Tuesday, January 24, 2006

Ceci est un orgasmatron.Copyright Ollie, mon nouveau flatmate. Cela fonctionne un petit peu comme le principe du genoux (largement expérimenté l'année passée, pour ceux qui s'en souviennent). Sauf que cette fois-ci, il s'agit de faire des guilis sur le cuir chevelu. Comme ceci.
Je revenais tranquillement d'un troisième repas à un autre flat (oui oui je sais, je suis au régime), et j'ai débarqué en pleine explication de ce qu'était un orgasm à une de mes flatmates chinoises qui ne connaissait pas le terme.
A part cela... mon cours d'Online journalism est épuisant. Toute la journée passée sur un ordi. Cette fois-ci nous avons appris les bases de Dreamweaver. Au moins, je peux le rajouter sur mon CV, à côté de Qwark Xpress appris au premier trimestre, In Design que j'apprends maintenant et Photoshop que j'apprends d'ici deux semaines. Je sais que certains vont rire mais bon il faut bien les apprendre un jour.
Nous avons réparti les rôles au sein de l'online magazine que nous allons créer et je me suis (volontairement) proposée en tant que tech. designer. Je fais équipe avec deux geeks Chinois dont l'attitude face à l'ordinateur a qqch d'Alexis ou de FX... Mais enfin au moins je suis sûre que je vais apprendre.
Et enfin, finalement, on m'a acceptée comme freelance à http://www.cafebabel.com. C'est un magazine online réalisé dans différentes langues dont les articles parviennent de l'Europe entière. Je ferai un travail bénévole et francophone, mais que je pourrai mettre sur mon CV. Mes travaux commencent déjà à s'accumuler, mais cette fois-ci ils sont plus basés sur la pratique, ce qui est une bonne chose car me permettra peut-être de faire paraître des articles écrits pour les cours... Enfin, on verra bien.

Tuesday, January 17, 2006

Les cours ont recommencé. Aujourd'hui, il s'agissait de notre cours d'Online Journalism, dont vous entendrez probablement encore parler puisque vous pourrez directement accéder à nos travaux sur internet. Le projet du cours est de construire des magazines internet.
Aujourd'hui, en guise d'introduction, on nous a simplement fait travailler à des blogs. Insulte! Moi, une bloggeuse invétérée et fortement attachée à ma langue maternelle, créer un blog en Anglais! Où je serais réduite à écrire mon tout premier post, comme une novice! Où tout le monde va pouvoir bien rire de mes fautes de langue si cela venait à être découvert...
Mais j'ai cédé. Le prof a avancé des arguments très convaincants, comme le fait que de futurs employeurs puissent me demander mon blog pour pouvoir cerner mon style, ma personnalité, et pour pouvoir lire des articles que je n'ai pu éditer. Je vous donne l'adresse, http://sybregout.blogspot.com. Seulement, il faut me promettre de ne pas se moquer de mon Anglais, et si vous remarquez une faute, me le signaler DISCRETEMENT par email (et pas dans un commentaire, à la vue de tous) pour que je puisse éditer au plus vite.
Cette partie-là, la création de blogs, c'était fun.
Et puis, ce fut l'horreur.
Nous avons dû lire les blogs les uns des autres.
Un par un.
Nous sommes 34.
Le cours devait officiellement se terminer à 17h. Il a fini à 18h30. Moi, en attendant, je mourrais de faim, fantasmais sur le dîner que j'allais me cuire et j'ai bien failli le manger cru en rentrant tellement je n'en pouvais plus.
Ceci dit, quelques blogs méritent quand même de l'attention. Notamment celui d'Amity,Californienne, ou encore celui de Jenny, Chinoise. J'observerai le développement des 32 autres avant de les signaler.

Sunday, January 15, 2006

Ceci est un post que j'ai tenté d'envoyer hier à 17h. J'avais passé plus d'une heure à uploader les photos, mais ma connection internet ne m'a pas permis d'en faire plus.
J'en profite pour dire que msn aussi devient un vrai cauchemar... Je ne reçois pas vos messages, vous ne recevez pas les miens, et les deux côtés ont l'impression d'être niés. CE N'EST PAS MA FAUTE c'est cette connection de m***.

Post Samedi 14/01/2006

Hier, nous avons commencé la journée par visiter l'exposition de Rubens à la National Gallery. Maman peut constater que je fais (quand même) un peu de culture... Accompagnée de Eyglo (Islande), Kanako (Japon) et Rania (Egypte). Elles ont commencé par réaliser que Rubens était "Belge" c'est-à-dire qu'il venait d'Anvers - anachronisme notoire. Puis par souhaiter retourner à cette époque glorieuse où l'idéal de beauté était de grosses fesses et une petite poitrine... Aaaaah, les bonnes valeurs de nos ancêtres...
Afin de nous rapprocher un peu plus de cet idéal ancien, nous sommes remontées jusque Leicester square où nous avons dévalisé un café-pâtisserie-glacier. Trop de choix, pas assez de volonté? Voici ce que cela a donné:

Je n'ai plus besoin de vous expliquer qui est qui.

Puis, nous nous sommes improvisés un cinéma, où nous sommes allées voir "Memoirs of a Geisha". Kanako l'a fortement critiqué, tout d'abord parce que les deux actrices principales étaient chinoises (or, les Asiatiques me le répètent assez, les Chinoises et les Japonaises ont des physiques différents), et ensuite parce qu'un tas de détails rendaient le film moins crédible point de vue historique pour le rendre plus spectaculaire point de vue Hollywood.

Moi, j'aimais bien, consciente d'être une Occidentale ignorante et une spectatrice passive.

Lorsque je suis rentrée au kot, je me suis fait accueillir à coup de caviar, de vodka et sur le son de TATU. C'est là que j'ai su que l'on célébrait le Nouvel An Russe. Le retour ne faisant pas partie de la fête (tout le monde habite le même immeuble), nous avons tous un peu abusé de tout, parlé de trop, mais peu s'en souviennent. Cela s'est terminé en danse russe - vous savez, cet espèce de French-cancan accroupi au rythme des "Hey Hey" de vieux bourrés. (Et oui Alice: C'est comme ça qu'on se réchauffe en Russie).

Par contre, je ne sais pas si c'est la vodka ou bien cet espèce de hareng moscovite, mais nombre de mes cokotteuses n'avaient pas l'air glorieuses ce matin. Il est 17h, la cuisine est ravagée (le fait que certains aient joué au cosmonaute sur la table n'a rien arrangé).

Thursday, January 12, 2006

Hé oui, toutes les bonnes choses ont une fin, et voici presque une semaine que je suis rentrée en Angleterre.
J'ai commencé l'année par une visite à Chinatown. J'ai acheté des algues (et je sais dès à présent cuisiner cette délicieuse soupe dont je vous ai tant parlé). J'ai aussi fait acquisition de chrysanthèmes à mettre dans le thé: de vraies fleurs qui flottent dans la tasse, c'est assez perturbant, mais c'est pas mauvais et a, paraît-il, de nombreuses vertus.
Et je me suis pesée.
Arg.
Mais c'est un drame.
Heureusement, la soupe aux algues est réputée comme peu calorique.
Ici, tout le monde est relax: les assignments sont rendus, les cours n'ont pas commencé, tout le monde cuisine pour tout le monde, rend visite à tout le monde. Moi-même, j'ai testé pour vous la socialisation selon la méthode Merriman: j'ai cuisiné des centaines de cookies et je les ai distribué à qui mieux mieux.
Et ma petite Maman adorée est venue me rendre visite. En bonnes Belges, nous avons inauguré son séjour par un lunch à Belgo; puis, nous sommes allés voir l'exposition des Trois Empereurs (de Chine, dynastie Qing, si ça rappelle qqch à certaines). Après un copieux repas chez Yo! Sushi, nous sommes allées voir The Phantom of the Opera (the musical).
Le repas chez Yo! Sushi
Si vous avez vu le film, ne vous arrêtez pas à votre première impression: cette comédie musicale était de loin la meilleure que j'ai vue jusqu'à présent! Nous étions placées à l'endroit où le chandelier est supposé tomber sur le public, très impressionnant. La mise en scène était étonnament astucieuse (mais d'un autre côté, ils ont eu 20 ans pour la paufiner) et les acteurs chantaient et jouaient exceptionnellement. Je recommende chaudement.
Nous avons dormi à un bed and breakfast typiquement anglais. Désolée de mettre fin aux rumeurs sur goupil.be: c'est avec ma mère que j'ai passé la nuit.
Le lendemain, après visite de mon campus et un peu de shopping, nous sommes allées voir l'exposition Henri Rousseau, que j'ai adorée. D'ailleurs Maman a eu la gentillesse de m'offrir une mug du tigre surpris.
Et puis voilà, ma petite Maman est partie, alors pour me consoler j'ai eu droit à des espèces de loukoums grecs au goûter et à un plat norvégien (traduit comme "sour cream porridge") pour dîner.
Et aujourd'hui, j'ai fait l'acquisition de cette petite merveille:
Hé oui, un iPod de 30 GB, offert par Maman que je remercie.
Réactions:
Seb: "Ca en fait des mix, ça"
Valérie-Anne: "Aaaah trop cooool moi aussi on est soeur d'iPod"
Anonyme (je me permets de ne pas citer son nom): "Ah oui, c'est le truc pour parler par internet?"
Eyglo: "Are you having it in pink?"
Je l'ai pris avec iBass (ouais ben haut-parleur quoi) et avec une protection rose.
Et là je m'écoute un petit Seb Mix.

Tuesday, January 10, 2006

Vous n'en avez pas fini avec les photos de mes sports d'hiver.
Il faut que je vous montre en avant-première les photos du Flambant Neuf reconstruit.

Voici une vue panoramique générale des chalets d'Arcs 1600. Le nouveau chalet Rolin se trouve tout à gauche, celui avec deux triangles. Admirez au passage comme il fait beau.


Le voici en plus près. Admirez au passage l'épaisseur de la neige sur les balcons.
Pour les habitués de l'ancien chalet, il faut dire que le nouveau lui ressemble fort de l'extérieur, mais est assez changé de l'intérieur. Tout d'abord, tout est neuf et sent le bois frais, comme quand on vient de monter des meubles de chez Ikea. Il y a plus de lits (13 à 16 personnes) et de salles de bain/douche (5). La cuisine a été agrandie d'un mètre, et le poêle (sources de tous nos malheurs) a été, pour le dire de façon diplomatique, déplacé et temporairement en attente d'être construit.

Dès notre emménagement, nous avons dû dealer avec un problème majeur: les meubles. Certains n'ont pas pu être livrés par voie routière à cause d'un enneigement précoce et ma foi fort épais. Ce qui signifie: les monter à pied. Oui, mais sans qu'ils ne touchent la neige, sinon cela les abîme.

Koh-Lanta version hiver.

Et voici quelques photos générales de l'intérieur du chalet:

Salon, bar et cuisine

La vue depuis le salon

La chambre de Maman.

Voici qui s'annonce prometteur pour nos futurs séjours, réservés évidemment aux skieurs qui ne craignent pas une petite Comborcière pour se mettre en jambes.

Sunday, January 08, 2006

La suite du séjour en images.
J'adoooore les photos de la montagne en hiver, donc vous n'y échapperez pas. Peu d'entre vous auraient pu supporter ce que j'ai fait endurer à Emilie lorsque j'ai eu ma phase de "faisons des photos de la nature".
Hé oui, il fallait me l'interdire, mais je l'ai fait quand même, j'ai emporté mon appareil photo sur les pistes. Et à présent, ma meilleure journée de ski est inscrite dans les annales.

Tout d'abord quelques images de notre excursion en hors-piste à travers les sapins de Peisey. Première image: je m'apprête à m'élancer pour créer ma trace. Seconde image: Emilie a préféré prendre un bain de neige.Tout cela s'est terminé par une montée à l'Aiguille Rouge, 3200 mètres, et environ -16°C ce jour-là (un record de chaleur, étant donné qu'il a atteint -28°C quelques jours auparavant). A ma gauche, le Mont Blanc.Et pour finir, je vous épargne en ne vous montrant que deux de mes "photos nature" (et pourtant le désir est fort de vous en faire profiter plus longuement). Emilie constatera que je n'y ai mis qu'une photo de sapin. Si vous en désirez plus, contactez-moi :-) Cela fait de très jolis fonds d'écran.

Pour des photos compromettantes d'Emilie, vous pouvez également me contacter. Je vous les ferai parvenir sous pli secret, moyennant prix généreux.

Friday, January 06, 2006

Re-bonjour à tout-le-monde, après deux semaines d'absence me voici de retour...
Quelques informations pratiques. La première est que j'ai skype, mon pseudo est sybregout. Vous êtes priés de m'ajouter pour que je puisse faire usage du magnifique casque écouteurs-micro spécial skype que j'ai reçu pour Noël, avec lequel je ressemble à une standardiste belgacom.
Deuxième info: je vais attacher en lien les blogs de mon cours. Celui de ma section print est plutot mort mais celui de la section broadcast est pas mal alimenté pour le moment. Il fonctionne comme un album photos commun; vous pourrez y voir des photos supplémentaires si ce blog ne vous suffit pas.
J'en viens au vif du sujet; un sujet qu'il me faudra développer en plusieurs posts d'ailleurs, au plus grand plaisir de Diane-qui-ne-laisse-pas-de-commentaire-parce-qu'elle-ne-sait-pas-quoi-mettre.


Sports d'hiver 2006- Arcs 1600 - épisode un


Par où commencer? Le mieux serait d'abord vous introduire aux occupants du chalet nouvellement construit...

Tout d'abord la famille Regout, à savoir Papa, Maman, moi-même, Guillaume et ses 5 potes, et Emilie (cousine).

Guillaume et ses amis, se surnommant "Les Bédouins", que nous avons resurnommés "Les moules"

Ensuite la famille Merriman au complet qui est restée jusqu'au 1er janvier seulement, à savoir Macy, Bernadette, Gwen (en blocus), Nicho (cfr photo ci dessus) et Julia.

Gwen, Emilie et moi.

Et une photo où Emilie sourit.

Comme vous pouvez le constaster sur cette photo, le temps a été superbe, sauf deux ou trois jours de neige. Je n'ai presque pas souffert du froid, contrairement aux autres années. Neige abondante, pistes excellentes... J'ai rarement manifesté tant d'enthousiasme au ski.
Dès le premier jour, j'ai amené Emilie et Gwen sur Comborcière, agréable petite piste noire dont certains se souviendront. Elles ont adoré et en ont redemandé. Quel surprise! Et quel contraste avec mes vacances de ski précédentes! Et dire que quelques années auparavant, ce petit geste (partant d'une bonne intention) m'a valu la mauvaise humeur des mes compagnons de ski pendant tout le séjour (et Strepy me râle encore dessus à l'heure actuelle)... Aaah les joies des pistes noires et des hors-pistes m'avaient si longtemps été refusées que mon niveau de ski en a cruellement pâti. Rattraper mon niveau précédent est devenu une de mes bonnes résolutions.

Ah en parlant de bonnes résolutions: j'ai décidé d'apprendre à cuisiner. Oui, parfaitement, à cuisiner comme dans les livres de cuisine. Mais ceci n'est qu'une parenthèse.

Voici une photo de moi avec mon masque de neige, je prends les devants de ceux qui souhaiteraient la publier sur goupil.be et vous l'offre en exclusivité. Mais il est pas si terrible ce masque...

Et enfin une photo d'ambiance bien sympathique, Guillaume et Pepito dégustant du Jello (au petit déjeuner?)

Suite au prochain post.