retomber sur la recette de Ceviche de Crevettes, que Bibil aurait pu goûter si elle avait eu l'heur d'accepter l'invitation à notre réveillon. Typiquement sud-américaine (prononcez Sé-vite-tché), la recette implique de la menthe, pas de chicons, mais reste en phase avec la Belgitude de Bibil, puisqu'elle se plaît à employer nos crevettes grises, et qu'elle s'apparente à une recette typiquement nationale!

Ingrédients (pour 12 verrines)
  • 300 grammes de crevettes grises – crues. On peut aussi utiliser des scampis.
  • un bocal de fond de homard
  • 3 ou 4 citrons verts
  • un bouquet de menthe
  • un bouquet de coriandre
  • un bouquet de ciboulette
  • huile d’olive, sel et poivre
 
Mise en Place
Faire bouillir le fond dans un litre d’eau, et y cuire les crevettes une ou deux minutes (pas plus). Ensuite, hacher les crevettes en petits tronçons. On peut en garder une douzaine entières pour décorer les verrines par la suite. Hacher les herbes, mais garder de coté une douzaine de brins de ciboulette entiers.

 
Placer les crevettes dans un bol avec le jus des citrons, la coriandre, la ciboulette et la menthe hachée et un trait d’huile d’olive.

 
Laisser reposer ensuite au moins une vingtaine de minutes, puis rectifier éventuellement l’assaisonnement.

Envoi
Répartir dans les verrines, puis y planter un brin de ciboulette pour la décoration. Tenir au frais jusqu’au service.

Miscellanées :
Ajouter des petits morceaux de mangue. Si on ne s’appelle pas Sybille, on peut dresser la préparation sur des feuilles de chicon crues.

Fautes de goût :
Jamais sur ce blog.

Pour entretenir la conversation :
Le terme Ceviche désigne en fait un mode de conservation utilisé en Amérique centrale et du sud pour les poissons. Le terme est d’origine espagnole et s’apparente avec l’ « escavèche », une préparation de poisson au vinaigre, typique de la botte du Hainaut.

2 comments:

Dgé said...

Lolo, on reconnaît ton indéniable empreinte !
A ta place j'aurais quand même tenté la recette aux petits pois :-)

Vincent said...

Super l'idée des recettes sur le bibil blog!
A quand un blog à quatre mains?