Saturday, August 01, 2009

Blog en vacances

Hé oui, je romps avec la tradition qui veut qu'une saga, ici en l'occurence une saga automobile, soit diffusée à intervalles réguliers afin de retenir toute l'attention du lecteur. Mais voilà: il est 1h du matin, je me lève dans 5 heures pour aller au Canada et je n'ai toujours pas fini ma valise. J'ai donc postposé ma cruciale décision à mon retour de l'au-delà de la petite flaque. Et là je n'ai qu'une seule pensée en tête: dormiiir.
Enfin blogger d'abord.
Puis la valise.
Le testament, pourquoi pas, puisque je prends l'avion - il doit me rester un template quelque part.
Commençons par le blog. Oui, pour vous annoncer que je ne bloggerai plus avant la fin du mois. Mais d'autres personnes bloggeront à ma place, si toutefois elles acceptent les invitations qui leur ont été lancées: l'ami Strepy, qui en profitera pour updater son blog aussi, tiens; l'autre ami Fix, parce qu'il a dit qu'il le ferait; Line, prolixe en commentaires, qui a sûrement quelque chose à dire sur la faune domestique de son habitation; et Alice, qui part en Erasmus dans 2 jours. Vos noms sont publics maintenant, il va falloir vous exécuter. Sujet: comme vous le voulez, du moment que les règles de bienséance soient respectées.
Et vous allez voir que ce n'est pas facile de blogger et de faire attention à son orthographe en même temps.
Bref, sur ce, j'ai mis ma ferme en jachère. Internet, c'est bon. J'ai dumpé toutes mes photos, je peux vider la carte mémoire de mon appareil photo, ça c'est fait aussi.Allez, mes valises, il me reste à tout mettre dans deux sacs différents: un pour le Canada et un autre pour New York. Météo: 30 degrés mais pluie; yihaaa, comment je fais une valise avec ça moi?
Et pour le testament, et bien les classiques: mes chaussettes roses pour Esmé, enfin quoique je les aurai avec moi donc espérons qu'elles me portent chance. Pour le reste, je vous aime d'amour vrai, et si jamais je vous ai fait du tort, soyez sympas de me pardonner rapidement, afin que mon âme soit plus légère qu'une plume sur la grande balance de la justice...
(Mythologie égyptienne si je ne m'abuse? A cette heure-ci il ne faut pas me demander quelles sont mes références).
Allez zou! Je m'en vais me faxer dans mes draps.

1 comment:

Your sister said...

Si tu veux que ton âme soit plus légère que la plume de Maat, ce n'est pas près des vivants que tu dois chercher le pardon, mais auprès des dieux. Tu dois en contenter un maximum en leur adressant les prières adéquates.

ah Zut, trop tard, elle est déjà partie.