Thursday, February 25, 2010

Ah, les joies de l'hiver

Je ne sais pas pour vous, mais moi ces dernières années j'ai comme la sensation que l'hiver s'allonge immodérément. Genre on pense qu'on aura son compte avec février, mais ah! Surprise, juste derrière dans le calendrier, il y a le mois de mars...
Ô joie.
C'est pourquoi je vais m'efforcer, dans ce post plein de pensée positive et de bonne humeur, de voir le bon côté des choses.

1. La pharyngite.
Oui, c'est devenu une sorte de tradition privée, Bibil ne serait pas Bibil si elle ne faisait pas deux ou trois petites pharyngites par an. Et là, figurez-vous que je suis dedans depuis lundi, et que les sources de distractions deviennent rares: je ne peux plus regarder un seul épisode de Gossip Girl sans avoir envie de me pendre, et le téléphone, et bien... Diane a assisté en direct à l'extinction presque définitive de ma voix. Reste la lecture. S'endormir comme une larve en bavant légèrement sur son oreiller, c'est possible aussi.
Point positif: j'en ai presque envie de recommencer à faire du sport. La télé, c'est dépassé.

2. Le chauffage.
La crise, les économies, le simple vitrage, les factures Electrabel, tout ça. Si on a envie d'éviter la traditionnelle facture annuelle à quatre chiffres (ressemblant bizarrement au nombre de calories comprise dans la pizza extra cheesy crust family size supplément huile du Pizza Hut), la maison est chauffée à 15°C le jour, 17°C le soir, et vu notre pouvoir détonnant de coordination ces derniers temps, mes colocs et moi avons épuisé notre stock de bois depuis janvier et ne parvenons pas à trouver une date, une voiture et une remorque pour faire un refill.
Point positif: quand on porte un énorme poncho-couverture dans son salon, personne ne remarque la disgracieuse proportion qu'ont pris les abus multiples du Noël 2009, qui elles-mêmes étaient déjà largement tributaires des abus multiples du Noël 2008, et que oui un jour je me mettrai au régime, mais pas tout de suite.

3. Les rongeurs (euphémisme pour "rat") qui viennent chercher de la chaleur dans le faux plafond de ma chambre.
Oh oui! Me réveillant à 2 heures du matin parce que c'est la course juste au dessus de ma tête, et peu importe le nombre de sachets de mort au rat que j'insère discretos en dévissant/revissant mes ampoules: j'entends les rongeurs s'arracher le sachet entre eux, mais revenir le lendemain.
Point positif: ...
... Heu...
... (Non mais je réfléchis, là)...
... Au moins ce ne sont pas des guêpes.

4. Et puis la pluie c'est bon pour les plantes.

Voilà, c'est dit. Un post très utile, donc, et oui je m'en retourne travailler, j'y cours même. Le temps de me faire un petit pssshhit de lidocaïne, voila * psschhhhhhhhhit * rho la vache ce truc goute le fluocaril, sauf en plus chimique * Je me mouche un petit peu * pshoooooooumpf * Keeehhheuuf kof kof * Allez, de retour pour servir l'avancée de la recherche. Youhou.
Vive mars.

2 comments:

maman said...

d'autant plus que tu n'as pas la télé...
ici, feu de bois chaque soir si tu as envie de venir dire bonjour à tes parents adorés (et à Danio)

Hln said...

Yo courage ma Bibil... moi aussi je lutte contre les embouteillages ORL!? Bisous (stérilisés).