Tuesday, March 03, 2015

Sac récupération

Puisque j'ai la grippe... Autant avancer dans mes projets de couture! Cela me met trois fois plus de temps qu'en temps normal, j'entrecoupe ma couture de siestes copieuses, mais au final, on y arrive... Ici, j'ai converti le mythique drap de lit "pommes psychédéliques momoches" de la chambre d'enfants chez mes grands parents en un sac! 
Si vous avez vous aussi de vieux rideaux ou vieux draps à motifs, voici le tutorielLe lin vient tout bêtement de chez Ikea. On a besoin d'énormément de tissu pour faire les bretelles, attention de ne pas tomber à court! J'ai aussi ajouté un fond en vlieseline très solide. smile emotic
Bon allez, le prochain challenge c'est de retourner à la thèse! Pas facile quand on sort d'une fièvre comme celle-là...

Sunday, March 01, 2015

Sac weekend "Aime comme Marie"

Je vous l'avais dit, qu'en 2015 je me cousais des projets pour moi... Et bien, voilà qui est chose faite! Je viens de terminer un sac pour ranger mes projets du cours de couture... Et du coup, j'ai délibérément choisi un motif kitch à en mourir, acheté récemment lors d'une vente de tissus de seconde main, et la doublure vient de mon stock. Le patron est le sac weekend de Aime comme Marie.

C'était du chipot! J'ai rajouté des poches à l'intérieur, avec un biais fait maison, une poche passepoilée zippée, et à l'extérieur l'ajout d'un passepoil fait maison lui aussi... Si c'était à refaire, je pense que je l'aurais ouatiné pour qu'il ait plus de tenue. Et peut-être choisi une couleur moins salissante. Mais ce ne sera pas pour tout de suite parce que mine de rien ça m'a pris un temps bête! 
Et sinon, surprise! Je suis malade. Si on essaie de voir le côté positif des choses, ça signifie que le stress est bel et bien retombé, puisque je tombe toujours malade à la fin d'une période stressante. Ca signifie aussi que j'ai pu rattraper mon retard sur the Mentalist, Castle, Downtown Abbey, How I Met your Mother, et même Hercule Poirot (il y a un moment où le stock s'épuise). J'ai aussi pu facetimer avec des amis du bout du monde à des petites heures, parce que je ne parvenais pas à dormir, et on m'a aussi apporté de la super bonne nourriture (merci Maman, merci Steph!) pour que je ne me laisse pas dépérir (ah mais ce n'était pas dans mes intentions). J'ai aussi pu prendre des photos de moi avec un aérosol comme pour les enfants pour bien faire rire tout le monde. Le côté négatif par contre, c'est que pour une bête pharyngite, je suis restée clouée au lit pendant une semaine, en ne me sentant vraiment pas bien, et que maintenant je tousse et je tousse à en faire des nuits blanches...  Et aussi que je n'ai même pas perdu de poids dans cette histoire. Pas un gramme.
Ca doit être les tisanes au miel.

Tuesday, February 24, 2015

Food reportage chez les Merri

Parce que cela faisait longtemps! Voici un petit food reportage inspiré par les Merri, qui quittent leur maison pour voler vers de meilleurs cieux... (Dans la commune d'à côté, donc ça va).
Alors, déjà, d'emblée, quand on arrive et qu'on est accueilli par ceci, on sait que ça va bien se passer.


Mais soit, vous en verrez le résultat plus tard.
En apéro, une recette toute simple et ultra efficace:

Sandwich avec une couche de pâte feuilletée, un couche de saumon fumé, une autre couche de pâte feuilletée, le tout dans le gaufrier...

Tadaaaam

(Toutes ces caisses de déménagement à l'arrière-plan, c'est bien la preuve que ce que je vous dis est vrai!)
En plat principal, un jambon aux clous de girofle et ananas... Dites donc c'est pas mal tout ça, pas mal du tout!

Et en dessert, et bien...

Un carrot cake

Et un gâteau opéra avec des cochons qui nagent!

Oh yeah! Ceci dit quand les Merri m'ont proposé de repartir avec un morceau de cake, j'ai quand même plutôt négocié le jambon...
Précisons également que les Merri, tout comme mon père, font des expériences de brassage de bière...

Celle-ci est parfaite!
Une bien bonne journée à vous aussi!

Tuesday, February 17, 2015

Oh,un mystère!

J'ai découvert dans mes motifs de broderie que j'avais quelques tableaux de maîtres relativement élaborés... Environ 4 heures par motif, et j'ai fort envie de les tester! Tenez, regardez donc celui que j'ai fait pour Isa, pour voir ce que ça donne...

(Ceux qui me diront "oui mais ça ne laisse plus de place pour s'essuyer les mains" n'ont pas vu que ces essuies sont repliés).
Le problème, c'est que les couleurs ne sont pas toujours forcément passées dans leur reconversion vers un format compatible avec ma machine, et je n'ai pas les originaux. Je me retrouve donc avec des motifs très élaborés et aucune idée des couleurs que je dois utiliser... La frustration totale.
Un exemple.
Sur celui-ci, vous aurez reconnu "Les poissons" de Matisse.

Sympa non? Bref, si vous m'aidez dans cette tâche ardue, vous aurez droit à de la broderie! (Ou à ma reconnaissance éternelle, si la broderie ne vous intéresse guère). 
Vous êtes prêts pour un test de culture générale? Voici un échantillon de tableaux que je ne parviens pas à identifier. Qui a peint quoi? Cela vous évoque-t-il quelque chose?

1. 
2. Update! Isa (qui est très fortiche) a reconnu "La Madone Connestabile" de Raphaël... (Je pense que le rendu sera malgré tout relativement approximatif quand on voit ça)

 3.
 (Je ne me fais pas une fixation particulière sur des images religieuses, vous savez)
4. C'est un Picasso! J'ai trouvé de moi-même. Bon ici, la conversion n'a foiré que dans les nuances de gris (huhuhu..hu?)
 5. (Encore une image pieuse)
 6. J'ai comme la sensation que, vu avec une rotation de 90 degrés, on pourrait y voir un bouquet de fleurs...
Update!
 Un grand bravo à Isa qui a identifié un van Gogh!

 7. Purée.
Update!
Un second grand bravo à Isa qui a identifié un second van Gogh!
Hé ben dites donc c'était pas gagné d'avance...
8. Non pas que je me fasse une fixation sur les motifs floraux non plus...
Update!
Un triple bravo à Isa qui a identifié... Un troisième van Gogh!
Hé ben les amis, je n'ai plus qu'à broder pour voir ce que je parviens à rendre...

Monday, February 09, 2015

Encore un plaid!

Oui je sais, j'avais dit que cette année c'étaient des projets pour moi, mais techniquement celui-ci est aussi un projet inachevé de l'année passée...

Tadaaaam! Un plaid pour Lucy avec des libellules en appliqué... Et des libellules dans le piqué libre!

Yeah Baby Yeah!
Un petit zoom sur les libellules...


Parce que pour ceux qui ne l'ont pas encore compris, le motif c'est moi qui le coud... J'ai juste deux pans de tissus et de la ouatine à la base, et c'est moi qui vais bravement avec ma petite machine coudre tout un motif par dessus.
Une petite vue du dos

Et ici, nous pouvons voir à la taille qu'a déjà atteinte Lucy que le cadeau était relativement en retard...

Et puis pour la photo mignonne

(Oui bon d'accord, Knacki était obsédée par son jeu)
(Que de rose sur ces photos, dites donc)

Monday, January 26, 2015

La note fourre-tout du lundi

Hello,
Aujourd'hui, une note fourre-tout, avec plein de trucs et pas de fil conducteur, comme on les aime. Ca fait plus à lire pour moins de sens, et c'est ironique quand on considère que le premier truc que je vais vous partager est:
1. Une cure détox pour votre maison!  Juste un lien que j'ai trouvé sympa pour ceux et celles qui, comme moi, ont une to-do list maison énorme et doivent downsizer.
J'ajouterais à tout cela, si jamais vous vous lancez là-dedans, que vous devriez avoir deux types de sacs: donner et jeter. Je dirais que dans mon tri j'ai donné plus que je n'ai jeté, sauf pour la pharmacie où bon, périmé c'est périmé.
Alors, quand je vois cette liste, ça me rassure un peu, parce que je reconnais tout ce que j'ai déjà fait... En fait, je me dis que je peux déjà checker la plupart des postes, j'ai encore juste quelques caisses à défaire, des vêtements à donner (taille 38, si ça vous intéresse) et de la déco murale à travailler!
A noter que si vous voulez vous débarrasser de vieux essuies troués, Danio les prend avec joie... Les habitués du blog savent qu'elle a des "doudous essuies" qu'elle traine et déchire un peu partout dans la maison, jusqu'à ce qu'il n'en reste effectivement que des lambeaux qu'il faille jeter. L'occasion d'ailleurs de vous montrer ceci:
Hu. Huhuhu. (Mes parents n'ont pas trouvé ça drôle mais d'autres ont compris l'humour subtil)
Et si vous avez des vieux vêtements type chemisiers ou t-shirts de votre adolescence, auxquels vous êtes trop attachés que pour les donner, sachez que je peux vous aider à les transformer en bavoirs pour vos enfants (si vous en avez).
2. Allez, puisque je suis en train de vous partager des photos de broderie, autant continuer sur ma lancée et vous faire part de ceci:

(Oui, j'ai des dessins Beatrix Potter!)
Et cela:
 (Oui, j'ai aussi des dessins chiens!)
3. Sans transition, car c'est un post sans aucun fil conducteur... Purée c'est dingue tous les gens qui sont malades pour le moment. Grippes, bronchites, angines, virus intestinaux, varicelle (enfin ça devrait aller pour celui-là), et j'en passe! Je résiste pour l'instant (touchons du bois), mais ça fait déjà 5-6 fois que je vais dormir en me demandant si je ne couvais pas un truc et si le lendemain je n'allais pas être hors service... En même temps je ne vais pas non plus me restreindre dans ma vie sociale parce que sinon je ne verrais plus personne. Mais c'est embêtant parce qu'on ne peut plus rien planifier sans que la moitié du groupe ne se désiste (et sans savoir si on fera partie des désistés, d'ailleurs)!
4. Knacki a été malade, ceci dit, avec grosse fièvre et antibiotiques et piqûres de partout. Elle n'a pas mangé et pas bu pendant des jours, elle était toute flap. C'était dur, elle était vraiment mal. Comme quoi, les chiens aussi peuvent tomber malades, ça n'arrive pas qu'à nous!
Allez, bonne fin de lundi, pour ma part je suis en train de travailler mon chapitre théorique... C'est dur de recommencer un nouveau chapitre, on ne sait pas par où l'aborder et tout est encore emmêlé! Beaucoup de pauses café et d'avancées triomphantes sur Candy Crush ces derniers temps...



Thursday, January 22, 2015

Oh, dites, un plaid

Je sais, j'avais dit que ma bonne résolution de 2015 était de coudre pour moi... Mais techniquement, c'est encore un projet inachevé de 2014, donc j'ai le droit!
Je vous présente un plaid "drapeau américain" pour la petite Astrid Merri (hé oui! La famille s'agrandit). Comme il s'agit d'une famille belgo-américaine, j'y ai vu l'occasion idéale de me lâcher, avec du rose et des étoiles, si c'est pas magnifique).

Et hop! Une photo avec des mannequins pour le mettre en valeur, telle une voiture au salon de l'auto

(Knacki attack!)
Zoom sur le piqué libre (toutes ces étoiles, toutes ces spirales!)

Et pour conclure, une petite mise en situation!
Bisous à tous!

Thursday, January 08, 2015

Stress

En fait, je dois vous faire un aveu: pour le moment, je suis extrêmement stressée. Pas un peu stressée, mais vraiment vraiment stressée, du genre à faire des migraines et des crises de paniques, et c'est un gros problème.
En 2015, je recommence une année de thèse où je me dis, "allez, cette fois c'est la dernière". Sauf que ça fait trois ans que "c'est la dernière". Même si cette fois c'est "vraiment la dernière".
En 2015, je vais avoir 32 ans. 
En 2015, je vis seule.
En 2015, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Et du coup je rumine. Je me dis parfois qu'une fois que ma thèse sera derrière moi, je n'aurai plus rien; et que si jamais je meurs aujourd'hui, je n'aurai rien laissé derrière moi.
En bref, mon début de 2015 est légèrement angoissant.
D'habitude, la routine est ma meilleure alliée pour ne pas ruminer ces choses-là. J'ai piscine le lundi, cours de couture le mardi, ateliers d'écriture créative le mercredi, puis vient le weekend qui est toujours rempli. Je ne suis jamais toute seule, j'ai toujours des trucs à faire, des gens à voir, des endroits où aller. Et au pire, si je suis toute seule, j'ai un plan "panique", vous savez, au cas où il arriverait "quelque chose". Il y a quatre personnes qui ont un double de mes clés et qui peuvent être en moins de 15 minutes chez moi. Mais généralement j'évite d'être seule chez moi, je remplis ma maison de gens; ou alors, je me mets des défis de couture et de broderie avec la télé à fond pour ne pas voir qu'il n'y a personne. Déjà comme ça c'est moyen stressant et fatigant, mais disons que ça m'a suffi pendant six mois. Je me disais presque que j'y arrivais, avec un niveau de stress relativement acceptable, et qu'à la longue je m'y ferais.
Puis il y a eu les vacances de Noël.
Pendant ces vacances, ma routine n'était plus là. Mon centre de recherche était fermé. Les quatre personnes qui avaient un double de mes clés étaient parties en vacances. Je me suis rendue compte, un peu brutalement, que si ce "quelque chose" arrivait, on pouvait bien ne rien en savoir, et me retrouver dix jours plus tard, le 5 janvier. J'ai flippé, j'ai fait des crises de panique, j'ai ruminé des scénarios noirs aussi irrationnels qu'improbables. J'ai trinqué physiquement aussi, avec les migraines, vertiges et problèmes de foie qui accompagnent le stress. Je trinque tellement que pour le moment je dors 11 heures par nuit; si je tente de downsizer à neuf ça ne va pas, il faut que je fasse une sieste. Mon foie me fait des crises de raz-le-bol, j'ai tout le temps faim et tout le temps pas faim en même temps. Mon médecin ne me rassure pas du tout en évoquant des maladies neurologiques graves au cas où le stress n'aurait été qu'un déclencheur d'autre chose. Alors je ne suis pas stressée tout le temps, en permanence, mais plusieurs fois par jour le stress monte et je n'arrive pas à lutter contre. A la longue, tout cela me pèse sur le moral, d'autant plus que ce n'est pas exactement comme si on était au milieu d'un été tropical et qu'il ne fallait pas tenir tout l'hiver.
Bref, j'ai besoin de prendre une action contre le stress. Donc je welcome toutes vos propositions, trucs et astuces, si possible réalistes par rapport au temps, budget et énergie dont je dispose (je veux dire, deux mois aux Seychelles c'est bien, mais peu compatible avec une fin de thèse sans financement). Parce que je voudrais vraiment commencer à profiter de mon chez-moi, de ne plus subir la solitude mais au contraire de recommencer à la voir comme une forme extrême d'indépendance. Avec tout le temps que j'ai passé à faire ces travaux, c'est tellement dommage de remplir ce nouvel espace avec des pensées négatives...
Donc allez-y, lâchez-vous, par email aussi si vous le préférez. Tous vos inputs sont les bienvenus...