Tuesday, June 30, 2009

Attention hot topic!

Toute ressemblance avec des personnes existantes serait purement fortuite...
Try JibJab Sendables® eCards today!

PS: Je précise aux personnes concernées que c'est une blague :-)

Cherche la combinaison gagnante

- Fraises, framboises, myrtilles. Non, trop classique.

- Melon charentais, Melon blanc, raisins blancs. Déjà essayé.

- Melon, mange, pêche, lait de coco? Empreinte écologique trop élevée?

- Pamplemousse, abricots, raisins noirs?

Le truc avec l'été c'est que je pense à des combinaisons de salade de fruit au lieu de bosser... Enfin c'est mieux que de penser à des crèmes glacées, hein.

PS: Je vous l'avais dit, la canicule en contrepartie du gel qu'on a eu cet hiver! Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ça assez folklo quand même que la E42 ait FONDU... Non mais je me suis renseignée hein, l'asphalte ça fond à 120°C!

Monday, June 29, 2009

Yeaaaaah

Give me an F! Give me an N! Give me an R! Give me an S!
* Petite danse de la joie solitaire dans mon bureau *
J'ai obtenu ma bourse. Oué. Quatre ans de doctorat à plein temps financé par l'Etat et, selon la rumeur, par la loterie nationale (mais ça reste à vérifier). Si tout se passe bien, je serai DOCTEUR à 30 ans. Give me a 3, give me an 0... Ah oui mais non, pas encore hein, dans 4 ans on a dit.
Je vous annonce d'ailleurs tout aussi officiellement que mon frère & mes soeurs ont réussi leurs examens en première session. Fête de la joie générale.
Votre job à vous, amis lecteurs, sera de persuader ma mère que tout cela n'aurait pas été réalisable si elle n'avait pas eu une réserve abondante de crème glacée pour nous aider en cas de coups durs.
Ou alors, mangez juste votre prochain muffin à notre bonne santé...

Thursday, June 25, 2009

Allez, je vous donne de quoi vous distraire

C'est vrai après tout, il fait estival et on a l'esprit qui pense aux vacances... Alors il se perd... Il se perd... Dans les arcanes ensoleillées des souvenirs passés, des futurs potentiels, de la plage qui n'est pas si loin et de l'apéro qu'on pourrait tout aussi bien prendre. Sauf qu'on est au boulot. Alors pour se donner un peu de baume au coeur (sans penser au fait que Bibil est actuellement en train de bosser de son jardin), on échoue sur ce blog, sur les liens du blog, sur les liens des liens du blog, et on erre sans fin à travers la blogosphère.
Alors voilà.
Je vais vous donner de quoi vous distraire pendant des HEURES, que dis-je, pendant des JOURS, pendant des SEMAINES entières.
J'ai tout d'abord posté quelques uns de mes exercices d'écriture créative, un très long ici et un peu moins long .
J'ai ensuite un sujet de débat pour vous, enfin de quoi vous occuper jusqu'au prochain guest post d'anonymous au moins.
J'ai récemment regardé le premier film de Yann Arthus-Bertrand appelé "Home" (que vous pouvez voir gratuitement via youtube en cliquant sur le lien). Maman, profites-en: c'est sans doute ta seule chance d'utiliser ton budget internet pour toi-même et non pour qu'Alice regarde Grey's Anatomy en streaming jusque 5 heures du matin.
Mais soit.
Je vous préviens d'emblée: je n'ai pas adoré. Je ne viendrai même pas dire que j'ai bien aimé. Je dirais plutôt qu'il y a des aspects positifs et négatifs, que l'objectif est beau et qu'on voit le travail qui est derrière.
Car il y a de bons aspects à ce film. Ce sont de belles images et le montage est bien fait. C'est un film qui est indéniablement bien foutu. J'ai beaucoup apprécié le fait que Yann ne se limite pas qu'aux vues de la nature ou des pays en voie de développement, comme ce que montrent ses livres, mais qu'il couvre aussi les villes, la pollution des mers, l'agriculture en masse, les pesticides, les villes construites sur les déserts, les banlieuses américaines, etc. Quelquefois ce genre d'images fait mieux comprendre la disparité des richesses que n'importe quel discours.
Mais il y a du négatif. Le commentaire est un peu kitchoune, bon là dessus chacun a le droit d'avoir ses opinions.
Mais même sans le son, il y a un truc qui me frappe d'emblée.
Le principe du film, c'est de ne montrer que des images aériennes.
Des images prises à partir d'un avion, donc.
Pour promouvoir la bonne cause du respect de l'environnement.
A partir d'un avion, toujours. Oui. Bon. Qui voit une incohérence?
***
Allez, maintenant j'ai bloggé pour des jours et je vous ai fourni de quoi créer le débat, n'allez pas vous plaindre que je ne blogge plus et que vous m'en voulez à mort.
Et on ne va rien dire sur le fait que ce film soit mystérieusement sorti en période d'élections européennes non plus.

Wednesday, June 24, 2009

From Anonymous to the World

Guest post de anonymous
Taille originale via ce lien.
Remercions Anonymous pour ce moment de divertissement culturel et esbaudissons-nous devant tant de talent...
Strepy, c'est toi le prochain.
Eliane, juste pour que tu le saches: tu viens après Strepy.

Monday, June 22, 2009

Mon blog est mort, Mon blog est mort

Mon blog est mort, mon blog est mort! Il ne dira plus cocodi, cocoda, il ne dira plus cocodi cocoda... Cocodicodi codi codaaa...
Bon, et maintenant que vous avez cette chanson en tête pour toute la journée, vous ne pourrez plus reculer devant cet alarmant constat: mon blog est un peu inactif. Et il le sera, je pense, jusqu'au 2 juillet inclu, échéance à laquelle je compte réaliser mon dernier entretien. Parce que ces entretiens m'épuisent de la cervelle. Alors non, dans de telles conditions de travail, je mets mon tracteur sur ma connection internet et je ne blogge plus.
Si vous voulez je peux toujours vous raconter ce que j'ai fait de mon week-end. Vous voulez? Ah? Bon, et bien sachez que vendredi après-midi j'étais aux apéros urbains, avec des petites provisions en tous genres pour ne pas me laisser dépérir. Preuve à l'appui.Le prix de l'excellence bruxelloise à qui reconnait:
- Le lieu
- La bière
- Le goût des chips.
Mais ce n'est pas tout ce que j'ai fait de mon week-end, oooh non. Ce week-end j'ai décidé de m'attaquer aux choses que je devais faire depuis longtemps.
J'ai nommé, de un, la déclaration fiscale. Ca, ça a été sans trop de problème.
De deux, le film de la Murder Party.
Pour le film ça a été un peu plus épique.
Sachez, pour votre bonne information, que je réalisais ce film sur Pinnacle 8, datant je pense de 2001, sur le vieil ordinateur de mon père datant de 1999. Oui, c'est assez vieux, je le conçois.
Entre temps, mon père a fêté son anniversaire, et pour l'occasion il a reçu Pinnacle 12, la nouvelle version. Il a eu la bonne idée...
... Oui, je vous laisse le deviner...
... D'installer Pinnacle 12 sur son ordinateur de 1999.
Aaaah.
Didju.
50 minutes pour ouvrir mon projet vidéo. Déjà là j'aurais dû me douter que cela allait me poser problème. Ensuite, impossible de convertir mon projet .stu en projet .stx. Quand ça a finalement marché, j'étais dessus depuis 2 heures.
Ensuite, j'essaie de faire passer mon projet .stx d'un ordinateur de 1999 à un ordinateur de 2009 mais ça ne marche pas, allons savoir pourquoi, c'est le désespoir total.
Je tente d'ouvrir Pinnacle 8, ça ne marche plus.
Bref.
Après plusieurs tentatives de me sortir de ce mauvais pas, je laisse tomber, il est 20h, je suis frustrée, j'ai des envies de meurtre, supeeeer.
Le lendemain, Papa (qui a pensé à la chose pendant toute la nuit) me dit qu'il a trouvé une solution pour réinstaller Pinnacle 8, et qu'à présent Pinnacle 8 fonctionne de nouveau. Danse de la joie, allégresse et exhubérance.
Sauf que.
Il ne veut plus ouvrir les fichiers .stu.
Aaaah on est mal, on est mal! Que je me dis.
Alors FINALEMENT la solution qui s'est imposée, a été de faire un film en format .avi, de le transférer sur ordinateur de 2009, de l'ouvrir comme source vidéo en Pinnacle 12 et de travailler dessus. Ca a l'air simple comme ça mais il faut aussi savoir que l'ordinateur de mon père n'acceptait plus que de sauvegarder des fichiers .avi de 15 minutes MAXIMUM. Ce qui donnait:
- ouvrir Murder Party.stx: 15 minutes (un net progrès depuis hier)
- Sélectionner une portion de 15 minutes: 5 minutes.
- Copier: 15 minutes
- Ouvrir un nouveau projet: 5 minutes
- Coller: 15 minutes
- Créer film .avi: 40 minutes

Ca, fois sept.
Mais j'ai vaincu.
Prochain épisode, le contrôle technique, ô joie.
En attendant je vous déclare officiellement que notre vénérée anonymous fera un guest post à ma gloire (enfin si tu es d'accord hein, Gwen), et que l'ami Strepy s'y collera aussi, du moment qu'il ne dise que du bien de moi.
Le 4 juillet je vous dévoilerai aussi un nouveau projet, si tout va bien, alors un peu de patience et restez à l'écoute...

Thursday, June 18, 2009

Bon, allez, le suspense a assez duré.

Oui, je suis partie à Londres il y a de cela deux semaines. Non, je n'ai pas eu le temps de blogger depuis. Je ne vais même pas essayer de me défendre. Je suis toujours dans ma phase d'entretiens, et quand je reviens chez moi, j'ai la tête comme un seau et le cerveau comme une éponge, pour m'adonner, soit: 1. à la cuisine, 2. au networking (i.e. voir des amis), 3. au networking (i.e. aller sur facebook), 4. à un sommeil bien mérité, et éventuellement 5. faire du sport, enfin quand il ne pleut pas, ce qui entre nous n'est pas vraiment gagné.
Je blâme la totalité de ma prise de poids sur la météo belge.
Mais passons.
Londres, donc.
Je suis arrivée en un pluvieux samedi matin à une heure trop matinale que pour être décemment citée. Esmé m'attendait quand même à la sortie du train, motivée et fraîche comme un gardon, car nous avions décidé de visiter trois expos dans la journée.
Non, en fait, ce qui s'est vraiment passé, c'est que j'ai appelé Esmé pour lui demander si elle était réveillée, et j'ai clairement compris au ton de sa voix que non, mais qu'elle allait peut-être se lever dans ce cas. Je suis arrivée chez elle et nous avons petit-déjeuner avec un bon thé bien fort (sans théine, mais bien fort quand même, faut pas déconner avec les infusions). Puis nous sommes parties manger des sushis, dans un resto où les sushis passent devant nous sur un tapis roulant.
Cela a donné ceci.
Oops, we did it again
Nous étions deux, et si je puis le préciser, nous sortions déjà de table.
Nous avons ensuite fait un peu de shopping anodin à Covent Garden, puis nous sommes dirigées à Brixton pour prendre un apéro Pimm's chez Audrey.
Le Pimm's!
Audrey qui va bientôt partir en France avec son chat et qui, donc, du coup, a besoin d'un passeport pour chat. Si, si. C'est véridique.
Pet passport
Comme vous pouvez le voir, la photo est en option.
Et le chat s'appelle Petit Chou, heu pardon, Gaspar.
Pet passport
Mais comme rien ne se passe jamais comme on l'avait prévu en ce bas-monde, l'apéro Pimm's s'est éternisé en repas Pimm's qui s'est éternisé en dessert Pimm's qui s'est éternisé en petit déjeuner Pimm's. Où nous avons mangé du Pimm's, et les fruits qui étaient dans le Pimm's, et les cacahuètes à côté.
Les gens n'ont quand même pas faim, j'ai remarqué. Moi de mon côté j'ai dû quémander une tartine au fromage pour ne pas tomber d'inanition vers 2 heures du matin. Mais soit. Cela devait être tout le sport effectué lors de mon entraînement intense à Guitar Heroes sur Wii (si vous avez pu reconnaître la photo antérieure) ou au choc psychologique de savoir que certains d'entre nous se déguisaient en Ewok à leurs heures perdues.
Pimm's entre filles de VoaC
Vous avez devant vous une photo de quatre bloggeuses célèbres que vous pourrez retrouver sur Voice of a City, et hors caméra je cite également un célèbre écrivain de romans policiers, et un chat.
Pour rajouter à la bizarrerie de la chose, je souhaite quand même vous mentionner le fait qu'Audrey a une statue de poisson chez elle.
La statue poisson d'Audrey
Voilà, ça, c'est dit.
Le lendemain après-midi aux aurores, je me suis rendue au centre ville pour quelques heures de shopping intensif. J'ai eu le malheur d'entrer chez Gap, de prendre plusieurs articles vers les fitting rooms, et en me voyant arriver la vendeuse m'a demandé:
- Houla, dites-moi, vous ne voulez pas qu'on fasse appel à notre Personal Stylist?
- Votre quoi?
- Notre Personal Stylist. C'est-à-dire qu'on vous installe dans une pièce très large avec plein de miroirs et que notre Personal Stylist va vous trouver les vêtements qui vous vont le mieux et va vous chercher tout ce que vous voulez.
- Heu, c'est gratuit?
- C'est gratuit.
- Bon, ben, why not, quoi!
2 heures, 2 thés et 60 articles essayés plus tard, voici le résultat.
Le résultat du shopping
Là, c'est bon, je suis parée pour l'été!
Puis je suis allée à Putney manger chez Wagamama et voir Nico & Nathan en concert dans le cadre de leur tournée mondiale, tout cela pendant que vous, chers Belges, vous faisiez la file pour pouvoir voter.
Hé oui.
Pendant des heures.
Certains d'entre vous étiez même assesseurs, oui, toute la journée, toute la nuit. Aaaaaah ces élections.
Ceci dit entre nous, la chose que je déplore le plus dans ces résultats électoraux, c'est que les couleurs politiques dominantes se retrouvent si facilement dans les aliments et salades d'été.
Une salade-carotte-tomate. Huhu Bibil, mais tu es aux couleurs politiques aujourd'hui.
Un mélange de poivrons rouges, oranges et verts. Hiiii mais Bibil t'as pas trouvé de poivron bleu?
Une salade melon rose-avocat-tomates. Et bien Bibil on est allée en Jamaïque récemment?
Soit.
Les amis, ce midi c'est un sandwich au brie, et qu'on n'en parle plus.
Mmmmmm... Sandwich au brie...

Tuesday, June 16, 2009

Pour vous faire patienter davantage

Voici la photo compromettante d'une célèbre bloggeuse déguisée en Evil Ewok.
Une célèbre bloggeuse déguisée en Ewok
J'essaie d'obtenir la photo de son copain en Star Trooper et je vous dis quoi.

Sunday, June 14, 2009

Fichtre.

Je m'étais résolue à blogger. J'étais très motivée. Et pourtant, je ne l'ai pas fait. Voici qui est fort ennuyeux pour ma crédibilité scientifique.
Samedi après-midi, je m'étais installée avec mon ordinateur dans mon lit, en train de réfléchir à ma tournure de phrase, et puis, et puis... Je me suis sentie partir dans un autre monde. En clair, je me suis endormie comme une larve. Oui. Il était 14h30.
Je me suis réveillée à 18h30.
Puis il m'est arrivé une série d'événements mystérieux qui m'ont vue, entre autre, sortir d'un magasin avec le jeu de la Bonne Paye, décorer des mini muffins de granulés de sucre multicolores, me promener en rose avec un troisième œil et découvrir que oui, il était possible d'arborer une botte de persil sur la tête et de ne pas avoir l'air ridicule.
Ca, c'était pour hier.
Ce matin je m'étais réveillée toute résolue à blogger, puis je me suis dit quand même, il faut que je fasse juste ce tout petit truc pour le boulot, ça me prendra 10 minutes et me soulagera la conscience.
Quelques heures plus tard, ma mère m'appelait pour manger. J'étais toujours dessus.
Puis s'est déroulée une suite mystérieuse d'événements impliquant, entre autres, un autre cake au chocolat, une ribambelle d'enfants qui m'appelaient "madame", une fleur de ballons, un peu de hoola hoop en famille et un petit Joséphine Ange Gardien avec Jean-Phi.
Et voilà, nous sommes dimanche soir.
Je ne suis pas plus reposée.
Je n'ai pas rangé ma chambre.
Je n'ai toujours pas rempli ma déclaration fiscale.
Demain, j'interviewe un personnage important.
Feuque.
Mais au moins, j'ai bloggé. Et pour ne pas vous laisser sur votre faim, et bien, voici.
Guitar Heroes!
Ca, c'était pour samedi passé. Je vous expliquerai.

Saturday, June 13, 2009

Aujourd'hui, j'update.

Si, si, c'est une résolution officielle. J'ai tenté de le faire à plusieurs reprises cette semaine mais il n'y a rien à faire: je suis en plein dans la phase d'entretiens et de focus groups de mon projet de recherche. Et à chaque fois j'en sors encore plus vidée que si j'avais passé un examen oral...
Etudiants en blocus qui venez vous distraire sur cette page de divertissement jadis si prolifique, ne soyez pas déçus, et sachez qu'à ma façon je compatis à votre cause.

Mais aujourd'hui, il y aura une update, c'est une annonce officielle. Patience, patience.
Si vous voulez un petit avant-goût, cette nuit, j'ai rêvé que j'étais un Sims3. Ce fut très dérangeant. J'ai aussi rêvé que j'étais dans la petite maison dans la prairie et que je suis allée me réfugier dans un abris anti-atomique parce qu'un tyrannosaure géant était venu semer la terreur. Curieusement ce dernier élément m'a moins perturbée que le fait d'avoir un losange vert au dessus de la tête.
Et là j'écoute la radio qui me dit qu'on a trouvé de la cocaïne dans des canettes de Redbull-Cola.
Il paraît aussi que je dois souhaiter une bonne Ducasse à Strepy.
Ca, c'est fait.
Phase 2: me lever de mon lit.

Wednesday, June 10, 2009

Oh Yeah.

Si je vous montre ceci:
Maki
Puis ceci:
Le Pimm's!
Puis enfin cela:
French fancies
Qu'en concluez-vous?
(La réponse dans un post ultérieur. En attendant, toute devinette hasardeuse est la bienvenue.)

Friday, June 05, 2009

Douleur.

Il est arrivé.
pv
Notons pour faire avancer le débat que l'officier de police a officiellement déclaré ma Twingo comme étant jaune.
(Taille originale ici)

J'ai bien choisi mon week-end pour retourner à Londres, tiens

Et si votre question suivante est: Bibil, tu n'as pas comme oublié que tu devais voter ce dimanche? Ne vous inquiétez pas. Je gère, je gère.

Tuesday, June 02, 2009

Le syndrome du dimanche soir

Aaaah rien de tel que la perspective d'une longue, loooongue et stressante semaine de boulot, où on sait pertinament bien qu'on n'arrivera pas à faire le quart du tiers de ce qu'on devrait faire. Nous sommes dimanche, il est 18h. Et pourtant les deadlines se rapprochent, le temps commence à me manquer, et aaaah c'est le stress, mais non mais non mais non.
Ce n'est pas encore le stress.
C'est le dimanche soir.
Respire, respiiiiire Bibil, il n'y a rien que tu puisses faire maintenant. Il est 19h. Je viens de gâcher une heure de mon précieux week-end à paniquer.
Oui mais la prochaine chose qui m'arrivera, c'est le lundi matin.
Et j'aurai plein de trucs à faire. Des gens à voir pour poser des questions qu'ils ne veulent pas entendre.
Ils vont me démolir.
Aaah je stresse.
Et il faut que je trouve des gens à interviewer, où je vais les trouver ceux-là? Qui va me donner leurs noms?
Ah oui, et parler néerlandais.
Il est 22h. Je viens de passer quelques heures de mon précieux week-end à me parler néerlandais à moi-même, au lieu de me concentrer sur le spectacle que je suis allée voir.
Calmons-nous, allons dormir, réfléchissons à tout cela DEMAIN, à tête reposée.
Voilà, il est 22h30, je suis dans mon lit, je ne suis pas bien, là?
Oui mais quel sera l'ordre de mes priorités? Voyons voir, qui dois-je appeler? Quelles questions dois-je poser?
Bon, il est minuit, et je vais faire une liste.
Ou vais-je mettre cette liste pour ne pas l'oublier demain?
Que vais-je mettre demain?
Rho Bibil c'est pas le moment de se faire une insomnie, là, oh! Tu as besoin de ton capital sommeil!
Et si j'arrive crevée demain qu'est-ce qui va m'arriver?
Catastrophe.
Insomnie.
Vive le dimanche soir.
(En l'occurence c'était un lundi soir, à cause du congé du lundi de la Pentecôte, ce qui n'a eu d'autre conséquence de me forcer à faire en 4 jours ce que j'aurais déjà eu du mal à faire en 5).