Wednesday, April 30, 2008

La source de tous mes m'eau
Oh, si, il y a un bon jeu de mot dans le titre. Si si. Vraiment.
Tout ça pour dire que je suis allée voir une diététicienne aujourd'hui. Elle m'a posé une question toute bête.
"Combien buvez-vous par jour?" (d'eau, j'entends bien).
Après une intense réflexion, je lui sors un: "oh je ne sais pas, deux, trois verres par jour?"
J'ai cru voir un soupçon de consternation dans le silence qui a suivi.
"Vous voulez dire, mademoiselle, que vous buvez moins d'un demi-litre d'eau par jour?"
Et voilà.
La source de tous mes problèmes digestifs, il paraît. Je ne consomme qu'un quart de mes besoins quotidiens en eau. "Ben oui, après si je bois trop je dois aller faire pipi tout le temps", je lui ai dit avec toute la grâce et la féminité dont je sais si souvent faire preuve.
Alors je ne vous dis pas la tête de la diététicienne (très gentille, d'ailleurs, je tiens à insister sur ce point parce que jusqu'à présent la gentillesse des docteurs était une denrée rare, sauf chez celui qui a fait l'échographie, celui-là il était très gentil aussi). Je disais donc, je ne vous dis pas sa tête quand je lui ai dit que je n'avais pas forcément commencé à boire plus d'eau suite à mon entrainement pour les 20km de Bruxelles, même si je transpirais beaucoup, toujours dit avec délicatesse et poésie.
"Ben heu, je ne sais pas, je bois quand j'ai soif", je lui ai dit.
"Mais avoir soif, c'est déjà être déshydraté", me répond-elle. J'ai promis de faire un effort.
Puis nous sommes passés au chapître de ma consommation quotidienne de sucre, et là ça s'est nettement moins bien passé. Je mange trop de sucre, ça c'est incontestable, et encore je n'ai pas encore été tout à fait honnête avec ma consommation véritable.
Puis elle m'a achevée en me disant que dans les muffins il y avait de la levure, et que la levure ce n'était pas hyper bon pour le transit intestinal, sauf si j'aimais avoir des flatulences, répété j'insiste avec douceur et prose.
Noooon pas les muffins noooon!
(Dorénavant vous savez à quoi vous vous exposez la prochaine fois que vous mangerez un muffin. Je me suis dit que ce genre d'information était d'intérêt public. Surtout ne me remerciez pas.)

Tuesday, April 29, 2008

Le lundi au soleil, c'est une chose qu'on aura jamais...
Ce week-end, nous étions à Paris, il faisait beau, il faisait chaud, les gens flânaient dans les parcs, les habits d'été étaient ressortis et cela fleurait bon l'insouciance des longs congés...
Quand ont sonné les 17 heures ce vendredi j'ai tout laissé tomber et je suis partie en catimini par les escaliers de secours (ma technique pour ne pas faire remarquer mon départ); et hop, j'étais chez Sophie, et nous téléphonions à Diane pour lui dire qu'elle devait arrêter de bosser elle aussi, que Soph, Cha et moi allions la rejoindre pour lui donner quelques instructions. "Ca pue" a-t-elle répondu et ça l'a tellement perturbée qu'elle a tout laissé en suspens elle aussi.
Le week-end était fabuleux, mais j'ai conscience de l'avoir déjà dit; je raconterai tout en détail en incluant quelques photos sans toutefois enfreindre à la vie privée de la future mariée dont la culotte a été brûlée sous la Tour Eiffel.
Mais ce n'était qu'un week-end.
Et paf, sans prévenir, d'un seul coup ça a été lundi, et il faisait dégueulasse, et j'avais carrément l'impression d'un retour de vacances laborieux. Tout y était, du décallage des heures de sommeil au rattrapage des dossiers laissés en suspens par mon départ précipité.
Parce que, il faut bien que je l'avoue un jour, au quotidien, je fais pas toujours des trucs très passionants. Loin de moi l'idée de critiquer un stage que j'ai eu tellement de mal à obtenir, je suis bien traitée, je m'entends bien avec ma maître de stage et je suis dans une très bonne équipe. Mais il faut se rendre à l'évidence: je travaille dans un département financier. Qui dit département financier dit finance et comptabilité. Voilà. Ca dit tout.
Mon boulot implique de rester 8 heures par jour derrière un PC à travailler sur des tables Excel, et j'estime ma journée comme exceptionnellement intéressante lorsque je peux assister à un meeting ou descendre à la cafétaria avec un collègue. Mais ce n'est pas trop mal, pour le moment j'appartiens à la catégorie neutre des stagiaires.
Parce que j'ai divisé les stagiaires de la Commission en trois catégories.
Catégorie un: les hyper-motivés. Ils aiment ce qu'ils font et surtout, on leur donne des trucs à faire qui ont un potentiel à être aimé. Ils quittent le boulot avec regret en se disant qu'ils auraient bien travaillé davantage sur leurs dossiers. Ils se lèvent le matin heureux d'y retourner.
Très peu de gens appartiennent à la catégorie un.
Catégorie deux: les neutres. C'est la catégorie à laquelle j'appartiens. Le stage c'est relax, on arrive quand on veut, on part quand on veut, personne ne surveille ce qu'on fait. Le boulot n'est pas hyper passionnant mais au moins on passe un bon moment avec les autres stagiaires, parce qu'il faut bien l'avouer, on passe pas mal de temps à glander ensemble.
Catégorie trois: les dépressifs. Leur stage est horrible. Soit on les abandonne sans rien à faire et ils sont seuls toute la journée; soit on les traite comme le bas de l'échelle sociale, alors qu'il faut bien se l'avouer, la plupart des stagiaires de la Commission sont trop qualifiés et souvent mieux qualifiés que leurs patrons; soit le boulot qu'on leur donne est tout simplement chiant.
Tant que je reste dans la catégorie neutre, tout ira bien.
Pourvu que le week-end arrive vite.

Saturday, April 26, 2008

Diane.
Dans 7 heures on enterre ta vie de jeune fille.
Mais tu n'en sais rien.
Je te souhaite une bien bonne nuit en attendant ton réveil en douceur...

Thursday, April 24, 2008

Granulome à Cholestérine
C'est le diagnostic définitif.
Cela a mis plus d'un mois de tests médicaux, prises de sangs, IRM et échographies. Mais laissez-moi vous compter le tout depuis le début.
Le premier rendez-vous
20 mars 2008, j'ai rendez-vous avec un spécialiste hépatobiliaire. Il a une heure de retard. Normal, il paraît. Je viens avec une seule obstination: je veux garder ma vésicule biliaire. C'est très peu sexy quand on dit ça comme ça mais mine de rien on a quand même envie de la garder.
Il m'accueille, me dit à peine bonjour (Monsieur Regoute? Ah c'est vous mademoiselle), parle dans un dictaphone au lieu de me parler à moi, et je dois déduire de sa dictée ce qu'il pense que j'ai. Il me tâte le bidon, pas de douleur, il écoute mes symptômes, et il me dit: "vous avez sans doute une colique hépatique". Colique? Façon de parler je crois.
Pour vous aider je vous inclus cette définition trouvée sur internet:
"La colique hépatique est une complication aiguë de la lithiase biliaire : il y a obstruction brutale des voies biliaires, avec distension aiguë, en amont, de la voie biliaire soit principale (canal cholédoque et canaux hépatiques) soit accessoire (vésicule biliaire et canal cystique). Il s'agit d'une douleur intense souvent déclenchée par un régime riche en graisses ou un voyage."
Et il m'a dit: il faut opérer.
Opérer? m'enquiers-je
Enlever la vésicule, me répond-il
Réaction négative de ma part. Je répond: On ne peut pas juste enlever les calculs?
Réaction négative de la part du docteur: Non, c'est idiot. Si la vésicule est dysfonctionnelle il faut l'enlever, car elle produira encore des calculs dans le futur.
Fin du dictaphone.
Déprime.
"Je vous envoie juste faire quelques tests pré-opératoires" me dit-il. "Je vous rassure tout de suite: je ne vous envoie pas encore vers l'opération".
Le premier test pré-opératoire (ne menant pas à l'opération) étant l'anésthésiste.
L'anésthésiste
Je suis son premier rendez-vous de la journée, il arrive 30 minutes en retard. Moi c'est ma première semaine de boulot à la Commission et je sens que je vais déjà me faire bien voir. Il me pose des questions. "Êtes-vous enceinte?" "Fumez-vous?" "Faites-vous du sport?" "Avez-vous déjà eu des problèmes de coeur?" Il écoute mon coeur à la va-vite. Et puis viennent les quesitons cocasses. "Ronflez-vous?" ou encore "Êtes-vous allergique au latex?" Le questionnaire est rempli et il me laisse aller. J'ai l'impression que les anésthésistes ont un boulot passionant.
L'échographie
J'arrive à l'heure. Il n'y a personne au guichet. Quand quelqu'un daigne s'occuper de moi, on me demande: "vous avez la demande du médecin?" La quoi? Ah oui. Je me souviens vaguement de ce papier dans une farde en plastique qui se trouve dans mon bureau. Donc non, je ne l'ai pas. Alors mademoiselle, il vous faut un duplicata.
Je suis envoyée en polyclinique. Qui m'envoie en chirurgie hépatique. Qui m'envoie quinze étages plus haut, je ne sais pas dans quel service. On me trouve un assistant. Il me fait un duplicata. Durée de l'opération: une heure.
Du coup j'ai raté mon rendez-vous. Donc j'ai pu attendre une heure de plus qu'on me squeeze dans les horaires.
Deuxième semaine à la Commission, deux heures de retard le matin, je vais me faire bien voir.
Le docteur est très gentil, il m'échographie le système digestif (pour dire cela poétiquement) et me dit: "ce ne sont pas des calculs".
Hein?
"Je dois encore me prononcer, mais je pense qu'il s'agirait plutôt de tumeurs."
QUOI?
"Oui mais des petites tumeurs".
Niveau de stress maximal.
"Par contre je remarque que la paroi de votre estomac est très fine. Vous avez des remontées de suc gastrique, mademoiselle? Vous avez un travail stressant?"
Et je repars de là en pensant: tumeur+ulcère. J'ai fait des cauchemars horribles pendant un mois. Je me suis prise des crises d'angoisse en regardant Docteur House. Joie.
La prise de sang.
Je déteste les prises de sang. Je préfère ne même pas en parler.
L'IRM 1
Tentative numéro un. Mon rendez-vous est à 12h15. On m'appelle à 11h. "Madame Regoute? L'appareil ne fonctionne pas aujourd'hui. Je vais vous donner un autre rendez-vous". Deux semaines plus tard.
L'IRM 2
Tentative numéro deux. C'est la bonne. Je dois être à jeûn six heures avant, et comme je n'ai plus envie de crever la dalle toute la matinée comme pour chaque test médical mentionné ci-dessus, je décide de prendre un petit déjeuner.
Je calcule. Mon rendez-vous est à 1éh15. Ils ont une heure de retard de moyenne. Je peux prendre mon petit dej 5 heures avant, donc à 7h15 du matin.
Et là, évidemment, ils étaient à l'heure.
J'ai reconnu la machine des épisodes de Dr House, c'est exactement la même (sauf que dans la série c'est en anglais et on appelle ça un "full body scan"). Quand je dis exactement, c'est la même couleur, les mêmes bruits, les mêmes instructions. Sauf que ce qu'ils ne disent pas dans Dr House c'est qu'on se retrouve à moitié à poil devant le personnel médical et qu'on se sent con.
Le diagnostic final
Le docteur me reçoit aujourd'hui, il a fait son diagnostic. Ce ne sont pas des calculs. Ce sont des granulomes à cholestérine. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, voici une définition internet:
"Tumeur bénigne (granulome) provenant de la chute de cellules épidermiques (de la couche superficielle de la peau) infiltrées de cholestérol". Deux petites tumeurs de 1 à 2 mm dans la paroi de la vésicule biliaire, causées par du cholestérol.
"Ah ben heureusement que nous avons fait ces tests" me dit le docteur. "Encore un peu et vous perdiez votre vésicule pour rien".
J'en ai déduit de cette laconique phrase que j'ai échappé à l'opération.
L'étape suivante
J'ai rendez-vous avec une diététicienne.
Vous avez bien lu.
Diététicienne, avec le mot "diète" comme dans "régime". Je n'ai pas saisi tout de suite (le docteur ne me dit pas quelles sont les étapes suivantes, c'est la secrétaire qui me l'explique) mais comme ma condition est liée à mon taux de cholestérol, il va falloir me surveiller.
L'heure de la Grande Lutte contre le Cholestérol de Bibil est arrivée.
Nooooon pas les muffins noooooon!

Wednesday, April 23, 2008

Ôde à la campagne anglaise
La déco anglaise mérite-t-elle une ôde? Question existentielle que je vais tenter de résoudre par la petite composition suivante.
Hum hum hum.

Ô jolie décoration anglaise,
Qui, de motifs fleuris, jamais ne manque
Qui de tapis pleins regorge alors que ça bouffe la crasse et jamais ne la rejette
Et ajoute des lampes et tableaux insoutenables à la vue

Ah oui. Pour une fois ça ne marche pas.
Ce petit prélude pour vous montrer quelques images de la déco qu'on peut trouver quand on loue un cottage dans la campagne anglaise (en l'occurence, ici, pour les 30 ans d'Audrey, que je remercie encore).

1. Les motifs fleuris

Déco kitsch 1 - La chambre


Gaussez-vous de cette vue, je vous signale que vous pouvez quand même admirer:
- Un motif fleuri sur l'oreiller
- Un motif fleuri sur les rideaux
- Un motif fleuri sur la frise
- Une lampe de chevet à floches

2. Les tapis pleins

Déco kitsch 2 - le tapis


Je n'ai jamais compris. Si quelqu'un pouvait m'expliquer d'ailleurs cela me permettrait de ne pas m'endormir idiote. Pourquoi, mais je dis bien POURQUOI cette folie du tapis plein? Et surtout pourquoi le mettre là où passent les bottes pleines de boues, les étudiants pleins de bières, et les spaghettis pleins de bolo? Pourquoi ne pas mettre du carrelage? Et, question existentielle, comment nettoyer? (J'ai déjà dû nettoyer du tapis plein en emménageant dans ma nouvelle maison et je peux dire que la couleur de l'eau donne envie de tout remplacer par du faux plancher ikéa dans la demi-heure).

3. Les tableaux.
Oui, les tableaux. Spécialement ceux qu'on trouve dans les hôtels. Qui ressemblent à ceci.

Déco kitsch 3 - le tableau


Je vais m'abstenir de commentaires. Je vais me contenter de poser la question, comme ça, au large: qui a déjà trouvé un tableau de ce genre EN DEHORS du Royaume-Uni?

Ceci dit nulle n'est mon intention de remettre en question le charme bucolique de ce charmant week-end dans le Devonshire, bien au contraire, j'ai trouvé cette décoration exquise et pour le moins grisante. Pour ajouter une note pratique à ce post je vais d'ailleurs louer les mérites du micro-onde de la maison:

Le micro-onde


Avec une fonction rapide pour Jacket Potatoes et Curry/Chinese.

Je vais vous quitter avec la sympathique photo du pub local, et son record bibitif local: 3 1/4 de pinte bu en 42 secondes.

Le pub


Voilà qui inspire le respect. Si vous regardez bien, le verre de l'exploit est juste en dessous du panneau annonçant la chose.
Et puis l'avantage de partir loin de Londres c'est qu'on trouve des bières locales spéciales:

Otter Ale

Pour votre information, j'ai à présent un verre de Otter Ale à la maison.

Monday, April 21, 2008

Murder Party
Vous connaissez le principe de la murder party? Un jeu de rôle dans lequel chacun incarne un personnage, invité à une fête où se déroule un meurtre, et dont chacun doit trouver le meurtrier. Je vous en parle parce qu'Audrey (collègue de Voice of a City) en a organisé une pour son anniversaire (que nous lui avons souhaité joyeux, ceci dit).
L'endroit: The Juice Joint, un bar clandestin de Chicago dans les années 20. Louie Marie, le propriétaire du lieu, a récemment été retrouvé assassiné, et son épouse, ayant hérité de tout, organise une grande fête pour célébrer le succès du bar. Nous sommes 25 et un des invités va être assassiné.
Mais laissez-moi vous introduire les personnages interprétés par les auteurs de Voc.
Flora Nemetz-Gadora (Audrey), l'amante de Louie Marie, retrouvé assassiné peu après que le mari de Flora, le mob Notorious Nick Nemetz, apprenne l'adultère.

Flora Nemetz-Gadora


Dina Diva (Esmé), la chanteuse du bar, qui fera tout pour attirer l'attention d'un producteur hollywoodien présent sur les lieux. Et moi-même, Cindy Butt, la vendeuse de cigarettes, qui connait les secrets de tout le monde et en use à ses propres fins.

Dina Diva et Cindy Butt


(Avant d'aller plus loin je précise que toutes ces cigarettes sont fausses, mais obligatoires pour le déguisement).
Dès le début mon personnage avait beaucoup à faire. J'étais responsable du divorce de Flora Nemetz-Gadora (Audrey) et de Notorious Nick, à qui j'ai révélé que sa femme le trompait. Une action tout à fait intéressée, car nous avons ensuite eu une relation sulfureuse, qu'il a rompue brutalement pour me remplacer par une actrice de cinéma. Cette actrice contre qui je devais déverser toute ma haine, et celle-là même qui faisait de l'ombre à Dina Diva (Esmé). Nous l'avons insultée pendant toute la soirée, la pauvre, mais elle était tellement dans son personnage que finalement c'était très drôle. Mais ce n'est pas tout. Dans un accès de colère, j'ai tenté d'assassiner Notorious Nick en empoisonnant son verre. Il l'a su. Il a alors accusé Bernie Booze, mon meilleur ami et fournisseur d'alcool, d'avoir fait le coup et ruiné son business. Bref, c'était bien parti.
J'ai donc suivi mes instructions et un peu extrapolé dessus, diffâmé à foison la copine de Notorious Nick, tenté de récupérer l'homme en question, puis j'ai acheté le silence du barman, j'ai avoué mon amour pour Nick à Bernie Booze, qui était tout désorienté car dans ses instructions on était sensés être amants, mais pas dans les miennes, j'ai tenté de voler le rôle de Dina Diva, j'ai mis le trouble dans un couple, corrompu le maire, tenté de séduire le nouvel amant de Flora, enfin j'avais un personnage abject, mais j'ai adoré le jouer.

Puis s'est passé le meurtre.

Le meurtre!


Notorious Nick était mort. Si vous suivez bien, c'était l'ex-mari de Flora (Audrey) et mon ancien amant; nous étions toutes les deux suspectes, mais à ma grande surprise, je n'étais pas l'assassin. Parmi les suspects étaient également Bernie Booze qui voulait récuperer son business; la femme et la fille de Louie Marie, que Notorious Nick avait assassiné; la soeur de Notorious Nick, l'héritière de sa fortune, qui ne voulait pas qu'il se remarie; un autre mob; ses adjoints; le maire; et tous ceux qui étaient présents. Nous avons donc investigué joyeusement.
Et quand je dis joyeusement, j'insinue comme ceci:

VoC crew


L'officier de police nous fournissait des preuves, dont un mot de haine signé à mes initiales. Qui n'étaient pas mes initiales. Tout le monde m'a accusée à tort. Finalement, ni Audrey, ni Esmé ni moi n'avions trouvé la bonne réponse. Nous nous sommes bien amusées quand même...
Vous n'avez pas tout suivi et c'est normal. C'est le genre de jeu qu'il faut vivre pour en comprendre toutes les subtilités; même si on le comprend souvent après coup. La prochaine murder party, c'est moi qui l'organise... Merci Audrey! Et bon anniversaire!

Friday, April 18, 2008

La crémaillière est pendue
Ou, le post qui fait l'éloge de la fête du siècle. Je sais que c'est en général très déplaisant de se taper des rétrospectives de trucs auxquels on n'était pas présent, genre les vacances, tout ça.
C'est tant pis pour vous. Vous n'aviez qu'à être là. (1)
Donc. Oyez et regardez.
On a commencé par des hamburgers:
Au plus fort de la fête, voici ce que cela donnait:Nous en avons fait une soirée message. Tout d'abord pour pouvoir s'échanger des messages (logique), mais aussi dans le but dérivé de compter combien de personnes étaient venues. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, nous avons arrêté de compter après 132.

Ci-dessous se trouvent des images surprenantes du safari photo de Strepy et Fix. Comme quoi on peut toujours trouver de quoi faire un documentaire au quotidien. Ils ont commencé par la cave:

Un petit tour dans les environs où ils ont trouvé un château d'eau:
Et un poulaillier (je crois):Ils sont revenus m'annoncer la chose d'un air glorieux.
Moi: - Qu'as-tu fait, Strepy?
Lui: - Huuu elle se doute de rien
Enfin je crois que c'est ça qu'on tentait d'exprimerLa bibliothèque et le kitschissime éléphant récupéré des anciens occupants Un canard orange: (oui mais parfois il vaut mieux ne pas se poser des questions hein)
Et enfin, la soirée s'est terminée, vers 6 heures du matin, et cela donnait ceci:
Puis évidemment il y a eu un difficile lendemain le jour-même, mais en début d'après-midi.

Voilà. Je sais, mon style littéraire se porte mieux lorsque je ne tente pas de présenter des photos.
Allez zou, c'est vendredi, le week-end est à nos portes.

(1) Pour rappel l'événement était ouvert à tous et les invitations ont été diffusées de manière très large donc si vous n'êtes pas venu ce n'est que de votre faute.

Sunday, April 13, 2008

Virus, malwares et spams
Mon ordinateur a choppé un virus.
Pas un petit rhume. Pas une petite gripouille. Non. Le virus doit être de l'ordre de la pneumonie, stade terminal. Il se répand hyper vite et il détruit tout sur son passage. C'est carrément l'arsenic de la gente informatique.
En fait, je simplifie un peu la chose, il paraît que ce que j'ai choppé ce n'est pas un virus, c'est un malware, qui télécharge des virus. Ne vous inquietez pas j'ai appris ce mot en même temps que vous.
Résultat, je n'ai pas UN virus. J'ai PLEIN de virus. Il y en a partout et de toutes sortes. Des virus qui envoient du spam. Des virus qui s'infiltrent dans les arcanes du fonctionnement de Windows. Des virus qui détruisent mes fichiers. Des virus qui retiennent mes mots de passe et de cartes de crédit. C'est une épidémie totale.
J'ai chopé la chose via MSN. Le piège classique pour chopper des virus, vous allez me dire. Une erreur de jeunesse, je vous le promets qu'on ne m'y reprendra plus. D'ailleurs, si un jour j'enterre ma vie de jeune fille, j'écrirai "je n'irai plus sur msn" sur un grand panneau et je crierai dans la rue "je ne le ferai plus, je ne le ferai plus".
Bref.
Mon PC est à la réparation. Nous pensons sauver les femmes et les enfants d'abord.
Donc, heu, si je ne blogge pas pendant un petit bout de temps, c'est normal.
Je peux survivre sans ordinateur. Je le peux. Je le veux. Bouuuu non je peux paaaaas...

Tuesday, April 08, 2008

Félicitations Kanako et Laurent!
Que dire de plus devant ces superbes photos? Mis à part: comment étaient les chaussures?
Au cas où vous vous le demanderiez, c'était à Tokyo, et non je n'étais pas là, mais je partage néanmoins mon émoi avec vous. Je connais Kanako et Laurent depuis mon master à Westminster University; ils étaient déjà mariés à l'époque, mais il n'y a pas de raison de ne pas réitérer la fête même après quelques années.
Là j'avoue que je suis personnellement très jalouse de cette masterpiece de pâtisserie à laquelle j'aurais bien voué une fervente dévotion. (Remarquez cette lumière céleste juste derrière le deuxième étage, c'est un signe).
Encore toutes mes félicitations...

Sunday, April 06, 2008

Flash-back photographique
J'ai beaucoup de retard dans mes photos.
Beaucoup.
Sans plus attendre, voici, pour me rattraper, des photos de mon déménagement, début janvier. (Il y a quatre mois)
(J'ai du retard si je veux d'abord).
Détapissage, polissage, plâtrage, retapissage, peinture

Détapissons gaiement

Nous avons trouvé sur place des quantités innombrables de brol, les Petits Rien en ayant accepté la moitié, nous ayant laissé le soin d'apporter l'autre moitié à la décharge (deux mini-camionettes en tout).
Rétrospective du dialogue du moment:
Moi: Strep, tu crois que c'est... Mais qu'est-ce que...
Strep: C'est une BLOUSE! Une blouse MAUVE!
Moi: Attends, attends, il y a un autre truc...
Strep: Mais non, mais je ne rêve pas, mais c'est...
Moi: Mais c'est un PANTALON!
Strep: Mais c'est un ENSEMBLE!

Mais quels fabuleux vêtements

Strep and ze evil détapisseuse (Strep n'est pas mon coloc, au cas où vous vous poseriez des questions, il aime juste donner un coup de main).

Strepy and ze evil détapisseuse

Nettoyer, laver, récurer, rincer, purifier

Oh oui, lavons dans la joie

La petite touche finale... Des trophées de chasse, qui étaient restés là, tout abandonnés, dans le froid et dans la poussière.

Trouvé sur place

Fin de la rétrospective photographique. Janvier 2008.

Thursday, April 03, 2008

Comment ça, pas frais, mon poisson?
Ah oui. Ben le post précédent, c'était un poisson d'avril. Gaussons-nous ensemble. Huhuhu.
Il y en a eu beaucoup cette année; le lancement de la Guinness blanche, la reconversion de carrière de Gatien dans le edating (pour obtenir son business plan, envoyez-moi un email), la découverte phénoménale d'une colonie de pingouins volants par la BBC (ci-dessous), tout ça en une matinée.
Et puis la Commission a fait sa propre inside joke.
Si si.
Regardez plutôt.

Titre: Message de l’OIB

Dans le cadre de la politique du bien-être au travail, la Commission à demandé à l'OIB de faire construire une piscine dans la cour des bâtiments BREY et BRE2. Cette piscine sera destinée à l'usage du personnel de la Commission uniquement. Des travaux seront donc entrepris à partir de juin 2008. Les
bureaux du 5ème étage (Budg.D5) seront transférés au BREY et seront remplacés par des vestiaires (Femme et Homme) ainsi que des douches, un sauna et un jacuzzi.

Jusque là, c'est normal. Mais regardez la suite:

Le vendredi sera réservé à la DG Budget. De 8h à 9h, la piscine sera exclusivement réservée à l'usage du Directeur Général.
Le personnel de la DG Budget pourra utiliser la piscine sur l'heure du midi et en dehors du "core time". Les collègues ayant choisi le flexitime ne pouront pas compter le temps "Piscine" comme temps de travail. Le personnel soumis à l'horaire fixe devra convenir d'un horaire "Piscine" avec le chef d'unité en respectant les 37h30 hebdomadaires.

Et puis là ça part dans toute les directions:


Afin d'éviter tout risque de noyade, l'usage de la piscine est réservé aux personnes ayant au minimum le niveau 3, ce qui implique une maîtrise correcte d'au moins 3 nages. Des tests d'aptitude basés sur les 6 niveaux seront prochainement organisés par EPSO.

Hu. huhuhu. Non? Bon.
Je vais vous laisser sur cet agréable press release (plein de jeux de mots en anglais pour ceux qui suivent)

ENDS Europe DAILY 2512, 31/03/08
The EU must introduce individual tradable methane permits for personal gas emissions by European citizens if it is serious about curbing global warming, the European parliament will be told on Tuesday.
In an own-initiative report to be presented to the assembly's climate change committee, Austrian MEP Gastrich Ulzer, will say humans must learn from advances made in reducing methane releases from farm animals. "Those who are careful with their diet should not have to bear the climate costs of the
more flatulent members of society," his report says.
Methane is more than ten times as potent as carbon dioxide as a greenhouse gas and is regulated under the Kyoto protocol. As carbon emissions are squeezed in Europe it will become economically attractive to limit personal methane, says Mr Ulzer, an independent who sits well apart from other MEPs in the chamber.
An EU-wide "plug-and-trade" scheme is the most efficient way to do this and could eventually be integrated into the EU's existing scheme for industrial plants, he says. European commission officials sketched internal plans for individual
methane trading last year but have since sat on the idea, he claims.
Mr Ulzer will also urge more research into personal methane collection systems for use in clean power projects set up through the international Methane to Markets initiative. Mr Ulzer told ENDS he plans to raise the issue at a major European
wind energy conference in Brussels this week.

Tuesday, April 01, 2008

Je plaque tout
Ce matin, j'étais au bureau comme d'habitude, à écouter le bruit des voitures sous ma fenêtre et des talons de mes collègues féminines faisant des allez-retour perpétuels vers l'imprimante à côté de ma porte.
Jusqu'au moment où je ne l'ai plus supporté.
J'ai pris toutes mes affaires, je suis allée présenter ma démission à mon maître de stage, et je suis partie.
J'ai décidé de changer de vie du tout au tout.
J'ai commencé par changer de tête. Je me suis rasée la tête à l'exception d'un mulet que j'ai fait teindre en roux. J'ai fait un piercing entre mes deux sourcils que j'ai fait relier par une chaîne. Un peu plus douloureux, j'ai fait tatouer un muffin sur mon menton. J'ai dû revendre la Bibil mobile pour payer ce relooking mais cela mais ça en valait la peine. Cela fera très bonne impression au mariage de Diane.
Le truc c'est que je ne sais même pas si je serai en Belgique le jour de son mariage: j'ai décidé que j'allais commencer une nouvelle vie à Londres en tant que barrista chez Cafe Nero. J'ai beaucoup hésité mais Cafe Nero fait des suppléments lait de soja pas trop chers et a de très bons muffins, alors bon... Le seul problème c'est le logement, mais avec mon nouveau look je me suis trouvée des amis sur Internet qui acceptent de m'héberger si je leur ramène leur dose quotidienne. Je suppose qu'ils parlent de produits Cafe Nero que je volerai en douce.
Je m'étais dit que j'allais prendre le chien avec moi. Sorry Maman, mais je crois qu'il me manquerait trop. En prévision du voyage je lui ai fait tatouer un muffin sur le museau pour qu'on se reconnaisse si jamais on se perd.
Voilà, à bientôt pour de nouvelles aventures.