Tuesday, December 30, 2008

J'ai rendu mon draft

Voilà, c'est fait. Je ne suis pas à 100% sure de moi sur ce coup-là - c'est un euphémisme - mais au moins, jusqu'au 3 et potentiellement jusqu'au 5, je suis en vacances. Aaaaah. Oh oui.
Je vais pouvoir ranger ma chambre. Me laver les cheveux. Et considérer le sens de la vie.
Je vais réfléchir, notamment, à la question controversée de l'espérance de vie d'une carte SIM, la mienne ayant rendu l'âme aujourd'hui. Je me suis rendue dans mon point Proximus le plus proche, comme le ferait toute personne sensée en de telles circonstances, et le vendeur m'a regardée avec respect quand je lui ai présenté l'ancêtre (apparemment). "Ah oui, ah mais on n'en fait plus des comme ça depuis longtemps" et "houlala mais c'est un des tous premiers numéros Proximus que vous avez là". Mais nul n'est irremplaçable, et il m'a donné une nouvelle carte SIM. Je garde le même numéro mais du coup j'ai perdu tous mes contacts, et j'ai perdu tous mes messages antérieur à l'acquisition de mon téléphone actuel, à savoir septembre 2007. Ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle, une mauvaise pour moi, mais une bonne pour:
- Marina, car le message compromettant qu'elle m'avait envoyé en 2002 n'est plus.
- Calla, car il n'est plus à "Calla" dans mes contacts mais bien à "Seb".
- Diane, qui m'avait un jour souhaité un bon anniversaire en me citant un recours à chefs de sens des maires et échevins de Marbais auprès de ceux de Namur, aaah que je suis triste que ce sms soit à jamais disparu.
Et je déclare officiellement que mon message le plus ancien me vient à présent de ma soeur, qui à l'époque (septembre 2007) avait écrit:
"Mon premier est le nènè de la vache, mon second est un déterminant possessif, mon tout est la bouffe qui est prête à la maison".
Mais ce n'est rien comparé au sort de mon beau mixer. Aaaaaah, le beau mixer que ma mère m'a offert pour Noël, qui - euh, attends une seconde Maman, assieds toi, lache ta tasse de thé, voiiilà, si possible trouve un coussin, c'est bon? Voici. Mon beau mixer donc, qui à sa première utilisation, a fait sauter les plombs et est parti en fumée, littéralement, il a enfumé toute la cuisine et ça puait encore ce matin.
Que s'est-il donc passé?
- La version que je donnerai au type de la garantie (Maman, ceci est la version que je vais te raconter à toi aussi): je voulais tester mon mixer, j'avais mis un truc ultra-liquide dedans, houlalala, que de l'eau et des légumes déjà cuits, et il n'avait pas tourné pendant trente secondes que pouf, les plombs ont pété, et le moteur s'est mis à fumer, et c'est sans doute l'appareil qui est défectueux, je ne vois que ça.
- La vraie version: je voulais préparer une farce à volaille, à base de marrons (moyennement cuits - moyennement mous), de petits suisses et de chair à saucisse (dont j'avais oublié d'enlever la peau). Ca ne hachait pas, j'ai un peu insisté, et bardaf, ce fut l'embardée. Toute la soirée j'ai culpabilisé à mort au sujet des marrons jusqu'à ce que Momo nettoie mon mixer et me dise "... et cette peau qu'il y a là, tout autour des hélices, c'est quoi?" Ce à quoi JK a élaboré une théorie comme quoi ce serait la peau des saucisses qui aurait bloqué l'hélice qui aurait fait surchauffer le moteur qui aurait entraîné sa mort prématurée, Maman je suis désolée, promis le prochain je ne mixe que des soupes et des légumes mous dedans.
Sur ce, si vous voulez me consoler en cette fin d'année marquée par tant de désolation domestique, vous pouvez toujours m'envoyer un sms drôle; le meilleur se retrouvera sur ce blog. Ou souhaiter un joyeux anniversaire à Gaëlle. (Ce que je ferai dès que j'aurai retrouvé son numéro; Gaëlle si tu lis ceci, sache que l'intention y était).

Sunday, December 28, 2008

C'est vivifiant, cette petite brise hivernale

Aujourd'hui nous avons atteint un historical low dans l'histoire du chauffage de ma maison. Par la présente, j'ai le plaisir de vous annoncer qu'il fait 8°C chez moi. Aaaaah c'est pas chaud, je le conçois.
Non mais il ne faut pas croire qu'on fasse ça tous les jours: on a juste éteint le chauffage pendant 5 jours, festivités obliges, mes colocs étant en vacances chez eux, et moi en train de travailler chez mes parents.
Le seul avantage, c'est que quelqu'un a mal fermé le frigo, mais que du coup il n'y a pas de dégâts.
Sur ce, je viens de perdre l'usage de mes doigts, je vais donc vous quitter sur une note positive: dans 2 jours, je suis en vacances.

Friday, December 26, 2008

The Life and Death of George the Moose

The life and death of George the Moose
The life and death of George the Moose
The life and death of George the Moose
The life and death of George the Moose
The life and death of George the Moose
The life and death of George the Moose
Dans le but de vous inspirer un message d'espoir en cette saison festive, j'ai commencé par la fin.
Edit: Je me permets d'éditer afin de vous rediriger vers la note de Noël de Boulet, qui est excellente... A bientôt pour de nouvelles aventures.

Thursday, December 25, 2008

Les meilleurs voeux de Bibil

Quelle incroyable coïncidence: Bridget Jones et moi avons le même anniversaire! Oui, le même, la même date, le même jour! Déjà que nous vivions à deux rues l'une de l'autre lorsque nous étions à Londres, qu'elle a un crush sur Hugh Grant.... Enfin j'espère que la comparaison s'arrêtera là, parce que... Pardon?
Ah oui, Noël.
Et bien, Joyeux Noël, chers lecteurs, et je vous souhaite tout ce qu'on souhaite habituellement en de telles circonstances. Ripaille, fête, guindaille, substances bibitives en toute sorte, crise de foie, et un bon moment bloggesque passé dans mes archives avec une petite tisane en espérant désespéremment de faire passer votre mal de coeur. Mis à part ça, paix, sérénité, amour, tout ça.
Et pour l'occasion vous allez pouvoir voter. Tenez-vous prêts, voici la question de Noël: laquelle, parmi les décorations kitschs suivantes, trouvez-vous la plus fantastique?
1. La pomme de pin - nid d'oiseau de Strepy
La pomme de pin-nid
2. La truite de Noël de Macy
Le poisson de Noël
3. Le Flamant Rose de Noël de Bernadette
Le Flamand Rose de Noël
Allez, je m'en retourne bosser. Car je ne suis pas en vacances, les amis, ma deadline du 7 janvier s'est abruptement déplacée le 30 décembre. Joyeux Noël à moi. Enfin la bonne nouvelle c'est que du coup j'aurai congé entre le 31 décembre et le 4 janvier.
Edit. Et le grand Gagnant est le Flamant Rose de Noël avec 7 votes. La deuxième place revient à la pomme de pin de Noël (3 votes), suivie de près par la truite (2 votes).

Saturday, December 20, 2008

En attendant Noël

Voici quelques chansons d'ambiance.

Si vous n'avez jamais vu "How I met your mother" je vous le conseille vivement!

Thursday, December 18, 2008

Noël arrive

Toutes ces lumières qui clignotent de partout, ces gros barbus en rouge à fourure blanche qui se baladent impunément, ces chansons atroces qui hantent les supermarchés, où les promos sur invendus ont été remplacées par des rayons de foie gras et de champagne... Il n'y a plus de doute...
Noël est proche.
Je me suis dit qu'il était grand temps de faire ma liste.
Hem Hem Arrrhem (éclaircissement de voix). Cher Père Noël (je trouve d'ailleurs scandaleux que ce mot reste au masculin alors que ce sont les femmes qui vont faire les courses, mais passons).
Cette année, ayant été très sage et absolument pas glandue, je - quoi? Ah mais le fait que je me sois réveillée à 9h30 aujourd'hui alors que je suis supposée être au finish pour mon projet de thèse n'a rien à voir dans cette conversation. J'ai été sage et je m'estime donc en droit de réclamer:
- Un projet de thèse au top qui m'obtiendra un financement pour les quatre années à venir
- Un île dans le Pacifique, un jet privé et quelques palmiers pour pouvoir me ressourcer
- Le sosie de Peter Petrelli pour venir faire le ménage dans l'île (ou dans ma maison ici en Belgique, mais bon dans l'île je peux instaurer le pagne comme uniforme)
- A défaut, je m'accommoderais bien d'un petit peu de soleil, non mais c'est vrai MAIS C'EST QUOI ce temps ça caille, mais je vais rester calme sinon on dira que je ne suis pas sage
- L'extermination totale de tous les nids de guêpes dans le monde
- La disparition miraculeuse des 4 kilos que j'ai pris depuis l'été
- Un projet de thèse
- Des bébés Danio (que si on ne l'avait pas éloignée de ce Jack Russel ce serait déjà fait)
- Un costume de Noël Playboy
- Le prix Goncourt pour mon blog
- Le prix Nobel pour moi-même
- Un pingouin
- Des framboises. C'est bon les framboises.
- Deux posts pour Voice of a City, j'ai pas trop d'inspiration pour le moment
- Un projet de thèse
- La paix dans le monde
- Un concours d'entrée à la Commission ouvert aux Belges
- Une nouvelle cuisine pour mes parents
- La Wii Music pour mes frère et soeurs
- Qu'on ne croie pas qu'en demandant des cadeaux pour ma famille j'attende quelque chose en retour
- La compilation intégrale de Günther
- Un projet de thèse
Mis à part cela, pas grand chose. Comme tu le vois Père Noël, je suis une fille simple qui n'attend de la vie que des choses simples, un projet de thèse par exemple, s'il-te-plaît. Sinon tu peux trouver un peu d'inspiration dans ma wish list qui se trouve dans ma sidebar. Et si rien de tout cela ne t'inspire, tu peux m'offrir des carnets de note. J'aime toujours les carnets de note.
PS: Si tu comptes m'offrir des chaussettes, je chausse du 39.

Monday, December 15, 2008

Larve

Subst. fém.
1. Zoologie: Forme intermédiaire qu'affectent certains animaux, notamment les insectes, au premier stade de leur développement, avant le stade adulte.
2. Être qui est au commencement de son existence, qui n'est pas complètement formé.
3. Par analogie: Être insignifiant, sans valeur; être vil et méprisable.
4. Gros tas mous et gras n'ayant plus la capacité ni la volonté de se déplacer autrement qu'en se trainant de façon pathétique et en se plaignant amèrement de sa condition.

Je suis retournée au boulot aujourd'hui mais c'était peut-être une erreur. J'ai le cerveau frit, la fièvre sur le come back, le nez en mode dégât des eaux, et en plus je ne fous rien. Rien. Que dalle. Je dois présenter un nouveau draft à mon promoteur jeudi. Comment je vais faire, je ne sais pas encore. Mais je devrais peut-être remercier l'état nébuleux de mon cerveau pour m'éviter de stresser à ce sujet, car il ne réalise pas qu'on est déjà le 15 décembre et que je n'ai plus que trois semaines pour terminer mon projet. Non, j'ai d'autres problèmes plus importants. Comme:
1. Je ne sais pas très bien comment je vais me retrouver en état de conduire tout à l'heure pour rentrer chez moi.
2. J'ai un cadeau à chercher plus ou moins urgemment du côté de Toison d'Or, ce qui me renvoie à mon problème numéro 1.
3. En fait je crois que je suis quasiment indéplaçable.
4. Je n'ai plus d'odorat. Plus rien. Qui dit plus d'odorat dit plus de goût. En cette période de l'année, c'est très frustrant.
5. Bien malheureusement je ne fais pas partie de cette catégorie de personne qui perd du poids quand elle est malade. Par contre je suis membre à part entière de la communauté des gens qui bouffent quand ils sont fatigués. Ce qui fait que j'ai atteint mon poids d'hiver maximal, niveau alerte rouge. En termes scientifiques cela se traduit par poids d'été + 4 kilos. La semaine officielle de la bouffe n'a même pas encore commencé. Rho zut hein va de nouveau falloir faire régime.
6. Je veux dormir. En arrêter de me plaindre, aussi. Non en fait ce sont les autres qui veulent que j'arrête de me plaindre, moi je veux juste dormir.
Boooo.

Friday, December 12, 2008

Bibil se meurt

Rhaaaaaaaaa.
(Ceci était un râle de mourrante).
(Ca fait toujours meilleur effet pour commencer une note plaintive).
Comme vous le voyez ma petite maladie se porte bien. La pharyngite s'en va, la trachéite se stabilise, et la rhinite prend de l'ampleur. Oui, la rhinite ça existe figurez-vous, je ne sais toujours pas en quoi ça diffère de la sinusite (piste à chercher: peut-être parce que c'est dans le nez et pas dans le sinus) mais en tous cas c'est pas drôle. A part un gigantesque rhume, j'ai aussi droit à des chutes de tension, étourdissements, nausée, bouche constamment sèche, somnolences, bourdonnements, enfin toutes les petites choses qui font que la vie soit meilleure.
Pas normal? Me dites-vous. Figurez-vous qu'au bout de trois jours dans un état de semi-conscience c'est ce que je me suis dit aussi.
J'ai regardé la notice de mon médicament, rubrique "effets indésirables". Bien. Je crois qu'il est temps d'arrêter mon traitement.
***
Mon cerveau vient de se faire hara-kiri, je crois.
***
Pour vous distraire de ma monotone complainte, je vais vous conter l'incroyable inventure du cadeau d'Alice. Nooon pas son cadeau de Noël, mais bien celui de son cadeau d'anniversaire, début novembre, vous voyez ce cadeau que j'ai commandé en Angleterre vers la mi-octobre.
Figurez-vous qu'il vient enfin de m'arriver. Deux mois de retard. On me l'avait promis dans les 3 jours.
Pourquoi? Et bien il semblerait que la personne qui me l'ait envoyé ait négligé un tout petit détail sur l'adresse. Tout petit, négligeable, trois fois rien: juste le pays de destination.
Le joli colis est donc arrivé à la poste, où un fringant travailleur postal l'a pris, s'est un peu creusé la tête, il n'a pas vu Belgium ni rien du tout mais il a vu Kraainem. Alors il s'est dit, logique.
Il l'a envoyé en Ukraine.
La chose m'est finalement arrivée hier avec du cyrillique partout sur l'enveloppe.
***
Bon allez je m'en vais incinérer mon cerveau là, c'est plus possible. Dans son épitaphe je dirais qu'il est décédé en Ukrainem.

Wednesday, December 10, 2008

Bibil perpétue les bonnes traditions

Vin chaud: check.
Sapin: check.
Décoration du sapin: presque check.
Mince pies: check.
Vanilla kipfern (recette familiale, c'est très bon): check.
Mandarines: check.
Froid, neige, temps dégueu: check.
Chien attardé qui ne se sent plus parce qu'on mange du boudin: check.
Bon et bien je croyais que la liste était complète; la liste de toutes les choses qui annonçaient officiellement l'arrivée de Noël.
Mais j'avais oublié le plus important. Oh! Mais comment pensais-je passer un Noël sans? N'ais-je donc aucun respect des traditions? Ah, non, moi vivante, on ne dira pas que je n'ai pas l'esprit de Noël. J'ai donc remédié à cette lacune dans la semaine.
Rhino-pharyngite: check.
Ah ben voilà, on allait presque s'inquiéter.
PS: Pour le cageot de mandarines, vous vous êtes tous trompés. Il pesait 10 kilos. 10 kilos à 2,5 euros. L'affaire du siècle, quoi.

Monday, December 08, 2008

J'ai fait des mince pies

Où, quand, comment, pourquoi? Et surtout qu'est-ce?
Les mince pies, faites à base de mincemeat, sont un plat typique d'Outre-Manche qui ressort chaque année lorsqu'arrivent les fêtes. Il y a dedans des raisins secs et autres fruits secs, zestes d'orange, zestes d'orange confits, du citron sous des formes différentes, du brandy, canelle, clous de girofles, et beaucoup d'autres choses. J'ai suivi la recette de David Lebovitz et je suis arrivée à ceci.
Mincemeat
Ma famille a goûté, personne n'est mort. Mes colocs sont restés perplexes et ils n'ont pas encore osé approcher le plat, mais dès le moment où l'un d'entre eux lance la première offensive, je vous tiens au courant.
Je vous informe également que les zestes d'orange confits se trouvent au Delhaize au rayon des fruits et légumes, là où il se trouvent les noix et autres fruits secs.
Sinon, dans un autre registre, je m'engage à envoyer une carte de voeux à qui me donne la meilleure interprétation de cette photo:
Un monstre!
J'espère pour vous que vous avez été sages et que Saint Nicolas vous a gâtés. J'ai reçu un livre de cuisine, un mesureur et une panoblie totale de renne de Noël. Je sais que pour la première fois depuis 26 ans, il est passé chez Amaury l'anglais qui, comme un hérétique, préfère recevoir ses cadeaux sous le sapin. Pourtant je ne sais pas s'il le mérite, il ne lit même pas mon blog.
Joyeux lundi, aussi. Ouéé.

Thursday, December 04, 2008

Bibil va chercher son sapin

Trouver un sapin en Belgique, c'est toute une stratégie. Jusqu'à présent, ma stratégie avait toujours porté ses fruits: aller chez Ikea, choper un des sapins à 10 euros, ils ne sont pas toujours tout beaux et tout fringants mais dans un kot étudiant ils font l'affaire.
Mais pas cette année.
Tout avait commencé normalement pourtant. Je me suis rendue chez Ikea dans la Bibil Mobile, pleine de volonté et prête à accomplir mon devoir de Noël. J'avise un vendeur, l'aborde en français - ouhla! erreur Bibil, tu es à Zaventem! - et il me répond, très peu poliment, qu'il ne vend ses sapins qu'à partir de samedi. Non mais tout est installé, hein, il est fin prêt: il a la machine, les sapins, le chapiteau, la caisse, et même peut-être une flasque d'eau de vie cachée quelque part. Mais bon, on ne vend qu'à partir de samedi, je respecte. Sauf que je ne suis pas là samedi, et que j'ai besoin d'un sapin pour dimanche, mais qu'il ne vend pas de sapins dimanche.
Fourte.
Bon, et bien ce n'est pas grave, me dis-je; tant que je suis là, je vais aller faire un tour.
Grossière erreur, Bibil, grossière erreur! J'ai commencé par trouver un cadeau kitsch pour ma cacahuète de Noël - il peut commencer à craindre. Un peu de déco de Noël, tant qu'à faire. Je me dirige vers la sortie, tout est normal, budget maximal: en dessous de 8 euros, et c'est tant mieux parce que je suis plutôt à sec, lorsque.
J'avise.
Du.
Vin.
Chaud.
Nom d'une boule! (de Noël, je précise). Du vin chaud, du vrai vin chaud suédois, vendu à un prix exhorbitant même si la sixième bouteille est gratuite! Mais Bibil, est-ce raisonnable? As-tu seulement besoin d'une sixième bouteille? D'un autre côté passer la saison sans vin chaud, Bibil, quand même, que vas-tu servir avec tes mince pies...
Et donc j'ai acheté une caisse de vin chaud.
Puis j'ai dû rejoindre ma voiture.
J'ai saisi vigoureusement d'une main mes 6 litres de vin chaud. De l'autre, les boules et le cadeau kitsch ma foi fort volumineux.
Mes mains ainsi occupées, je me dirige vers la sortie, et là je constate.
Il neige.
Oh joie! Euphorie instantanée! Mais dis-moi, Bibil, comment vas-tu faire pour tenir ton parapluie? La main droite? Ah non, elle est occupée. La main gauche? Occupée, pareil. Le nez? Le pied? Bon, il ne te reste plus qu'une stratégie: courir jusque la voiture.
Puis, constater que la voiture n'est plus là.
Oui, c'est normal: je l'ai garée dans une autre rangée.
Ah non, pas celle-là, c'est l'autre, il me faut revenir sur mes pas...
Bref. Une fois arrivée à la voiture, j'avais les cheveux aussi blancs que si j'avais pris un bain d'ouate. La neige a fondu. Mes cheveux sont mouillés. Le pied.
Puis je me décide à acheter mon glorieux sapin.
J'ai fait plusieurs endroits, oh oui! Pour essayer de trouver un budget pouvant concurrencer celui d'Ikea. Au bout de moultes péripéties, j'ai échoué à la Serre Outil asbl*, où j'ai trouvé un épicéa d'1m50 pour un prix relativement raisonnable (par opposition aux 28 euros proposés au Delhaize de Wezembeek, Diantre comme mon coeur s'est arrêté). Sauf que je me suis prise un grand moment de solitude en demandant un séquoia, "ça va être un peu difficile, ma p'tite dame".
Puis je suis rentrée chez moi et j'ai transporté mon sapin. Avec mes deux bras.
Sous la neige.
L'Histoire est une éternelle répétition.

Sinon, dans le registre des bonnes nouvelles: j'ai obtenu ma dérogation d'âge pour le [Introduisez ici le nom de l'organisme financier de votre choix] (je suis donc autorisée à postuler, ce qui ne garantit aucunement que je sois prise).

* Serre Outil asbl, chaussée de Stockel 377, 1150 Bxl. Tout près de Stockel, comme son nom l'indique. Je ne connais pas l'asbl personnellement, mais ils disent que l'intégralité des profits va aux personnes handicapées qui ont d'ailleurs coupé les sapins et m'ont très gentillement accueillie. Comme ça vous savez, au cas où vous aussi, vous cherchez un sapin.

Tuesday, December 02, 2008

Bibil et ses mandarines gratuites

J'ai commencé un nouvel article qui avait l'air très intéressant, me promettant de m'exposer les différentes théories de migration internationale, selon les perspectives économiques, sociologiques, politiques, tout ça. C'est ce qu'il fait. Oh oui, c'est ce qu'il fait.
Seulement il le fait avec des équations.
Tout cela pour vous expliquer les raisons qui me poussent à blogger à cette heure incongrue de la journée où je devrais être en train de travailler dur ou, au pire, de glander sur facebook chat.
Et je vais vous parler de ceci.
Le cageot de mandarines
D'un cageot de mandarines, si si, parfaitement. D'un cageot que j'ai eu hier au Carrefour.
Je vous explique. J'étais au rayon fruits et légumes, et train de me dire qu'il fallait acheter quelques mandarines, puis j'ai réfléchi. J'avais une fête le soir-même. J'ai des gens chez moi ce week-end, d'autres le week-end prochain, et la dernière fois que j'ai proposé à mes colocs de se servir dans mes mandarines ils me les ont vidées en une semaine. Oui je sais, c'est assez incroyable quand on considère qu'il s'agit de mes colocs et qu'il s'agit aussi de fruits, mais c'est la vérité vraie. Donc, sur le moment, je devisais avec mon auguste personne des quantités de mandarines dont j'avais besoin pour survivre l'hiver. Réponse: beaucoup.
Sur ce j'avise un cageot sur une pile de cageots, un peu en dehors du rayon, et à proximité du stock (cette information ne m'avait pas frappée à ce moment précis, mais vous verrez qu'elle aura son importance). J'arrive à la caisse. Il y a une file monstre derrière moi, la caissière essaie de faire vite, elle prend la caisse à bras le corps (oui, ça pesait lourd cette petite chose), et elle cherche quelque chose à scanner, mais en vain.
Elle fouille ses mémos de codes pour fruits et légumes, toujours en vain.
Elle prend le téléphone et appelle le chef de rayon.
C'est là que la chose m'a frappée tel le glaive de la vérité: le cageot n'était pas un objet scannable, et pour cause. Je l'avais pris dans le stock.
Sur ce la caissière expose les faits à son supérieur. Elle lui dit qu'elle a un cageot de mandarines sur lequel il n'est d'ailleurs pas écrit mandarines, mais bien "oranges de montagnes", et qu'il n'y a pas d'étiquettes. Le chef de rayon n'était pas un homme aimable; mon hypothèse est qu'il aurait rêvé d'être jongleur ou funambule et qu'à la place il se retrouve dans un supermarché. Ou bien que sa femme le bat, je ne sais pas. Enfin bref, l'aimable chef de rayon insulte presque cette brave caissière pour lui dire, mais il n'y a qu'une seule sorte de cageots, ce sont ceux d'1,5 kg à 2,5€. Elle insiste pour dire que la caisse était sensiblement plus lourde qu'1,5 kg. Le chef de rayon a riposté. Un vrai jeu de pouvoir. Je l'entendais gueuler sur son combiné pour dire que la caissière était vraiment une incapable, qu'elle ne savait même pas reconnaître 1,5kg alors que franchement il faut pas être Newton pour le voir, qu'il savait mieux qu'elle ce qui se trouvait dans son rayon, et que de toutes façons on l'appelait toujours pour rien. La caissière a donc raccroché et elle a dit, "bon, puisque c'est comme ça, je vais vous le faire à 2,5€".
Devinez combien pesait le cageot en réalité.
Allez-y, si, si, devinez, je l'ai pesé le soir-même.
Je suis drôlement fière de mon coup.
***
La réponse au sondage de la semaine passée.
Quelle est l'orthographe correcte? Brezel, Bretzel ou Pretzel? Et bien sachez que les trois réponses sont correctes. Brezel est en allemand, Bretzel en français et Pretzel en anglais. Techniquement parlant j'aurais dû écrire Bretzel dans mes posts. 50% d'entre vous étaient donc dans le bon. En revanche, 50% étaient avec moi pour me soutenir dans mon erreur. 50% restant, sachez que je vous aime.
Edit: Sachez-le, la boite de mandarines pesait 10 kilos.