Sunday, July 05, 2009

Canicule, Poil aux... heu, lunulles.

Oui, il fait chaud.
Et pourquoi Diante, vous demandez-vous, Bibil ne blogge-t-elle pas quand depuis une semaine, elle fait des comparaisons douteuses entre sa personne et une certaine autoroute belge qui a fondu sous le soleil de plomb?
Pourquoi donc ne parle-t-elle pas de son nouveau fantasme, celui de pouvoir transformer la terre qui se trouve sous ses pieds en EAU, afin de pouvoir NAGER d'un endoit à l'autre au lieu de devoir marcher péniblement dans la chaleur?
La réponse la plus simple consisterait simplement à dire qu'elle est anéantie.
Mais ne nous contentons pas du plus simple, simplement, et cherchons à nuancer notre hypothèse de départ par la photo ci-dessous.
Jane Costello
L'équivalent littéraire des séries de l'été. A la base, je comptais les offrir pour des mariages, mais bon... Si vous êtes sages, on pourrait peut-être organiser une tournante.
Mais il n'y a pas que cela.
La pastèque
Mes parents ont une piscine. Hééééé oui. Piscine qui, à mon avis, est plus remplie que le shopping de Woluwé en périodes de soldes, ou que l'évier de notre cuisine avec la vaisselle non-lavée de ceux qui ont fait des barbecues et qui... Ah oui, zut, c'est ma vaisselle qui traine là.
Car en parlant de barbecues... Il y a un post culinaire qui s'annonce, là, d'une force mais d'une force!
Barbecue
Un habitué des barbecues
Mais pas aujourd'hui. Parce qu'aujourd'hui je suis ANEANTIE que vous n'avez même pas idée.
Et je dois faire de la vaisselle.
Booooooo.
Allez, je vous laisse avec la photo du chien.
Danio et la pastèque
Qui vole nos restes de pastèque comme si on ne l'avait pas vu, hé, l'autre.
Chien qui souffre de façon manifeste de la chaleur ambiante, avec toute sa fourrure et tout, mais qui a malencontreusement peur de l'eau... Et qui, donc, nous regarde nager d'un air bovin en attendant sa mort.
Ou un biscuit.
Difficile de savoir.

No comments: