Tuesday, June 30, 2015

J'ai cousu des trucs

Oui, comme le dit le titre, j'ai cousu des trucs! Et cette fois-ci, des trucs pour moi-même (ou pour mon chien, ce qui revient presque au même).
Vous pouvez ainsi admirer ici une veste en jersey vert, la première fois que je couds dans du stretch, et bien je peux vous dire que ce n'est pas simple... C'est le résultat de 4 mois de cours de couture, ce n'est pas peu dire! Vive la surjeteuse, vive le point stretch de ma machine et vive l'aiguille double... J'ai bien appris sur le plan technique mais de là à reproduire la même chose chez moi, j'hésite un peu... Je dois encore trouver mes marques avec le stretch je dois dire.
Mais aussi... J'ai cousu un panier! Je ne trouvais pas mon bonheur en animalerie: trop cher, pas les bonnes dimensions, tissu cheap et pas très beau... J'avais à la base acheté ce tissu (assorti à mes rideaux!) pour faire une banquette pour ma bibliothèque (encore dans la to-do list) mais j'ai changé d'avis, et voici! J'ai fait des bords bien hauts et bien rembourrés comme ça Knacki peut s'y appuyer à son aise... Et elle le fait tellement bien que quand elle n'est pas dans le panier, Salami y fourre son museau comme il le fait quand elle est là. Bref, un grand succès. En vrai j'ai aussi cousu des petites couches de protection que je change tous les jours pour ne pas abîmer le fond, ça salit beaucoup à cet âge-là... Mais elles sont un peu momoches donc je ne les montre pas :-)
Remarquez au passage que vous avez une update photo chiot! Salami a ouvert les yeux mais est encore relativement végétatif, il parait qu'il faut encore attendre une semaine pour qu'il y ait un peu d'interaction...

Wednesday, June 24, 2015

Pupdate

(La conjonction de Puppy et update)
Et bien, ça se passe bien... Salami n'arrête pas de manger et est super fat, il a des bourrelets jusque sur les pattes. Hier on l'a appelé Loukoum toute la journée et ça lui allait relativement bien! C'est bien simple, par rapport à sa naissance, il a doublé de poids et de taille. Ses oreilles se développent, je me demande si il entend déjà, de temps en temps ses oreilles bougent mais pas forcément en réaction à un son... Il a du roux clair qui commence à apparaitre aux mêmes endroits que Knacki, et logiquement il devrait très prochainement ouvrir les yeux et se balader partout. Il va falloir que je trouve une solution pour sécuriser ma cage d'escalier et très vite! 
Je vous balance une vidéo de Salami qui dort, oooooh qu'il est fat me direz-vous.

video 

Je ne vais pas dire que le début a été rose parce que Knacki a été impossible pendant les dix premiers jours. D'abord, elle a fait une infection. Elle ne voulait plus manger ni boire, elle était complètement abattue, mais avec quelques antibiotiques elle va mieux... Et puis il y a eu ses angoisses nocturnes. Elle faisait un foin parce qu'elle voulait muter son nid ailleurs, et le vétérinaire me disait de laisser faire parce qu'elle obéissait à son instinct... Sauf qu'elle s'était fait une fixette sur mon canapé, vous savez, celui qui m'a coûté bien cher, qui n'est pas déhoussable et pas lavable. En journée elle restait là où elle était, autant vous dire que je n'étais pas très motivée pour qu'elle y aille... Mais la nuit je n'étais pas là pour surveiller et elle allait le squatter à l'aise. Sauf qu'elle n'arrivait pas à y amener son chiot, d'où l'angoisse. Finalement j'ai solutionné le problème en mettant un parc pour enfants autour de sa niche, lui enlevant la possibilité de bouger pendant la nuit. C'est un peu brutal mais en lui enlevant l'accès à la zone où elle faisait ses crises d'angoisse, le problème s'est réglé de lui-même. Elle a beaucoup chouiné le soir-même, puis elle s'est résignée, elle a bien boudé le lendemain mais maintenant c'est bon.
Voilà, c'était pour les puppy news. Bientôt un peu d'action et d'interaction avec Salami, je l'espère...
Et sinon, en couture, voici une couverture que j'ai faite pour le petit Théodore.

Je ne suis pas sûre d'avoir cousu la chose de manière très orthodoxe mais le résultat est là!
Bonne mi-semaine à tous!

Wednesday, June 17, 2015

Il est né!

Ce lundi, Knacki a donné naissance à un chiot. Un mâle, teckel nain roux arlequin, comme ce que j'avais prédit, ce qui m'étonne parce que j'ai toujours tort là dessus... Je suis très contente d'un roux arlequin, c'était cela mon but en choisissant un père roux!
Comme vous avez pu le constater, Knacki était très en retard dans sa gestation, le chiot était prévu pour le mercredi 10 et finalement elle a mis bas le lundi 15... 5 jours en retard, ce qui équivaut à presque un mois en termes de gestation chien. (Imaginez ça pour vous-mêmes et frissonnez un peu). J'avoue que je suis soulagée, parce qu'une césarienne était prévue quelques heures plus tard, donc c'était vraiment tout juste!
Mais soit. Sans plus tarder, je vous présente son chiot:

... Qui n'a pas encore de nom. Techniquement, c'est l'année des O pour le pedigree. Mais bon, je peux choisir un nom pour le pedigree et l'appeler autrement... Knacki a bien un nom officiel qui commence en W! Les deux noms sur la shortlist sont Salami et Bifi.
Salami était le nom que je voulais lui donner à la base. Cela fait plus d'un an que je dis que le chiot que je garderais s'appellerait Salami, mais on m'a récemment argumenté que trois syllabes c'était trop long pour un chien, qu'il faut un nom à deux syllabes pour le rappeler facilement.
Bifi, par contre, a deux syllabes, et Knacki et Bifi ça donne bien... Mais je trouve que le marketing autour de la marque n'est pas top, avec un personnage moche et agressif et une campagne qui cherche à être drôle sans l'être. Et puis donner tout le temps des noms de marques, à la fin... 
Il y a aussi le danger que Knacki et Bifi soient trop proches phonétiquement et qu'ils ne parviennent pas à faire la différence. Quoique si je shortcute Salami pour Sami au final la confusion peut être pire... Enfin la question n'est donc pas encore tranchée.

Disclaimer: Le paragraphe suivant va vous raconter la mise à bas, donc si vous êtes un peu des phobiques des récits d'accouchement je vous conseille de skipper directement à la photo suivante. Car la grande question que tout le monde se pose, est évidemment: mais Bibil, tu as géré ça toute seule? La réponse est que c'est surtout Knacki qui a géré ça toute seule. Moi j'étais en back up avec mon véto au téléphone pour intervenir si besoin, et à part des interventions mineures (que je ne vous raconterai pas car on a tous envie d'avoir encore faim au moment de passer à table), tout s'est passé comme sur des roulettes. Knacki a commencé les contractions vers 4 heures du matin et a eu son chiot à 6 heures, sans aucune complication. Elle a directement su ce qu'il fallait faire quand il est né. Par contre, l'instinct maternel a mis un peu de temps à venir, donc heureusement que j'étais là pour la suite. J'ai dû la forcer à accepter son chiot et à l'allaiter, mais au final elle est maintenant très protectrice et l'accepte totalement.
Un petit peu d'ingénierie autour de la puppy box que vous voyez ci-dessus... J'ai commis l'erreur de laisser Knacki dormir et accoucher dans sa petite niche qu'elle aime tellement, sans vraiment réaliser qu'après, elle me ferait vivre l'enfer jusqu'à ce que la niche entre dans la puppy box. Or, ce que Knacki aime par dessus tout, c'est se coller le long des parois de sa niche, et de s'y appuyer de tout son poids, au risque d'écraser son chiot. Ce qui, convenons-en, serait fort triste après s'être donné tellement de mal... Donc, big bricolage, j'ai ouvert la niche sur l'arrière, et j'ai ajouté des petits rebords en carton épais à l'intérieur (la boite de mes stores s'en est trouvée sacrifiée). Dans la puppy box en elle-même, j'ai full couches: une protection plastique pour mettre sous les chaises de bureau, puis des cartons, puis un drap, et tout autour j'ai sacrifié des caisses de déménagement pour faire un pourtour que le chiot ne pourra pas franchir, mais Knacki bien. L'étape suivante, m'a rappelé Sophie, sera de sécuriser la cage d'escalier et la rambarde de mon balcon: Knacki ne passe pas entre les barreaux, mais un chiot bien... 

Sinon, depuis lundi, cela va relativement bien. Bien, parce que tout se passe selon l'ordre des choses: le chiot tète bien, grandit bien, Knacki n'est pas malade et ne le rejette pas. Mais relativement, parce que tous les mauvais comportements de la grossesse nerveuse ont refait surface version fois dix. Knacki est très anxieuse, et elle a mal pendant les montées de lait. Elle pleure, elle gratte son panier, elle repleure, elle vient me chercher en tremblant ou en haletant, elle pleure encore un coup, puis le chiot pleure, et là elle panique, et je ne sais rien faire pour elle. Elle n'accepte de manger que quand on lui amène une cuillère, et elle ne boit qu'à la seringue; pratique et économe en temps. Elle refuse de quitter sa niche, et quand je n'ai pas le réflexe de la forcer à la mettre dehors, il y a des accidents... Mais le plus ennuyeux c'est qu'elle me réveille la nuit. Elle hurle à la mort et est toute paniquée quand j'arrive, sans raison véritable, et plusieurs fois par nuit. Bref, elle n'est pas au top de sa forme. D'après le vétérinaire c'est normal et ça peut encore durer un petit temps, tant qu'elle mange, qu'elle boit et qu'elle n'a pas de température il y ne faut pas s'en faire; mais la bonne nouvelle c'est que "ça ne peut qu'aller mieux". (Ah ben j'ai déjà entendu ça pour ma thèse, tiens).
En théorie, les visites se feront à partir de la cinquième semaine, quand le chiot aura eu sa première vague de vaccins et que Knacki sera un peu plus cool. Si on la stresse trop elle risque de rejeter son chiot, voire de lui faire du mal... Donc avant cela ce ne sont que les gens qu'elle connait très bien, et sans chiens ni enfants. Mais prévoyez donc cela dans vos agendas: à 5 semaines le chiot sera en plein dans sa phase de sociabilisation, donc il faudra le laisser se faire traumatiser par un maximum d'enfants et de chiens pour qu'il n'en ait pas peur après...
Bon et sinon, Bifi ou Salami? Qui en pense quoi?

Saturday, June 13, 2015

Knackupdate

Vous connaissez cette sensation, d'avoir chez vous un très petit être d'environ 5 kilos, qui ne s'exprime que par des pleurs et des grognements, principalement pour qu'on lui donne à manger ou qu'on le prenne dans ses bras? Qui dort quand vous ne dormez pas, qui ne dort pas quand vous voulez dormir? Qu'il faut surveiller en permanence et trouver un surveillant de remplacement dès que vous voulez sortir de chez vous? Le soir vous allez dormir super tôt en ne sachant pas de quoi sera constituée votre nuit, et vous restez éveillée lorsque tout est calme parce que vous stressez de ne pas savoir si votre sommeil se comptera en heures ou en minutes?
Et bien c'est ça de surveiller Knacki qui doit accoucher de façon "imminente". On est samedi. Je la surveille depuis lundi. Elle veut tout le temps bouffer, elle me colle, elle gratte les tapis, elle se lèche de façon obsessionnelle, et surtout, elle peut accoucher à tout moment. A. tout. moment. Même la nuit. Surtout la nuit, en fait. Cela fait depuis lundi qu'elle a des contractions aléatoires et que du coup je suis vissée chez moi.
Mais! Vous direz vous? Knacki attend famille? On aurait loupé un épisode?
Et bien figurez-vous qu'il y a deux mois, je suis allée présenter Knacki à un "bon ami", sélectionné sur base de son pedigree et de sa famille. Oui je sais, c'est un peu arrangé tout ça, mais que voulez-vous, l'amour peut toujours venir après. Sauf que le diagnostic initial était que cela n'avait pas marché. Entre temps, elle a reçu des anti puces, anti tiques, anti inflammatoires, elle est tombée dans les escaliers, elle s'est enterrée sous des terriers, enfin vous voyez le genre. Puis vendredi passé, je suis allée chez mon véto pour avoir une ordonnance pour la grossesse "nerveuse" de Knacki. Je suis tombée sur sa remplaçante, qui a dit, en substance, que heu... Mais c'était pas nerveux. 
Pas nerveux?
Alors on m'a envoyé faire une radio (oui une radio, on irradie les chiots, vous ne rêvez pas) et on m'a dit ceci:

Knacki attend un chiot. Ou une, on ne sait pas voir. Lundi soir, elle a eu des symptômes qui annonçaient "l'imminence" de son accouchement. Depuis, j'attends. Je suis chez moi, car "c'est pour dans les prochaine 24 heures". Et chez soi, pendant une semaine, il y a un moment où on en fait le tour.
J'ai écrit un peu pour ma thèse. J'ai postulé pour des jobs. J'ai travaillé à mon jardin. Puis à ma maison. Puis j'ai fait de la couture. De la cuisine. J'ai même fait du coloriage anti-stress.
Qui ressemble au final à du Desigual dès que c'est colorié.
Et pendant ce temps, Knacki se la coulait douce, et me collait grave.
J'y ai cru plusieurs fois. Par moments, elle ressemblait vraiment, mais alors vraiment à un chien qui allait accoucher. Puis après, c'est comme si rien ne s'était jamais passé. C'est un peu désespérant. 
Enfin, ce qui sera réellement marrant, ce sera quand elle accouchera pour de vrai. Et là je ferai moins la fière. On m'a dit qu'il fallait faire confiance à l'instinct de mon chien; mon instinct à moi sera plutôt le coaching par téléphone avec mon vétérinaire. On m'a aussi prévenu que quand il n'y a qu'un chiot, l'accouchement peut être plus difficile, parce que la quantité d'ocytocine produite dépend du nombre de chiots, et que du coup quand il n'y en a qu'un les contractions ne sont parfois pas assez fortes. Lundi, si elle n'a toujours pas accouché, c'est la césarienne. 
Franchement je préférerais que non.
En attendant on a fait une échographie ce matin et tout va bien, le chiot est en pleine forme, Knacki aussi, elle n'a pas du tout l'air de faire du progrès dans son travail, mais soit. Quelle que soit l'issue (qu'on espère heureuse), je vous tiens au courant!

Sunday, June 07, 2015

Pour Madeleine

Que faire avec, d'un côté, un ensemble à langer de voyage fait main, et d'un autre côté, des couches?
Un nappies cake bien sûr! Parce que cela faisait longtemps... Insérés entre les couches vous trouverez: un tapis à langer, un bavoir-bandana, un tetra customisé, et un bavoir brodé avec un appliqué... Le tout avec un tissu à chiens! Dont un teckel... Car il va à la famille de Chica! 
Vue de dos
Et bien sûr... La photo obligatoire sur le tapis à langer...

Vous aurez bientôt une Knackupdate, je l'espère bonne, c'est prévu pour cette semaine, je ne vous en dis pas plus pour l'instant... Mis à part que Knacki a beaucoup grossi ces derniers temps, vous ne trouvez pas?

Sunday, May 31, 2015

Pour Olympe

Tout d'abord des nouvelles médicales. J'ai les résultats des biopsies et j'ai deux bonnes nouvelles: 1. je n'ai pas l'helicobacter (la bactérie des ulcères); et 2. je ne suis pas intolérante au gluten. Pas intolérante au gluten! Rendez-vous compte! Pâtes à volonté, muffins en folie, fini la farine de riz et les crackers de quinoa! Que de joie! Mais ne nous laissons pas déborder par l'émotion, voulez-vous.
Donc, cela veut dire que j'ai "juste" une gastrite de stress. A priori, selon mon médecin, c'est une gastrite en réaction à un choc émotionnel, et je n'ai pas le profil à faire des gastrites à répétition (si c'est vrai, ce serait un soulagement, parce que dites donc, je ne le souhaite à personne). Mais il faut réduire le stress, ça c'est très clair, sinon je vais me créer des problèmes de plus en plus importants. J'ai aussi changé l'oméprazole pour le pantomed, parce que je le supportais mal. Je dois encore suivre le traitement pendant un mois, croisons les doigts pour que cela suffise. A entendre les personnes qui ont souffert de gastrite, il va falloir encore davantage de temps pour que je puisse à nouveau manger comme avant, mais graduellement je réintroduis des trucs... J'ai mangé du fromage ce week-end et ça allait... (Par contre le chocolat c'était une erreur, mais ne revenons pas là-dessus). 
Mais soit, venons-en au vif de l'actualité. Je vous l'avais promis, voici un cadeau de naissance, cette fois pour la petite Olympe! Je lui ai fait un petit kit de change portable, pour aller faire des city-trips ou simplement pour rendre visite à Bibil, par exemple. Il y a un tapis à langer, une trousse, un tetra, un bavoir, et un petit cube de jeu. Le tout avec réalisé avec deux essuies de vaisselle Ikea, les fans auront reconnu... Mais c'était le motif que je voulais, et comme ils ne le faisaient pas en tissu normal j'ai dû être créative avec ce que j'avais! J'ai combiné avec un tissu Robert Kaufman rouge à pois blancs (ce qui en soit est presque autant un crime que de l'assortir avec du liberty) (les initiés savent de quoi je parle).
 Voici un close-up de la trousse (tutoriel ici)
 Le close up du cube (tutoriel ici)
Et un tapis à langer qui se replie pour former une sacoche... Pas de tutoriel, c'est une improvisation (mais pour les dimensions j'ai quand même regardé ici).
 Elle s'ouvre pour donner ceci!
Bonne semaine à tous!

Friday, May 29, 2015

J'ai fait un plaid! (ah bon, cela vous surprend?)

Les dernières semaines ont été pour le moins particulières, ponctuées de visites chez des médecins ou chez des kinés, de recherches culinaires créatives pour sublimer le fameux riz-légumes, et surtout d'une grosse diminution de mes activités sociales... En clair j'ai l'impression de ne voir presque plus personne, au vu de la fatigue, des douleurs, des réactions bizarres aux médicaments, et du fait que globalement si j'ai tous ces problèmes c'est à cause d'un surmenage et excès de stress que j'ai trop longtemps ignoré. Quand on y pense, combiner une fin de thèse, une fin de travaux, un déménagement, s'habituer à habiter seule, etc, avec mon planning déjà bien chargé, à savoir: la piscine du lundi, les cours de couture du mardi, l'écriture créative du mercredi, et les activités sociales des jeudis, vendredis et samedi... Et s'occuper d'un chien et d'une maison en plus... Comment dire... Il y a forcément un moment où cela devait me tomber dessus. C'est même presque une surprise que je n'ai pas craqué plus tôt. Et pourtant les signes avant-coureurs étaient déjà là dès le mois d'août de l'année passée, mais je me suis entêtée, parce que d'un côté je fonctionne au stress et aux to-do lists sinon j'ai l'impression de faire du sur-place (et quand on est célibataire et sans boulot à 32 ans le sur-place apparaît comme un luxe); et d'un autre côté parce que je suis hyper perfectionniste et que quand j'ai décidé de faire quelque chose, j'y vais à fond et jusqu'au bout. Il y a un moment on ne se rend même plus compte qu'on en a tellement sur la patate, et on s'auto-blâme de ne pas être plus résistante, on se force et on tourne dans le vide. Bref, la situation n'a fait que s'empirer, des maux de dos par-ci, des soucis digestifs par-là, des grippes et des pharyngites et des sciatiques et des tendinites et des petits tracas jusqu'à ce que bon, voilà, mon corps se rebelle pour de vrai et je me choppe une véritable tuile. 
Le truc avec les maladies de stress, c'est que tant que le stress est toujours là, la maladie va revenir. Donc pour le moment j'ai tout laissé tomber (sauf la thèse mais avec un horaire light), en espérant qu'en me soignant bien mes problèmes disparaissent bien, et en espérant que je ne me sois pas créé un problème à vie (parce que prendre de l'oméprazole et me restreindre de bouffe pour toujours, ce serait les boules). Certains diront que j'ai juste remplacé les to-do list maison et vie sociale par des to-do list médicales, ce qui n'est pas totalement faux, mais il me faut une raison de me lever le matin, sinon je trouve cela juste extrêmement dur de traîner sans objectif... Les jours où je vais bien (cad où mon estomac va bien et où l'oméprazole n'a pas trop d'effets secondaires), je vais à l'ULB, et le weekend je revois la famille et les amis proches, surtout autour de promenades et activités non liées à la bouffe (il faut être créatif, parce que tout est toujours lié à la bouffe!). Et sinon, j'ai beaucoup de temps devant moi pour me "reposer", et les activités ultimes du repos pour moi... Ce sont le point de croix, les promenades, le jardinage, et surtout la couture.
En clair vous allez être servis dans les prochains jours: j'ai fait un super rattrapage de mes cadeaux de naissance, spécial baby boom du printemps 2015 (j'en ai fait cinq dans les sept "en retard" - et s'il n'y en a que sept c'est parce que j'ai été à temps pour les quatre autres). On pourra aussi dire que je n'ai enterré des to-do list que pour en ressortir d'autres, et que contrairement à mes bonnes résolutions je n'ai rien cousu pour moi. Mais soit.
Enfin voilà, ceci étant dit, tout cela pour arriver au sujet principal de ce post, à savoir: j'ai encore fait un plaid. Cette fois il est pour Alexiane, née en mars.
Il est fait dans une seule pièce de tissu, mais je me suis bien donnée sur le ouatinage (pour les néophytes ça veut dire que c'est moi qui ai cousu les zig-zags ci-dessous)

Et comme d'habitude à chaque fois que je fais un plaid, Knacki le veut. Et pour votre info, non, je n'ai pas lavé le plaid avant de le donner, et oui, il est possible que Knacki se soit roulée dans des substances douteuses dans les jours qui ont précédé. Mais c'est un bébé qui est habitué aux chiens, alors ça va...
Félicitations aux heureux parents!

Sunday, May 24, 2015

Aaaaaaargh

J'ai maaaaaaaaal, achevez-moi tout de suite! 
Non mais sérieusement, on aurait dû me prévenir, qu'on pouvait avoir aussi mal encore deux jours après une gastroscopie... J'en ai téléphoné aux urgences au milieu de la nuit, figurez-vous, pour savoir si je devais venir, ou si c'était normal d'avoir super super super mal. Là on m'a dit que ben oui, en effet, c'était possible d'avoir mal, que je devais savoir qu'on avait touché à mon estomac (ah ben ça j'avais bien remarqué, oui), et que si j'ai une gastrite ben forcément ça ne fait pas du bien (oui, ça aussi j'avais remarqué), et que je devais prendre du dafalgan (du... hein?). Si jamais je vomissais du sang, je pouvais venir, sinon si j'étais "inquiète" de mes douleurs (je ne suis pas inquiète, j'ai juste mal, je vous dis), je pouvais aussi téléphoner à SOS médecin pour faire venir un généraliste de garde. Sauf que j'en ai déjà vu, des généralistes quand j'étais en situation de crise, et que je reçois déjà de la sérieuse came, donc je ne sais pas trop ce qu'ils pourraient me dire de plus que de mordre sur ma chique et attendre que l'oméprazole fasse de nouveau effet. Parce que là, ça ne fait que deux jours que j'ai repris mon traitement. Or je me souviens bien la dernière fois que j'ai repris le traitement, au bout de combien de temps ça avait réellement fait effet. On m'avait dit 4 jours. Ben je peux vous dire que 10 jours plus tard, j'y étais encore.
Purée.
Que les femmes qui me disent que tant qu'on n'a pas accouché, on ne connait pas la douleur, se ravisent sur le champ.