Thursday, July 30, 2015

Update

La routine des mois d'été est assez particulière. Tout d'abord, je ne vais plus à l'université, les bureaux sont soit déserts, soit étouffants de chaleur, soit les deux, et c'est glauque. En plus, cette année, il y a des travaux partout dans le quartier de mon bureau. Bref, depuis un mois, je travaille exclusivement de chez moi ou de chez mes parents. Cela me permet de me retrouver au calme, de suivre l'évolution de Salami, qui grandit décidément tous les jours, et d'avancer sur ma thèse. Curieusement je souffre beaucoup de l'isolation pendant l'année, mais pas du tout pendant l'été. C'est un peu deux mois d'exception et de break, même si je reste finalement en Belgique. Mais déjà, je n'ai plus de cours de couture, plus d'écriture créative, presque plus de piscine. A la place je prends des cours de yoga plusieurs fois par semaine, qui ne me prennent qu'une heure au lieu de toute une soirée. J'ai l'impression d'avoir beaucoup plus de temps et pourtant ma vie sociale n'est pas inchangée. Je dis qu'il s'agit de deux mois d'exception, parce que comme c'est l'été je n'ai pas cette culpabilité de ne pas être en train de travailler à faire évoluer ma vie d'une façon ou d'une autre, en rencontrant des gens, m'occupant de ma maison, m'améliorant en couture ou en écriture, ou autre. 
Point de vue santé, cela évolue très lentement. Il y a incontestablement du progrès depuis les mois de crise en avril et en mai, mais la situation n'est pas réglée pour autant. Je m'attendais naïvement qu'en juillet tout soit de nouveau comme avant, mais la situation semble être plutôt du genre de celles qui se traînent pendant des mois et avec lesquelles il faut apprendre à vivre. Au quotidien, c'est encore gérable (je n'ai pas le choix de toutes façons), mais il y a encore des périodes de crise. J'ai fait une rechute de ma gastrite fin juin alors que j'étais encore sous traitement. Les médecins ne savent pas pourquoi mes maux d'estomac reviennent, la gastroscopie faite il y a deux mois montrait que tout était quasiment si pas totalement rentré dans l'ordre. Ma généraliste pense que je suis hypocondriaque, ne niant pas que les douleurs soient réelles mais trouvant que j'y porte une attention démesurée. Mon gastro-entérologue a émis l'hypothèse que mon cerveau décodait les douleurs comme provenant de l'estomac alors qu'elles proviendraient d'ailleurs, par exemple de l'intestin. Pour la deuxième fois, j'ai donc dû prolonger mon traitement. Cela fait près de quatre mois que je prends des médicaments et j'ai assez peur d'entrer dans une forme de dépendance sur le long terme. Je dois de nouveau les arrêter samedi et voir comment cela se passe. Je me dis qu'au moins, si j'ai de nouveau mal à l'estomac, je saurai que c'est bien de là que viennent les douleurs. 
Point de vue tendinite et sciatique, l'évolution est elle aussi très lente. La douleur n'est plus aussi intense qu'au début mais j'ai néanmoins toujours assez mal à la jambe droite. Avec la rechute de ma gastrite, ma tendinite est revenue comme au premier jour et même plus fort. J'approche des 20 séances de kiné, et j'ai l'impression d'être revenue au point de départ à chaque nouvelle séance. Et pour la sciatique, ma généraliste me dit d'attendre jusque septembre avant de faire les tests pour l'hernie discale, en essayant la kiné et le yoga en intensif pour voir comment cela évolue, son opinion étant que de toutes façons si j'ai bien une hernie discale et bien c'est ça le traitement. Au quotidien la douleur est vivable, mais c'était quand même plus sympa quand je n'avais rien. 
Bref, la plupart du temps, je vois la chose comme étant une progression lente vers une guérison, et pour laquelle il n'y a pas grand chose à faire sinon gérer mon stress et laisser faire le temps... Mais parfois le temps me semble très long. En cas de rechute ou de crise, le moral peut tomber très bas... J'ai l'impression de ne faire que traiter des symptômes sans jamais atteindre la cause profonde de mes problèmes. Le stress a bon dos quand il s'agit d'expliquer un problème médical dont on ne connait pas la cause et qu'on espère voir disparaître de lui-même... Bon il faut relativiser aussi, il ne s'agit pas de maladies graves, juste de désagréments au quotidien, mais l'évolution est juste tellement lente...
Enfin la bonne nouvelle est que j'avance bien dans ma thèse. Je suis motivée parce que je suis sur mon dernier chapitre, ça commence à sentir la fin... Le combat va être de convaincre mon promoteur de coordonner son agenda avec le mien pour la relecture et la réécriture, mais ça c'est une autre histoire pour un autre jour. 
Je vous quitte avec une photo de Salami (et de la thèse en arrière-plan)!


Friday, July 17, 2015

Londres

Cette année, j'ai dû refréner sec mes velléités de me rendre sur le sol londonien... Car un voyage à Londres, aussi court soit-il, ne fait pas exactement partie d'un plan repos, relaxation et nourriture équilibrée. Enfin, pour certaines personnes, peut-être. Mais pas pour moi... Car une fois sur place je mobilise tout ce que j'ai en muscles, en système nerveux et en capacité digestive car oui, je suis à Londres!!!! Yeaaah Baby! Mais je m'emballe. Bref, après avoir postposé et postposé la chose, quand Maman m'a annoncé qu'elle était parvenue à avoir deux tickets pour Wimbledon et qu'elle en profiterait bien pour rester quelques jours sur place... Vous devinez la suite. En plus, cela m'a permis de voir de la famille sur place, et de faire un peu les soldes, même si là-bas c'est déjà la fin et il faut bien fouiller pour trouver quelque chose (Maman n'a acheté que du Baby Gap nouvelle collection). 
Mais je vais vous illustrer cela en images, si vous le permettez.
Ci-dessous, vous avez un bel exemple de mobilisation de capacités digestives, avec le traditionnel tea time.
On a vu aussi du beau tennis... Les huitièmes de finale, où on a pu voir notre compatriote Goffin affronter Wawrinka (qui ne portait pas de short de pyjama cette fois, uniforme oblige). Pendant ce temps, sur le Centre Court (vous savez, celui pour lequel on n'avait pas de billets), Murray était en train de jouer et que ça gueulait ferme, ambiance maximale. Mais du coup on a pu aller boire notre Pimm's et manger nos fraises à la crème à l'aise. Et for the record, Goffin méritait vraiment de gagner quelques sets, les deux joueurs avaient un niveau égal et ça s'est joué au tie break... Ceci dit je suis secrètement aussi pour Wawrinka, parce qu'il joue dans un sport où les gens terminent leur carrière à son âge, et qu'il tient bon malgré, un peu comme moi et ma thèse, sauf que je n'ai pas son niveau. Mais soit.
J'ai aussi craqué pour un petit peu de soldes (pas très avantageuses, mais il ne m'en fallait pas plus): je vais pouvoir faire du patchwork avec des tissus Cath Kidston!!! Oh yeah! Mais il faudrait que je trouve quelqu'un qui soit aussi fan que moi de la marque - en gros, ce sera sans doute pour moi. Pour aller avec les bols, le sac, et même le jouet pour chien pour lesquels j'ai craqué. 
Et puis, on a trouvé ce joyau (qu'on a laissé sur place au vu de son prix, mais je salue l'idée, d'autant plus que c'est tout à fait les couleurs de chez moi). (Chez John Lewis, au cas où vous voulez me faire plaisir - mais il ne faut pas se sentir obligé).
Bref, c'était bien. Et j'ai bien fait de ne pas y aller plus tôt, car j'ai fait une rechute de gastrite bien serrée par après, comme quoi cette année je n'irai peut-être pas quatre fois Outre-Manche comme l'année passée...

Thursday, July 16, 2015

Salami

Une petite update avec des photos de Salami! Il a maintenant un mois, il voit, il entend, il marche (avec une coordination entre l'avant et l'arrière qui fait penser à un état d'ébriété avancé), il explore, enfin cela commence à devenir très sympa et très mignon... 
On arrive à l'étape cruciale du sevrage et de l'apprentissage de la propreté, les deux ne sont pas franchement gagnés, mais vous n'avez peut-être pas franchement envie d'avoir les détails... Il commence à tenter de s'échapper de sa boite (aucun respect pour mon travail d'ingénierie avancé) et il me reconnait parmi plusieurs personnes quand il y a du monde.  
C'est le moment de venir avec vos enfants et vos chiens pour qu'il sociabilise! Et puisque c'est vous, je vous balance quelques photos.




Tuesday, June 30, 2015

J'ai cousu des trucs

Oui, comme le dit le titre, j'ai cousu des trucs! Et cette fois-ci, des trucs pour moi-même (ou pour mon chien, ce qui revient presque au même).
Vous pouvez ainsi admirer ici une veste en jersey vert, la première fois que je couds dans du stretch, et bien je peux vous dire que ce n'est pas simple... C'est le résultat de 4 mois de cours de couture, ce n'est pas peu dire! Vive la surjeteuse, vive le point stretch de ma machine et vive l'aiguille double... J'ai bien appris sur le plan technique mais de là à reproduire la même chose chez moi, j'hésite un peu... Je dois encore trouver mes marques avec le stretch je dois dire.
Mais aussi... J'ai cousu un panier! Je ne trouvais pas mon bonheur en animalerie: trop cher, pas les bonnes dimensions, tissu cheap et pas très beau... J'avais à la base acheté ce tissu (assorti à mes rideaux!) pour faire une banquette pour ma bibliothèque (encore dans la to-do list) mais j'ai changé d'avis, et voici! J'ai fait des bords bien hauts et bien rembourrés comme ça Knacki peut s'y appuyer à son aise... Et elle le fait tellement bien que quand elle n'est pas dans le panier, Salami y fourre son museau comme il le fait quand elle est là. Bref, un grand succès. En vrai j'ai aussi cousu des petites couches de protection que je change tous les jours pour ne pas abîmer le fond, ça salit beaucoup à cet âge-là... Mais elles sont un peu momoches donc je ne les montre pas :-)
Remarquez au passage que vous avez une update photo chiot! Salami a ouvert les yeux mais est encore relativement végétatif, il parait qu'il faut encore attendre une semaine pour qu'il y ait un peu d'interaction...

Wednesday, June 24, 2015

Pupdate

(La conjonction de Puppy et update)
Et bien, ça se passe bien... Salami n'arrête pas de manger et est super fat, il a des bourrelets jusque sur les pattes. Hier on l'a appelé Loukoum toute la journée et ça lui allait relativement bien! C'est bien simple, par rapport à sa naissance, il a doublé de poids et de taille. Ses oreilles se développent, je me demande si il entend déjà, de temps en temps ses oreilles bougent mais pas forcément en réaction à un son... Il a du roux clair qui commence à apparaitre aux mêmes endroits que Knacki, et logiquement il devrait très prochainement ouvrir les yeux et se balader partout. Il va falloir que je trouve une solution pour sécuriser ma cage d'escalier et très vite! 
Je vous balance une vidéo de Salami qui dort, oooooh qu'il est fat me direz-vous.

video 

Je ne vais pas dire que le début a été rose parce que Knacki a été impossible pendant les dix premiers jours. D'abord, elle a fait une infection. Elle ne voulait plus manger ni boire, elle était complètement abattue, mais avec quelques antibiotiques elle va mieux... Et puis il y a eu ses angoisses nocturnes. Elle faisait un foin parce qu'elle voulait muter son nid ailleurs, et le vétérinaire me disait de laisser faire parce qu'elle obéissait à son instinct... Sauf qu'elle s'était fait une fixette sur mon canapé, vous savez, celui qui m'a coûté bien cher, qui n'est pas déhoussable et pas lavable. En journée elle restait là où elle était, autant vous dire que je n'étais pas très motivée pour qu'elle y aille... Mais la nuit je n'étais pas là pour surveiller et elle allait le squatter à l'aise. Sauf qu'elle n'arrivait pas à y amener son chiot, d'où l'angoisse. Finalement j'ai solutionné le problème en mettant un parc pour enfants autour de sa niche, lui enlevant la possibilité de bouger pendant la nuit. C'est un peu brutal mais en lui enlevant l'accès à la zone où elle faisait ses crises d'angoisse, le problème s'est réglé de lui-même. Elle a beaucoup chouiné le soir-même, puis elle s'est résignée, elle a bien boudé le lendemain mais maintenant c'est bon.
Voilà, c'était pour les puppy news. Bientôt un peu d'action et d'interaction avec Salami, je l'espère...
Et sinon, en couture, voici une couverture que j'ai faite pour le petit Théodore.

Je ne suis pas sûre d'avoir cousu la chose de manière très orthodoxe mais le résultat est là!
Bonne mi-semaine à tous!

Wednesday, June 17, 2015

Il est né!

Ce lundi, Knacki a donné naissance à un chiot. Un mâle, teckel nain roux arlequin, comme ce que j'avais prédit, ce qui m'étonne parce que j'ai toujours tort là dessus... Je suis très contente d'un roux arlequin, c'était cela mon but en choisissant un père roux!
Comme vous avez pu le constater, Knacki était très en retard dans sa gestation, le chiot était prévu pour le mercredi 10 et finalement elle a mis bas le lundi 15... 5 jours en retard, ce qui équivaut à presque un mois en termes de gestation chien. (Imaginez ça pour vous-mêmes et frissonnez un peu). J'avoue que je suis soulagée, parce qu'une césarienne était prévue quelques heures plus tard, donc c'était vraiment tout juste!
Mais soit. Sans plus tarder, je vous présente son chiot:

... Qui n'a pas encore de nom. Techniquement, c'est l'année des O pour le pedigree. Mais bon, je peux choisir un nom pour le pedigree et l'appeler autrement... Knacki a bien un nom officiel qui commence en W! Les deux noms sur la shortlist sont Salami et Bifi.
Salami était le nom que je voulais lui donner à la base. Cela fait plus d'un an que je dis que le chiot que je garderais s'appellerait Salami, mais on m'a récemment argumenté que trois syllabes c'était trop long pour un chien, qu'il faut un nom à deux syllabes pour le rappeler facilement.
Bifi, par contre, a deux syllabes, et Knacki et Bifi ça donne bien... Mais je trouve que le marketing autour de la marque n'est pas top, avec un personnage moche et agressif et une campagne qui cherche à être drôle sans l'être. Et puis donner tout le temps des noms de marques, à la fin... 
Il y a aussi le danger que Knacki et Bifi soient trop proches phonétiquement et qu'ils ne parviennent pas à faire la différence. Quoique si je shortcute Salami pour Sami au final la confusion peut être pire... Enfin la question n'est donc pas encore tranchée.

Disclaimer: Le paragraphe suivant va vous raconter la mise à bas, donc si vous êtes un peu des phobiques des récits d'accouchement je vous conseille de skipper directement à la photo suivante. Car la grande question que tout le monde se pose, est évidemment: mais Bibil, tu as géré ça toute seule? La réponse est que c'est surtout Knacki qui a géré ça toute seule. Moi j'étais en back up avec mon véto au téléphone pour intervenir si besoin, et à part des interventions mineures (que je ne vous raconterai pas car on a tous envie d'avoir encore faim au moment de passer à table), tout s'est passé comme sur des roulettes. Knacki a commencé les contractions vers 4 heures du matin et a eu son chiot à 6 heures, sans aucune complication. Elle a directement su ce qu'il fallait faire quand il est né. Par contre, l'instinct maternel a mis un peu de temps à venir, donc heureusement que j'étais là pour la suite. J'ai dû la forcer à accepter son chiot et à l'allaiter, mais au final elle est maintenant très protectrice et l'accepte totalement.
Un petit peu d'ingénierie autour de la puppy box que vous voyez ci-dessus... J'ai commis l'erreur de laisser Knacki dormir et accoucher dans sa petite niche qu'elle aime tellement, sans vraiment réaliser qu'après, elle me ferait vivre l'enfer jusqu'à ce que la niche entre dans la puppy box. Or, ce que Knacki aime par dessus tout, c'est se coller le long des parois de sa niche, et de s'y appuyer de tout son poids, au risque d'écraser son chiot. Ce qui, convenons-en, serait fort triste après s'être donné tellement de mal... Donc, big bricolage, j'ai ouvert la niche sur l'arrière, et j'ai ajouté des petits rebords en carton épais à l'intérieur (la boite de mes stores s'en est trouvée sacrifiée). Dans la puppy box en elle-même, j'ai full couches: une protection plastique pour mettre sous les chaises de bureau, puis des cartons, puis un drap, et tout autour j'ai sacrifié des caisses de déménagement pour faire un pourtour que le chiot ne pourra pas franchir, mais Knacki bien. L'étape suivante, m'a rappelé Sophie, sera de sécuriser la cage d'escalier et la rambarde de mon balcon: Knacki ne passe pas entre les barreaux, mais un chiot bien... 

Sinon, depuis lundi, cela va relativement bien. Bien, parce que tout se passe selon l'ordre des choses: le chiot tète bien, grandit bien, Knacki n'est pas malade et ne le rejette pas. Mais relativement, parce que tous les mauvais comportements de la grossesse nerveuse ont refait surface version fois dix. Knacki est très anxieuse, et elle a mal pendant les montées de lait. Elle pleure, elle gratte son panier, elle repleure, elle vient me chercher en tremblant ou en haletant, elle pleure encore un coup, puis le chiot pleure, et là elle panique, et je ne sais rien faire pour elle. Elle n'accepte de manger que quand on lui amène une cuillère, et elle ne boit qu'à la seringue; pratique et économe en temps. Elle refuse de quitter sa niche, et quand je n'ai pas le réflexe de la forcer à la mettre dehors, il y a des accidents... Mais le plus ennuyeux c'est qu'elle me réveille la nuit. Elle hurle à la mort et est toute paniquée quand j'arrive, sans raison véritable, et plusieurs fois par nuit. Bref, elle n'est pas au top de sa forme. D'après le vétérinaire c'est normal et ça peut encore durer un petit temps, tant qu'elle mange, qu'elle boit et qu'elle n'a pas de température il y ne faut pas s'en faire; mais la bonne nouvelle c'est que "ça ne peut qu'aller mieux". (Ah ben j'ai déjà entendu ça pour ma thèse, tiens).
En théorie, les visites se feront à partir de la cinquième semaine, quand le chiot aura eu sa première vague de vaccins et que Knacki sera un peu plus cool. Si on la stresse trop elle risque de rejeter son chiot, voire de lui faire du mal... Donc avant cela ce ne sont que les gens qu'elle connait très bien, et sans chiens ni enfants. Mais prévoyez donc cela dans vos agendas: à 5 semaines le chiot sera en plein dans sa phase de sociabilisation, donc il faudra le laisser se faire traumatiser par un maximum d'enfants et de chiens pour qu'il n'en ait pas peur après...
Bon et sinon, Bifi ou Salami? Qui en pense quoi?

Saturday, June 13, 2015

Knackupdate

Vous connaissez cette sensation, d'avoir chez vous un très petit être d'environ 5 kilos, qui ne s'exprime que par des pleurs et des grognements, principalement pour qu'on lui donne à manger ou qu'on le prenne dans ses bras? Qui dort quand vous ne dormez pas, qui ne dort pas quand vous voulez dormir? Qu'il faut surveiller en permanence et trouver un surveillant de remplacement dès que vous voulez sortir de chez vous? Le soir vous allez dormir super tôt en ne sachant pas de quoi sera constituée votre nuit, et vous restez éveillée lorsque tout est calme parce que vous stressez de ne pas savoir si votre sommeil se comptera en heures ou en minutes?
Et bien c'est ça de surveiller Knacki qui doit accoucher de façon "imminente". On est samedi. Je la surveille depuis lundi. Elle veut tout le temps bouffer, elle me colle, elle gratte les tapis, elle se lèche de façon obsessionnelle, et surtout, elle peut accoucher à tout moment. A. tout. moment. Même la nuit. Surtout la nuit, en fait. Cela fait depuis lundi qu'elle a des contractions aléatoires et que du coup je suis vissée chez moi.
Mais! Vous direz vous? Knacki attend famille? On aurait loupé un épisode?
Et bien figurez-vous qu'il y a deux mois, je suis allée présenter Knacki à un "bon ami", sélectionné sur base de son pedigree et de sa famille. Oui je sais, c'est un peu arrangé tout ça, mais que voulez-vous, l'amour peut toujours venir après. Sauf que le diagnostic initial était que cela n'avait pas marché. Entre temps, elle a reçu des anti puces, anti tiques, anti inflammatoires, elle est tombée dans les escaliers, elle s'est enterrée sous des terriers, enfin vous voyez le genre. Puis vendredi passé, je suis allée chez mon véto pour avoir une ordonnance pour la grossesse "nerveuse" de Knacki. Je suis tombée sur sa remplaçante, qui a dit, en substance, que heu... Mais c'était pas nerveux. 
Pas nerveux?
Alors on m'a envoyé faire une radio (oui une radio, on irradie les chiots, vous ne rêvez pas) et on m'a dit ceci:

Knacki attend un chiot. Ou une, on ne sait pas voir. Lundi soir, elle a eu des symptômes qui annonçaient "l'imminence" de son accouchement. Depuis, j'attends. Je suis chez moi, car "c'est pour dans les prochaine 24 heures". Et chez soi, pendant une semaine, il y a un moment où on en fait le tour.
J'ai écrit un peu pour ma thèse. J'ai postulé pour des jobs. J'ai travaillé à mon jardin. Puis à ma maison. Puis j'ai fait de la couture. De la cuisine. J'ai même fait du coloriage anti-stress.
Qui ressemble au final à du Desigual dès que c'est colorié.
Et pendant ce temps, Knacki se la coulait douce, et me collait grave.
J'y ai cru plusieurs fois. Par moments, elle ressemblait vraiment, mais alors vraiment à un chien qui allait accoucher. Puis après, c'est comme si rien ne s'était jamais passé. C'est un peu désespérant. 
Enfin, ce qui sera réellement marrant, ce sera quand elle accouchera pour de vrai. Et là je ferai moins la fière. On m'a dit qu'il fallait faire confiance à l'instinct de mon chien; mon instinct à moi sera plutôt le coaching par téléphone avec mon vétérinaire. On m'a aussi prévenu que quand il n'y a qu'un chiot, l'accouchement peut être plus difficile, parce que la quantité d'ocytocine produite dépend du nombre de chiots, et que du coup quand il n'y en a qu'un les contractions ne sont parfois pas assez fortes. Lundi, si elle n'a toujours pas accouché, c'est la césarienne. 
Franchement je préférerais que non.
En attendant on a fait une échographie ce matin et tout va bien, le chiot est en pleine forme, Knacki aussi, elle n'a pas du tout l'air de faire du progrès dans son travail, mais soit. Quelle que soit l'issue (qu'on espère heureuse), je vous tiens au courant!

Sunday, June 07, 2015

Pour Madeleine

Que faire avec, d'un côté, un ensemble à langer de voyage fait main, et d'un autre côté, des couches?
Un nappies cake bien sûr! Parce que cela faisait longtemps... Insérés entre les couches vous trouverez: un tapis à langer, un bavoir-bandana, un tetra customisé, et un bavoir brodé avec un appliqué... Le tout avec un tissu à chiens! Dont un teckel... Car il va à la famille de Chica! 
Vue de dos
Et bien sûr... La photo obligatoire sur le tapis à langer...

Vous aurez bientôt une Knackupdate, je l'espère bonne, c'est prévu pour cette semaine, je ne vous en dis pas plus pour l'instant... Mis à part que Knacki a beaucoup grossi ces derniers temps, vous ne trouvez pas?