Monday, March 31, 2008

The big update
On m'a fait un commentaire comme quoi mon blog était un peu décousu. Que j'y mettais de tout sans vraiment y mettre de la substance. On n'a pas été jusqu'à me dire que c'était du n'importe quoi mais bon, tout est-il que mon lectorat (qui m'aime, je n'en doute pas) semble désorienté.
Il y a surtout une question qui intrigue, que l'on brûle de me poser sans jamais oser la murmurer ne fut-ce que du bout des lèvres.
"Bibil, mais tu fais quoi, au juste?"
Un peu comme Chandler Bing dont la profession reste éternellement inconnue, mes occupations quotidiennes restent un mystère irrésolvable.
Et bien voilà.
Dans la vraie vie, je cuisine des cupcakes et des muffins toute la journée. Je travaille dans une pâtisserie et les clients m'adulent telle une déesse du sucre, tandis que je rajoute des pépites de chocolat sur des glaçages et des framboises sur de la crème.
*soupir*
Non, en réalité, je suis stagiaire. C'est beaucoup moins sexy, directement. Considérons que dans Grey's anatomy, tous ces braves gens sont aussi des stagiaires. Mais non, vous n'y êtes toujours pas, ce n'est pas ce genre de stage.
Retirez tout le glamour et la sexitude. Retirez les beaux acteurs, le soleil qui brille toujours, les aventures sentimentales au bureau, les responsabilités et le challenge intellectuel. Vous obtenez le stage.
Ce qui revient à dire que Chandler Bing travaille dans un bureau, ça ne vous avance à rien. Où? Me demanderez-vous. Et bien, si vous me demandez vraiment du détail, vous en aurez. J'ai cumulé quatre stages depuis le mois de juillet, dont deux ONGs, une agence de communication et la Commission européenne. J'ai commencé un doctorat et je n'en suis nulle part. En gros il vaut mieux penser: stage, thèse. Il faut abstraire la substance herméneutique de la linguistique de ces deux termes, les élever au niveau de l'ontologique, y réfléchir existentiellement à un niveau métaphysique et vous obtiendrez ce qui se passe dans ma tête pour le moment: je réfléchis beaucoup sur le sens de tout cela mais je ne sais pas où ça me mène.
En fait la vie active est un peu décevante. Je ne comprends pas comment on peut appeller ça la vie "active", parce qu'on est derrière un bureau toute la journée, au mieux à taper des rapports, au pire à updater des databases en Tchèque. Je crains un peu le jour où je trouverai "un vrai boulot", c'est-à-dire le moment où je serai enfermée dans de l'administratif pour une durée indéterminée.
Sinon, j'habite Kraainem depuis le mois de juillet. Je me suis donnée pour objectif de rester une année entière en Belgique. J'habite dans une colocation de cinq personnes que je connaissais relativement peu avant d'emménager. C'est une expérience indéniablement plus réussie qu'à Londres - plus de fumeurs de joints, de flatmate dépravée, de forme de vie étrangère dans la vaisselle ou de portes qu'on devait forcer pour voir s'il n'y avait personne mort à l'intérieur.
Parmi les choses que je voudrais faire prochainement: retourner au Japon, écrire un livre, redevenir accroc d'une série télé, cuisiner toutes les recettes de mon livre de cuisine anglais, réussir à courir les 20km de Bruxelles, épouser secrètement le mec qui a joué Peter Petrelli dans Heroes, parvenir à réussir un cheesecake sans lactose, faire un tour de l'Europe.
Voilà voilà.
Maintenant que vous savez tout, je me réaccorde le droit de blogger sur mes orteils de pieds pendant au moins un mois.

Sunday, March 30, 2008

Bobo. Ah, vous mangiez, là?
(Maintenant que vous voyez combien je souffre pour réussir à courir ces 20 km, parrainez-moi, soyez généreux)

Wednesday, March 26, 2008

Le siècle, divisé d'un quart
Oui oui, c'est bon, ça fait une semaine que je n'ai pas bloggé et je m'y remets. J'ai été assez occupée ces derniers temps, et quand je ne l'étais pas, en manque d'inspiration. Ca doit être la sénilité qui me gagne.
Car j'ai 25 ans.
Voilà, ça, c'est dit.
C'est une étape quand même.
J'ai célébré cela dignement, par un killer printanier kitsch. Un killer, si vous ne connaissez pas le principe, c'est un jeu où chacun reçoit une fiche avec le nom de quelqu'un qu'il doit tuer, d'une des façons écrites sur la fiche. Lorsqu'il tue cette personne, il récupère sa fiche (et donc change de victime) ainsi que toutes les fiches que cette personne a déjà tuées. A la fin, c'est celui qui a le plus de fiches (voire toutes les fiches) qui gagne. Cette fois-ci, c'était Sophie la grande gagnante. Elle a pu repartir avec une poule en chocolat.
Petite photo d'ambiance
J'ai aidé certaines personnes à killer leur victime. Sophie devait faire s'exclamer à Diane: "c'est une blague?" ce que je lui ai extorqué en lui disant que je m'étais casée avec un *** (ajoutez ce que vous voulez ici, du moment que ça vous choque). Charles devait répandre une rumeur sur moi ce qu'il a fait. Quant à Kévin, il devait faire un compliment sur son aimée, qu'il a qualifiée en public de "unique et irremplaçable" de façon tellement mignonne qu'on a eu du mal à lui dire qu'il était mort.
Et puis le thème, printanier kitsch, c'était un peu obligatoire pour toute personne me connaissant, comme mon anniversaire tombait le jour du printemps et que je suis kitsch. Sauf qu'il neigeait dehors.
Mon coloc mettant une touche printanière sur le bonhomme de neige

Quelques touches printanièresVoilà, ce fut fun, festif, amusant, divertissant et ma foi fort enjoyable. Merci à ceux qui sont venus, à ceux qui m'ont offert un cadeau et à ceux qui m'ont envoyé leurs meilleurs voeux... Je décernerai les derniers prix du killer à ceux ou celles qui pourront me raconter leurs anecdotes dans les commentaires. Ce sont des prix comestibles. Allez-y, ne soyez pas timides.

Sur ce, je m'en vais laver mon dentier.

Wednesday, March 19, 2008

J'ai fini Heroes, saison 1
Cela m'a valu des nuits blanches et des week-ends asociaux, où j'ai regardé la chose pendant des heures d'affilée (de 8h à 14h dimanche passé, alors que je devais à fond aller faire pipi, par exemple).
Et je déclare officiellement que PLUS JAMAIS je ne me laisserai avoir par une série à suspense. Plus. Jamais. Enfin en tous cas jusqu'à ce qu'on en laisse trainer une autre à proximité de mon ordinateur.
En attendant je voudrais partager avec vous mon engouement pour le physique fort prometteur de cet avenant jeune homme:
Qui malheureusement, dans la vraie vie, sort avec la blondasse qui joue Claire Bennet (de 12 ans sa cadette, elle est née en 1989, je vous laisse faire votre propre jugement).
Bon sur ce il paraît qu'il faut que je me trouve un épisode de Grey's anatomy pour changer d'avis lorsque j'aurai vu le Dr Shepherd.
PS: Ca ne sert à rien de me spoiler pour la saison 2, je l'ai déjà fait moi-même en allant checker le synopsis sur wikipedia.

Monday, March 17, 2008

... et c'est déjà lundi.
Ventre Saint Gris.
Comme le week-end a été court.

Friday, March 14, 2008

iiiii c'est le week-end! Bon allez moi j'emballe mes affaires, ni vu ni connu, je planque mon manteau entre mon sac et mon bras, et je m'en vais comme si de rien n'était en espérant que personne n'en sache rien...
Ouééééé liiiibre je suis liiiibre c'est le week eeeeend!

Tuesday, March 11, 2008

20 km de Bruxelles
Je vais courir.
Oui, moi, je vais mettre mes chaussures de sport, mon superbe training d'aérobic et je vais trotter allègrement pour prouver au monde que je suis capable de marathoner de moitié comme les vrais.
Pour cela je m'entraine. Croyez-moi ou non, mais j'ai prévu de m'entrainer 2 fois par semaine en mars et en avril, et 3 fois par semaine au mois de mai. Je marche comme un cowboy en talons à cause de mes courbatures, mais il n'empêche, 6-7 km que j'ai faits ce week-end.
Mais l'information intéressante de ce post, c'est que je cours pour Infirmiers de Rue. C'est une association qui offre des soins médicaux aux sans-abris. J'ai déjà eu l'occasion de travailler avec eux lorsque je faisais du bénévolat dans un centre de SDF. Leur travail mérite d'être soutenu.
Et c'est là que j'effectue une harmonieuse transition vers le petit bouton Paypal que vous allez trouver en bas de cette page. Parrainez-moi pour eux pendant ces 20km. Plize.






Ou par virement au 340 1310438 06 avec la mention "20km de Bruxelles".
Ou alors apportez-moi des muffins sans lactose et sans gras entrant parfaitement en harmonie avec un régime pour le foie. Ca n'a rien à voir. Je sais.

Sunday, March 09, 2008

Je suis foutue.
Alors même que j'ai commencé le stage à la Commission.
Alors même que, par voie de conséquence, mon temps libre se trouve drastiquement réduit à 4h le soir et 48h le week-end.
Alors même qu'une grande partie de ce temps libre est prise à socialiser, entre autres avec les nouveaux stagiaires de la Commission.
Alors même que l'autre partie de ce temps libre est prise par mes cours de sport et par mon entrainement aux 20km de Bruxelles.
Alors même qu'en plus de ça je dois terminer de traduire un texte pour mon promoteur et écrire un article pour cafebabel d'ici la fin du mois.
Alors même que je dois organiser tous les voyages que je vais faire d'ici le mois de juin (bon là j'exagère un peu la chose, je seulement dois réserver des billets Eurostar) et mon anniversaire.
Alors même que, vous l'aurez deviné, je suis hyper occupée et hyper en retard.
Alors même que tout cela, oui.
J'ai commencé à regarder Heroes.
Et nom d'une bacille venimeuse, COMMENT ON FAIT POUR DECROCHER de l'histoire? Parce que ça ne sert à rien d'éteindre l'ordinateur, j'ai mon cerveau qui se fait des films de fous, je n'en dors plus la nuit, j'y pense sans arrêt, et vas-y que c'est pratique pour se concentrer sur la traduction d'un texte juridique, alors du coup je regarde l'épisode suivant...
Je suis foutue.
Rha et on est déjà dimanche soir.

Wednesday, March 05, 2008

Bibil, l'exterminatrice de bas collants
Mes bas collants ont une espérance de vie de 3 heures. Sans déconner. A chaque fois c'est pareil, au début je me balade tranquillement avec mes bas tous neufs dans lesquels je viens d'investir une fortune. 3 heures plus tard, je me frotte les jambes l'une contre l'autre, et paf...
... gros suspense...
... La fermeture de mes bottes vient se prendre dans mon collant, et vous devinerez la suite: une rayure énorme comparable au grand rift africain.
Prix du collant: 9 euros. Durée de vie du collant: 3 heures. Ca fait la deuxième fois en deux jours. C'est un message céleste: Bibil, arrête les collants, retourne au pantalon, tu verras c'est plus économique.
[Si quelqu'un cherche quelque chose à m'offrir, je prends toute paire de collants en taille 3, merci bien]

Tuesday, March 04, 2008

2 Girls in Paris
(Lolo était là aussi, mais il sera représenté par un verre d'alcool dans ce post)


Thalys!


Vous ne rêvez pas. C'est bien Kanako que vous voyez sur la photo ci-dessus. Diantre, quel retournement de situation, Kanako que je suis allée voir au Japon? Etait en brève visite à Paris, hé oui... Cela va sans dire, je me suis déplacée pour l'événement.
Que font deux filles et un Français lachés dans Paris? Ils commencent par s'assoir autour d'un petit café, il y aurait eu quelques croissants s'il n'avait pas été déjà 11h...

Un petit café - croissant


Puis nous avons déambulé un peu partout dans Paris, à pied comme dans chaque ville que nous visitons avec Laurent, avec le but précis de trouver un restaurant corse. Un repas corsé (huhuhu) qui s'est terminé par un petit verre de Myrthe offert par la maison... Allez au diable le régime hépatique, la myrthe ça ne se refuse pas, ni le deuxième verre, ni même le troisième, et le quatrième non plus... Tout ça offert avec les compliments de la maison, et du serveur par la même occasion, qui s'est permis quelques remarques grivoises sur le fait que Lolo était seul avec deux femmes et que la myrthe était - soit-disant - aphrodisiaque.

Et un petit coup de myrthe

Et ensuite nous avons fait du shopping. Beaucoup de shopping. A beaucoup d'endroits différents. Que dire de plus? Nous avons fait une pause thé près de la tour Montparnasse (infernale) lorsque tout à coup il s'est mis à pleuvoir. Nous avons mangé des moules et des frites le soir. Ce fut bref, mais fort sympathique. Comme quoi la distance n'est pas grand chose, parfois... Kanako et moi vivons à l'autre côté de la planète mais sommes arrivées à nous voir deux fois en six mois!
En nous quittant nous avons fait des paris. J'ai parié que la prochaine fois qu'on se reverrait, Sarkozy aurait un gosse, elle a parié que la prochaine fois que nous nous reverrions il serait divorcé. Lolo a parié sur les deux.