Friday, October 30, 2009

La note fourre-tout du vendredi

... Ou celle où je case les photos qui n'ont pas encore été publiées, mais pour lesquelles je n'arrive pas à trouver de post commun.
Et dans cette note se trouvera:
1. Kévin qui jumpe
Jump!
2. Kévin qui jumpe
Jump
3. Une pomme, artistiquement en raccord avec le vernis à ongle d'une photographe anonyme (mais dont les pieds ont déjà été fort exposés lors d'un post précédent, on va espérer qu'il n'y ait pas de fét*chiste de pieds qui traine sur google). (Non mais parce qu'il y a des gens qui arrivent ici via le keyword "fét*chisme bible" alors bon, on ne sait jamais).
Pomme
4. Nico qui fait du monoski
Nicho au monoski
5. Un demi arc-en-ciel
Half rainbow
6. Les hommes en train de faire de la glace, avec un seau, une manivelle et quelques glaçons. Héroïque.
Des hommes, des vrais
Bon allez, c'est le week-end, réjouissez-vous! Demain matin, vous serez réveillés par un post sur le petit-déjeuner, histoire de vous donner faim...

Thursday, October 29, 2009

Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi...

Insecte. n.m. Invertébré articulé dont le corps est divisé en trois segments et trois paires de pattes. En fait il y en a plus d'un million d'espèces différentes. Il y en a qui sont cool. Genre, les libellules.
Libellule
Ou les scarabées
Scarabée
Ou encore, cet animal ci-dessous qui, heu, enfin, je ne sais pas ce que c'est. (Mais c'était vivant, c'est tout ce que je pouvais vous dire).
Caterpillar
Par contre, le saviez-vous? Le frelon peut atteindre jusque 45 millimètres. Je vous dis ça, non pas que je n'aime pas les frelons, hein. D'ailleurs il ne se défend que quand il est dérangé à proximité de son nid. En dehors de cette zone il n’attaque jamais. Soit-disant. Quand on est à quelques mètres du nid, par contre, le frelon peut devenir hyper agressif, mais ça on n'avait qu'à pas se trouver là.
Nid de frelons
C'est bête qu'il y ait eu justement un nid de frelons sous la maison, non?
(Macy, je n'arrive pas à comprendre que tu tiennes si peu à ta vie que pour aller les provoquer de la sorte...)
Bon allez, et même si ce n'est pas un insecte, voici une petite grenouille pour la route... Bernadette aime bien les grenouilles, d'ailleurs son anniversaire est en décembre, si vous cherchez un cadeau à lui faire!
Frog

Wednesday, October 28, 2009

Boat Race

Ah, la traditionnelle Boat Race. Le principe? On bricole des bateaux avec du matériel de récupération trouvé sur l'île. Interdiction d'acheter quoi que ce soit, et interdiction de s'y prendre plus tôt que 24h à l'avance. Nous nous sommes répartis par équipes: j'ai fait mon bateau avec Bernadette, Julia a fait le sien avec Maureen, Nico avec Guillaume, et Kev et Macy ont décidé de se la jouer solo. Je pense qu'à un certain point nous avons aussi reçu la visite d'espions industriels dont le seul but était de voir ce que fabriquait la concurrence, mais personne n'en est vraiment sûr.
Bernadette et moi avons décidé de jouer dans la référence culturelle, en tentant de faire une réplique du Kon-Tiki, un radeau construit en 1947 sur le modèle des radeaux incas (en assemblant des rondins avec des cordes). L'expédition du Kon-Tiki visait à prouver que oui, les Amérindiens pouvaient parcourir d'importantes distances avec leur technologie de l'époque. L'original ressemble à ceci:Et le leader de l'expédition, Thor Heyerdahl, ressemblait à ceci (non pas que cette information soit d'une importance capitale, d'ailleurs je n'ai JAMAIS entendu parler de cet heureux barbu qui n'a fait jouer les hormones adolescentes de PERSONNE).(D'ailleurs, de passage à Oslo, Alice n'a pas manqué de visiter le Kon-Tiki Museum et n'en a dit que du bien, hein Alice!)
Pendant toute une journée, donc, nous avons ficelé des rondins de roseaux avec du fil de pêche, tout en considérant l'option de se faire pousser la barbe pour être mieux dans le thème. Mais on n'a réussi que les roseaux.
The Boat Race
Pendant ce temps, Macy s'était inspiré des bombardiers chinois et avait construit un bateau dont le but était de détruire la concurrence par le feu. Apparemment il n'y avait rien dans le règlement qui l'interdisait. (Et oui, des vieux feux d'artifices sont jugés comme de la récup, tout comme le sont les canettes de bière et le duct tape).
Sparky's Last Ride
Mais la référence culturelle ne s'arrête pas là, car vous aurez bien entendu reconnu le bateau de Moby Dick remorquant sa fameuse baleine, équipe de Nico & Guillaume. (La baleine se trouve en dessous de la main gauche de Nico) (D'ailleurs là-bas tout le monde l'appelait Nick) (Non pas que cette information soit d'importance capitale non plus).
The Boat Race
Malheureusement, aucun des bateaux susmentionnés n'a gagné de prix. Comme quoi la culture n'aide pas toujours à être le premier... Par contre, Maureen et Julia sont reparties avec le prix du plus beau bateau avec leur jardin japonais à voile:
On the Gardens of Babylon
Kev, quant à lui, a gagné le prix du premier à couler avec son chef d'oeuvre contemporain sobrement intitulé "Size Matters". Mais il n'a pas tout de suite compris qu'il avait le lot de consolation, donc pendant toute l'après-midi il a arboré son prix avec fierté en pensant qu'il avait gagné.
Size Matters
Quant au Kon-Tiki Junior (dont le nom officiel était "Weed Like to Win"), nous sommes arrivés en deuxième position, après avoir harponné la Santa Margarita (car oui, les bouteilles vides de margarita en plastique, c'est aussi de la récup) qui du coup a franchi la ligne d'arrivée avant nous. Si vous savez calculer, nous étions donc deuxièmes.
The Boat Race
Et voilà, pour couronner le tout, vous avez enfin une photo de moi en maillot de bain... Maintenant ne venez plus vous plaindre!

Monday, October 26, 2009

... Et autres bizarreries de l'alimentation

Vous avez remarqué? A chaque fois qu'on essaie de commercialiser un aliment insolite, on table dans le colorant bleu. Comme si le bleu était contre-nature. Ah! C'est faux, moi j'en connais des tas, des aliments naturels bleus, comme, heu, comme...
Et bien, le Jello, par exemple! Oui, ou alors le maïs... Le maïs grandit en grands épis bleus comme des maisons de Schtroumphf, c'est bien connu! Mais trêve de plaisanteries. Dans les photos ci-dessous se trouvent une série d'aliments bleus.
Jello!
Blue Corn
BlueberriesBlueberry Bloom Donut
Lequel vous a l'air le plus naturel?

Thursday, October 22, 2009

Petit interlude alimentaire

Pour ceux qui préfèrent faire une pause de midi devant une vidéo plutôt que devant du texte... Dire que je blâmais mon coloc parce qu'il mangeait des saucisses Zwan sans trop se soucier de ce qu'il y avait dedans, je me rends compte qu'en fait je ne vaux pas mieux :-)

Merci à Sophie pour la vidéo. (Et là j'aurai deux ou trois commentaires des différentes Sophies qui me lisent. "Hein? Mais c'est pas moi!" "Mais de qui est-ce que tu parles au juste?")

Wednesday, October 21, 2009

Oh, une orgie de burgers

Burgers
Quand j'ai vu cette photo, je me suis dit: "Bibil, c'est dommage que tu ne sois pas peintre. Tu en aurais fait ta masterpiece. Une toile de deux mètres, peinture à l'huile. Ce pourrait même être la première pièce de ta collection sobrement intitulée Cupcakes, parce qu'après tu ne peindrais plus que des cupcakes." Puis j'ai continué à rêver au fait que ce soit un jour exposé au Metropolitan Museum. Nul doute que cela rendrait mes enfants fiers de moi. J'en aurai deux ou trois, un mix de garçons et de filles. Ils seront tous bien élevés et surtout très beaux. Le premier, ils le tiendront de moi, cela va de soi; et le second, ils le tiendront de leur père. Ah, leur père! Il sera probablement aussi beau qu'un Adonis grec. Qui sait, d'ailleurs, il pourrait même être Grec... Mais je m'emballe.
Corn
Tout ça pour dire qu'à McGregor Bay, chaque midi était une sorte d'orgie de hot dogs et hamburgers. Quand on disait "on va mettre la table pour un lunch informel", on voulait en réalité dire ceci:
Burgers
De la viande, de la salade, des tomates, du lard, du fromage, des burger buns, de la sauce thousand island, un peu de relish (cornichons confits), quelques oignons, des épis de mais, de la moutarde, une once de tabasco...
Burgers
Et vous, il était bon, votre sandwish ce midi? Un peu sec, peut-être?
Chicken Sandwich

Tuesday, October 20, 2009

Rope Jump

Bon, me demanderez-vous, et qu'avions-nous à faire de nos journées oisives quand on n'était pas en train de lire Twilight? Et bien, nous bronzions. Nous nagions. Nous allions rendre visite à nos voisins. Nous faisions des courses, ce qui prenait une demi-journée, car le supermarché le plus proche était à 30 min de bateau + 1 heure de route. Tout ceci constitue des activités fort peu bloggables, j'en ai bien conscience.
Mais je ne vous ai pas tout dit.
Tenez, par exemple, saviez-vous qu'avec un arbre, une corde et une falaise, on peut faire beaucoup de choses? Comme de grands sauts de tarzan. Toujours par exemple.

Rope Jump
Ca a l'air simple comme ça, mais une fois qu'on se retrouve la corde en main et face au vide, il y a comme un réflexe de survie qui se met en place... Et qui dit, basiquement: "mais pourquoi exactement voudrais-tu mettre ta vie en danger?" Et croyez-moi, il y a beaucoup d'hésitation existentielle.
Rope Jump
Et puis pour finir on se lance et on ne meurt pas.
Comme quoi, "Le plus dur pour celui qui voudrait aller de Vilvoorde à Hong Kong, ce ne serait pas d'aller à Hong Kong, ce serait de quitter Vilvoorde." Le prix de l'excellence culturelle à celui qui peut me retrouver l'auteur de cette citation.

Monday, October 19, 2009

Oh, oui, nous sommes lundi

Le week-end est fini, vous en avez profité à fond pour vous détendre. Vous avez pris un grand bol d'air avec une vive promenade dans la forêt. Ou alors la perspective de devoir retrouver vos gants vous déprimait trop et vous avez cuisiné des muffins. Ou bien vous avez lu un bon bouquin de Twilight sous mes bonnes recommandations. Quelque soit votre choix, je le respecte.
Et aujourd'hui, aaah! Pouasse! Des dossiers, du courrier en retard, une plante carnivore a mangé les contrats et un gaffophone se fait entendre dans vos conduits d'aération... un tas de trucs qui font qu'on aurait bien envie de se retrouver à buller face à une grande étendue d'eau. Avec, par exemple, une canne à pêche à la main.
Oh oui, vous allez me détester.
Fishing
Aaaaaah. Que de force sereine dans ce mouvement; quel esprit libre et indépendant. Ses emails sont restés derrière lui en Belgique, et son téléphone n'est plus allumé depuis deux semaines. Tous ses dossiers sont temporairement pris en mains par d'autres. Il ne doit plus se soucier de rien. Sauf d'une chose: rester en contact avec les éléments s'il veut afférer sa proie (no offence, Gwen).
Fishing
Si, si, je vous l'ai dit, vous allez me détester.
Et au bout de cette calme et relaxante journée, il compare avec ses pairs sa plus belle prise. Clairement, c'est celui de Merri qui sera mangé. Tous les autres seront relâchés, et le trou dans leur joue se cicatricera. (Ou alors ça leur forgera le caractère).
Nicho et son poisson
Fishing
Fishing
Bon, et bien sur ce, vous n'avez pas des dossiers urgents à traiter plutôt que de trainer sur ce blog? Vous êtes en vacances peut-être? Puis-je vous rappeler que le week-end, ce n'est dans cinq jours?
Fishing

Saturday, October 17, 2009

L'envolée bucolique du week-end

Allez, je vais vous abreuver de quelques petites photos bucoliques afin d'assouvir votre soif de savoir. Et aujourd'hui, ce sont des photos de canoé.
Canoes
Canoe
Canoes
Et remarquons au passage que Fix n'est pas le seul à avoir investi dans des pulls rayés camouflage dans l'Eurostar. Canoe
Un bon dimanche à tous!
Canoe

Friday, October 16, 2009

Pendant ce temps, en Belgique

Pendant que vous vous imaginez que je me suis perdue dans un monde féérique plein de marshmallows et de vampires, et bien, sachez que la réalité du quotidien vient de me frapper d'un dur coup. J'en veux pour preuve l'email que je viens d'envoyer à mes colocs au sujet d'un léger débordement d'eaux usagées dans nos couloirs. Celui-ci se lit de la façon suivante.

"Chers colocs,

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
La bonne nouvelle, c'est qu'on a trouvé notre fosse septique.
La mauvaise, c'est qu'elle est bouchée. On l'a mise à jour, vous devriez voir: c'est assez rafraichissant. Je pourrais même faire un jeu de mot sur le fait qu'on soit dans la m*rde mais je pense que je vais m'abstenir. Nous devons faire appel aux soins spécialisés d'un vidangeur, mais ça risque de ne pas être immédiat. Entretemps, il va falloir faire un usage très restreint de toute source d'eau ici: douches, WC, éviers, machine à laver et lave-vaisselle.
Que de joie dans ce bas monde.
Si vous pensiez recevoir des gens la semaine prochaine, ce serait une bonne idée de déplacer. Pour le reste, je pense qu'il est de bon ton de vous ressortir cet adage anglo-saxon: "when it's yellow, let it mellow. When it's brown, flush it down." *Coloc1* nous suggère aussi de faire application de son plan d'urgence de minimisation de la vaisselle, j'ai nommé le plan "pizza surgelée" (avec possibilité d'upgrade "Pizza Hut" sur proposition de *Coloc2*). Lave-vaisselle et machine à laver sont proscrits jusqu'à débouchage de la fosse. Quant aux douches, et bien... Pour ma part, j'ai décidé de renouer avec la nature. Mais si vous avez la possibilité de la prendre ailleurs dans la semaine qui va venir, ce serait mieux!
La semaine s'annonce folklorique.

Bonne journée néanmoins,

Sybille"

Vous pouvez remplacer *Coloc1* et *Coloc2* par les prénoms de votre choix. Youplaboum, vive la vie.

S'more!

Aujourd'hui, je vais vous introduire à un des joyaux de la culture Outre-Atlantique, j'ai nommé: le S'more. (Comme some more) (Comme: Give me some more). Bon, vous connaissez forcément. Si vous avez été vous-mêmes touristes en ces lieux lointains, vous en avez déjà goûtés. Sinon, dans plus d'un film américain, vous avez vu d'innocents jeunes collégiens se réunissant autour d'un feu de camp, plantant leurs marshmallows sur un bout de bois et les faisant fondre (le plus souvent avant de se faire massacrer à la tronçonneuse, mais peut-être n'avons-nous pas les mêmes références cinématographiques). Et bien voilà: on commence par un feu, par un bout de bois et par un marshmallow.
S'more
Admirez notre ami Kev qui s'est épilé pour l'occasion. (Et non, Gwen, ce n'est pas parce que je mets une photo de ton copain en maillot de bain sur mon blog que tu as le droit de balancer celles où je me balade la sabine à l'air).
(Retenez cette expression, elle se retrouvera dans un nouveau post).
(Je crée du suspense si je veux, d'abord).
On ajoute du chocolat et on sandwishe ça dans un graham cracker.
S'more
Et on obtient ensuite une espèce de mélange incroyable de chaud/froid, fondant/crémeux/craquant, chocolaté/biscuité, enfin, une véritable tuerie.
Ce qui me peine le plus là-dedans, c'est que le rayon "nourriture étrangère" de mon supermarché n'a pas de graham cracker. Triste. Enfin, c'est peut-être pour le plus grand bienfait de ma graisse abdominale.

Thursday, October 15, 2009

Twilight

Cela faisait plus d'un an que je me le disais: il fallait que je lise la série Twilight. Mais pour cela il me manquait deux éléments cruciaux: du temps libre et un environnement propice. Et bien, il se trouvait que McGregor Bay me fournissait les deux. Preuve en image: voici ce que signifie un twilight de ce côté-là du monde...
Twilight
On ne pouvait que se sentir inspiré! Pour votre information, sachez que la série Twilight comporte quand même quatre tomes, d'où le besoin de disponibilité. Sachez aussi que je les ai terminés en dix jours. C'est pas que je me vante, mais quand même. Si je pouvais en faire autant pour mon doctorat... Mais là n'est pas la question.


Vous avez tous entendu parler du synopsis de base: la jeune Bella (en plus elle porte TROP bien son nom parce qu'elle est TROP belle) qui arrive dans la petite ville de Forks, près de Seattle (rho c'est TROP paumé), et qui tombe amoureuse d'Edward Cullen, un vampire qui est TROP beau qu'il est TROP parfait. Vous l'aurez compris, j'aurais eu 15 ans que j'aurais TROP fait de ce livre mon fantasme numéro un. Et en le lisant, on se souvient vaguement de ce que c'était que d'avoir cet âge-là... Mais pourquoi est-ce que le système scolaire nous forçait à lire Proust à la place, je vous le demande.
Mais je m'éloigne encore du sujet.
Le style littéraire est simple, pas très recherché, et j'ai un peu regretté la pauvreté des descriptions. Mais malgré ça je n'ai pas pu m'empêcher de lire... Même quand je sentais que j'allais plonger droit dans un océan de guimauve. J'étais écoeurée de tant de sucre, mais je nageais à travers, et je reviennais dès que possible. Je m'esclamais à voix haute, pour la forme: "rha c'est pas possible tant de niaiserie", et malgré tout je me mangeais les pages les unes après les autres. Même si j'avais déjà vu le film. Même si j'étais déjà allée lire les spoilers à l'avance.
Je ne comprend pas ce que ce livre a fait de mon esprit critique.
Une photo d'une New Moon
Nightime
J'ai pour cela une série de facteurs explicatifs.
1. J'ai eu 15 ans.
2. Je suis une fille.
3. C'est un livre qui se lit sans effort.
4. Il a une énorme richesse imaginative. En fait, sa force ne vient pas tellement d'avoir créé un monde imaginaire de vampires... C'est d'avoir su mêler le fictif à la réalité. L'intrigue n'est pas une fantaisie totale. On se dirait presque que ce serait possible. En fait, j'avais plus l'impression de lire l'histoire de deux adolescents qu'une histoire de vampires... Enfin, quoiqu'il en soit, ça a marqué mon séjour. Preuve à l'appui.
Hammoc
Néanmoins, je dois vous prévenir: pour moi, rien ne dépassera jamais Harry Potter.
Mais Harry Potter se passe à Londres et dans la campagne anglaise. Ca joue aussi.