Sunday, October 30, 2005

Diwali, Divali, Dewali ou encore Deepavali... Festival indien célébré chaque année pendant le mois hindou de Aippasi, c'est-à-dire maintenant. Concrètement, cela se traduit par des processions de lampions ou par des feux d'artifice (dans une introspection vers la lumière et vers la vérité, me dit-on). C'est aussi un festival où les indiens vont aux temples, offrent des cadeaux et où les indiennes mettent des beaux saris. En tous cas, c'est très joli. Pour plus d'informations, voir http://members.tripod.com/~jennifer_polan/diwali.html
Ce qui fait que l'ambiance studieuse se relache un peu. C'est aussi la fin du Ramadan. L'échéance d'un de nos essays a été postposé. Le virus qui s'était logé dans mon ordinateur a été éradiqué de manière définitive.
Tout cela ne pouvait que se célébrer autour d'une bonne Leffe.


Hier, samedi, j'ai eu une autre grave prise de conscience.
Je n'étais pas encore allée faire de shopping chez GAP.
Branle-bas de combat, je saisis mon téléphone, et une heure plus tard je débarque avec Tania à Oxford Street pour cinq ou six heures de shopping ininterrompu.

Si jamais vous croisez ce magasin, n'y entrez pas. Vous ne pouvez que vous faire du mal. La moindre écharpe est à £300, et comble de malheur, elle est pas laide du tout cette écharpe, mais pourquoi elle est si chère, etc. En plus, leur chocolat n'est même pas belge. Non, suivez mon conseil, on est bien mieux chez GAP.

Mercredi, je suis allée voir Billy Elliot (la comédie musicale), gentillement invitée que j'étais par des amis de mes parents.

Je vous le conseille vivement. J'en reste encore sans voix. Voici une photo prise sur internet.

* Réponse au petit sondage d'opinion lancé la semaine passée *

En Belgique, nous parlons Allemand. Bravo Freedom, tu avais deviné juste.

D'ailleurs, beaucoup d'étudiants chinois pensent que la Belgique est une province de l'Allemagne, située aux environs du Danemark ou des Pays-Bas. Pays de la bière et de joyeux lurons en sabots et en habits traditionnels, la Belgique est un pays heureux où les jours se passent paisiblement dans une ambiance de folklore bruegelienne.

Récemment, la Belgique est devenue bilingue (Allemand-Anglais), car elle abrite les institutions européennes auxquelles elle est farouchement attachée.

Les étudiants américains poussent encore plus loin la réflection. Tous les Belges ne possèdent pas l'éléctricité. Ils jouent de l'accordéon au milieu de vertes pâtures où se profile immanquablement un moulin ou une abbaye (les deux sont essentiels à la fabrication artisanale de la bière). Mais les Belges parlent quand même une sorte de patois Anglais, d'ailleurs qui ne parle pas Anglais?

Autre version, fortement partagée au sein de la communauté indienne: oui, il y a des gens qui parlent français en Belgique. D'ailleurs, c'est bien connu, la Belgique est une ancienne colonie française. Les francophones sont hautement éduqués, fins connaisseurs de vin et amateurs de fromage. D'ailleurs, ils apprécient beaucoup le chocolat Côte d'Or qui est français, et lisent le Monde, Libération ou Le Figaro.

Bon, évidemment, c'est un peu caricatural tout ça. En tous cas, ce qui est sûr, c'est que tout le monde ignore que plus de la moitié des Belges parlent le néerlandais, que la Belgique est un royaume ou encore que de temps en temps la paisible vie des Belges est agrémentée d'une petite grève par-ci par-là.

J'attends de vous voir la semaine prochaine.

Tuesday, October 25, 2005

Desolee d'avoir pris tellement de temps pour updater mon blog. Internet ne marche de nouveau plus et je dois aller en bibliotheque pour y acceder. Ce qui explique aussi le manque d'accents, du a un clavier qwerty.
Cette semaine, de nouveau, assez occupee. J'ai rendu un essay et un article. Je rends encore un essay lundi, et puis j'aurai un peu de temps libre. Enfin, c'est peut-etre mieux que de passer mes soirees a faire des equations pour atteindre 28 (il y en a plus d'un qui devrait se sentir vise...).
En attendant, l'ambiance au kot est celle d'un blocus. Cela donne parfois ceci:

Si ca rappelle des souvenirs de blocus a certains...

Comme vous pouvez le constater, j'ai reussi a trouver une fan assidue de smile. Nous nous montrons mutuellement nos collections et sommes jalouses l'une de l'autre. D'ailleurs, la semaine passee, nous sommes allees a Sainsbury's et nous avons trouve ceci:

Non, nous ne l'avons pas achete. Oui, les gens nous ont regarde bizarrement quand on a pris cette photo dans le supermarche.

Ceci dit, un petit sondage d'opinions qui peut vous interesser. A votre avis, quelle(s) langue(s) les etudiants internationaux pensent-ils que nous parlons en Belgique? Reponse la semaine prochaine...

Et puis, comme Seb l'a fait gentillement remarquer il y a quelques semaines, je n'avais pas encore fait decouvrir les instants nutella a mes cokotteurs. Rassurez-vous: c'est chose faite...

Enfin, je suspecte que ce n'etait pas son premier instant nutella, etant donne qu'il en a aussi un pot dans son armoire.

Merci Maman pour ton postpack de speculoos et pour ton autre postpack de chocolat suisse et aussi pour tes postpacks de chaussettes. Merci Eliane et Alice pour les photocopies de livres de l'UCL, merci Papa pour ton envoi de journaux belges. Vous etes des exemples a suivre.

Je reviens en Belgique le 4 novembre et je pars le 7. Avis a la population.

Saturday, October 15, 2005

Tout d'abord, je tiens à remercier ma petite Maman pour son généreux postpack de chaussettes. Je vous invite tous à suivre son exemple.

Cette semaine, l'eau chaude est revenue, le chauffage est enfin branché, l'alarme incendie est réglée, les ascenceurs ne sont tombés qu'une fois en panne, bref, tout semblait s'être arrangé. Jusqu'à hier. Soudainement, au moment critique des travaux à rendre, la connection internet nous a brutalement été retirée, Dieu seul sait pourquoi. J'en connais certains qui seraient devenus fous... Enfin, heureusement, j'avais sauvegardé le dernier seb mix, ce qui m'a permis de prendre mon calme en patience.

A part cela, semaine assez occupée. Les deadlines se rapprochent, les travaux s'accumulent, les livres ne se lisent pas assez vite, etc. J'ai réalisé ma première interview. J'ai également reçu les points de mes premiers travaux. Bref, Bhakti (Inde), Dyah (Indonésie) et moi étions toutes trois très déprimées mercredi soir. Déprimées comme cela.

Heureusement nous avons eu la bonne initiative de quitter le campus et d'aller manger à Londres. Nous étions de nouveau très contentes.

Rien de tel qu'un énooooorme fish and chips et une bière tiède pour se remonter le moral. Comme quoi, j'en reviens toujours à la même citation, la nourriture... Bref...

D'ailleurs Shirley a encore cuisiné sa soupe aux algues. Cette fois-ci, j'en ai pris une photo.

Je vous explique. En haut, un petit bol de riz cuit dans la machine qui ressemble à un cochon. Dans le grand plat, une omelette aux champignons avec du poulet soja et des légumes frits, du bacon et d'autres ingrédients en provenance directe de Chinatown. Puis la soupe aux algues. Avec des algues et un oeuf. Malgré les apparences, c'est très bon.

Et voici plus de détails quand à mon trafic illicite de bières belges (emballées dans les sachets plastiques) et de chocolat. C'est passé à la douane, je me demande toujours comment. Maintenant, imaginez le poids de cette valise... Puis imaginez que la roue arrière droite explose en cours de route. Heureusement, de jeunes hommes très serviables m'ont aidée à porter cela dans le métro.

Voilà, rien de plus palpitant cette semaine, mis à part de très courtes nuits de sommeil, un peu comme en blocus quand j'y pense (Alice peut confirmer). Mais ce ne sera pas toujours comme ça. Il paraît.

Sunday, October 09, 2005

Troisième semaine à Westminster. Ce week-end, je suis allée visiter Oxford avec Wei Wei, ma cokotteuse. Quelques visites, beaucoup de shopping. Oxford est à seulement une heure de train... Et les bâtiments ont un peu plus de gueule que là où je suis, ça c'est clair. Malgré tout, à choisir, je préfère mes bâtiments moches mais modernes et équipés.


Enfin, cette semaine a été un peu folle. Enormément de travail, d'essais à rendre et de livres à lire. Nous avons tous commencé nos travaux pratiques. Ce qui signifie rester devant un ordinateur pendant des heures pour moi. Cependant, il n'est pas rare que je croise ceux de la section broadcast dans les rues:



Enfin, heureusement que je ne manque pas de sorties... Jeudi, je suis allée à un restaurant belge qui sert d'excellentes moules frites. J'ai pu avec quelque fierté conseiller les bières. Les gens de mon cours ont été stupéfaits d'apprendre que chaque bière était servie dans son propre verre. Pour ajouter à l'ambiance, les serveurs étaient habillés en moines et les WC étaient indiqués par un manneken pis.

Et vendredi, petite fête chez Bhakti (Inde, déjà mentionnée). Je ne résiste pas à vous montrer cette photo de la forte communauté asiatique qui m'entoure.

Et je suis en pensée avec tous ceux qui pendent leur crémaillère cette semaine. Si il reste un peu de champagne, vous avez mon adresse.

Monday, October 03, 2005

Ce week-end, petit retour vers ma terre natale... Qui me fut fort agréable, je dois dire. Samedi, je me suis levée à 4h pour prendre un taxi non-déclaré où un chauffeur sri-lankais bizarre m'a carrément fait flipper (le dauphin?). Enfin, je ne l'aurais jamais cru, mais je suis arrivée sans encombre à Bruxelles, où j'ai pu profiter d'une journée de shopping intensif avec Mathilde (intensif est le mot, elle peut en témoigner). Puis, je me suis rendue avec la précitée à la soirée d'Alice, comme nous pouvons le voir sur cette photo:


Si Charles regarde ce blog, il remarquera que je porte le collier que sa mère m'a offert pour mon anniversaire. Ce qui est l'occasion de vous présenter ma petite famille, pour ceux qui ne la connaissent pas: au centre, Guillaume, 17 ans; à ses pieds et n'étant vêtue que d'un pagne, Alice, 18 ans (allez oui on va dire 19 hein); et à gauche, Eliane, 21 ans.
Le lendemain matin, 11 heures, frais comme des fleurs, Guillaume, Nicholas (mieux connu sous le nom de random ou de Merryx) et moi-même sommes allés faire du tourisme Grand-Place, dans le but exclusif de ramener des photos de ce genre-ci:

Cette photo a eu un succès inconditionnel auprès des Chinoises de mon kot, qui trouvent que Guillaume est "so handsome", et qui l'appellent à grands cris, promettant moulte bouffe faite à l'aide du cochon à cuire le riz. Elle a également fait naître quelques ragots parmi ceux qui ne savent pas que le "handsome" man est mon frère.
Bref, tout cela pour en venir au but premier de mon voyage: l'anniversaire de ma petite Maman adorée. 50 ans... oui, oui, j'ai bien dit 50 ans. Que nous avons célébré en nous gavant aux "Amants dînent", ou aux "Amis dînent" pour les plus puritains d'entre vous.
Puis je me suis grouillée d'attraper l'eurostar, avec une valise pleine de bière qui devait au moins peser 50 kg, et dont la roue s'est cassée durant le trajet. Bien que cette valise suspecte a servi à un flagrant trafic d'alcool et de chocolat, j'ai passé la douane sans problème. Et puis quelques pakis sympathiques m'ont aidée dans le métro pour porter ma valise à la roue cassée.
Le lendemain, lundi, il a fallu me rendre à l'évidence... Il fallait que je fasse une lessive. Autant vous dire que cela a été un désastre. Pourtant, tout avait si bien commencé... J'ai fait comme ma petite maman adorée qui a 50 ans m'avait dit, j'ai séparé le blanc des couleurs. Quoi de plus évident, dès lors, que de laver le blanc avec le programme de la machine appelé "White"? Et bien, non. Grossière erreur. Il s'agissait d'un lavage à 60°. Tristesse. Mes vêtements ne supportent que du 30°. Je vous laisse imaginer le résultat.
Toute triste de ce fâcheux incident, j'en parle à ma petite maman quinquagénaire, qui pour me rassurer, me demande ce que j'ai mis au séchoir. Oui, j'ai mis mes chaussettes. Mes chaussettes en laine. Comment pouvais-je le savoir? Aaaah, déchéance.

Je manque de chaussettes et de vêtements blancs.