Tuesday, February 13, 2007

Et voici venir la monstrueuse femme-serpillière...
C'est moi les amis, c'est moi! L'énergie d'une loque, le look d'un torchon et la sexytude d'un rouleau de papier WC... Qui se déchire d'une quinte de toux toutes les dix minutes et se gave de céréales à même la boite parce que pas la force d'aller me cuisiner un vrai truc.
Alors, je me suis dit, en cette spéciale occasion, je vais en profiter pour vous offrir une minute de lamentation.
Plainte numéro un: Pourquoi, alors que je me targuais si fièrement d'avoir résisté pendant deux semaines à l'épidémie de grippe londonienne, est-ce que j'en chope une dès que je pose le pied en Belgique? (Remarque bien Gwen, j'ai pas dit à cause de Kévin, je laisse le doute planer... J'espère que ça te fait plézir).
Plainte numéro deux: Pourquoi est-ce que je me sens toute courbaturée alors que tout ce que j'ai fait c'était me vautrer dans mon lit?
Plainte numéro trois: allez, je vais vous fournir un extrait de Wikipedia pour vous faire comprendre.

Influenza: In humans, common symptoms of influenza infection
are fever, nausea, vomiting, sore throat, muscle pains, severe headache, coughing, and weakness and fatigue.[1] In more serious cases, influenza causes pneumonia, which can be fatal.

Mis à part le fait que je trouve cette dernière phrase très sympathique, je puis ajouter à ces symptômes: vachement mal aux poumons, sa mère la p*te (la mère du virus, je précise). Sommeil interrompu par des quintes de toux et des nausées, sommeil rendu impossible par des maux de tête, sommeil contrarié par les ouvriers qui bossent en bas dans la rue. Mal aux dents, mal aux yeux, plaques rouges un peu partout sur la peau (super sexy), bleus aux articulations, rhume, chaud et froid, et j'en passe encore des meilleures.
Plainte numéro quatre: j'ai comme la bizarre sensation que le docteur n'est pas très sûr de son diagnostic (et que fondamentalement il n'en a pas grand chose à cirer). J'en veux pour preuve cet échange d'email avec Esmé, qui m'a très gentillement expliqué le diagnostic final de mon médecin: "flu-like illness with dysoxia". Ce qui donne (Esmé tu me permets de publier un bout de ton email):

Ben en fait, il en sait rien du tout... Parce que flu-like, ca veut dire
qu'il sait pas ce que c'est, et dysoxia, c'est juste pour dire que tu as du mal
au niveau respiratoire, ce qui peut etre la bronchopneumonia dtil etait pas
sur!!!!


Et enfin plainte finale numéro cinq: je loupe le jour de la Saint Valentin. (aha vous aimeriez bien savoir si j'avais des plans n'est-ce pas). Y a plein de chouettes trucs organisés partout ce jour-là. Enfin, si je peux me permettre un jeu de mot vaseux, pour moi ça se terminera sous la couette! (Hahahaha... Non? Bon mettez ça sur le compte de la fièvre).

4 comments:

maman said...

nous pensons à toi... et compatissons

manu said...

Bibil, toujours avec une touche d'humour :-) Guéris vite! Je pense à toi!

Patricia said...

Courage miss,
mon crédo quand je suis malade: pour se réconforter il faut une bonne tasse de thé bien chaud avec une bonne grosse cuillère de miel et pourquoi pas une petite lampée d'un alcool de ton choix, le tout suivi par une énorme sieste bien au chaud! Et tout ça c'est bien sur très homéopatique!
Je pense bien à toi.Guéris vite.

Alice said...

ah tiens on partage les plaques rouges mnt?